Gary Graffman

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Gary Graffman

Naissance 14 octobre 1928
New York, Drapeau des États-Unis États-Unis
Activité principale Pianiste, professeur de piano
Style Classique
Formation Curtis Institute of Music
Maîtres Isabelle Vengerova, Rudolf Serkin
Élèves Lydia Artymiw, Lang Lang, Yuja Wang, Haochen Zhang
Récompenses Concours Leventritt (1949)

Gary Graffman, né le 14 octobre 1928 à New York, est un pianiste et professeur de piano américain.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né à New York en 1928, Gary Graffman commence le piano à l'âge de trois ans, et entre en 1936 au Curtis Institute of Music à l'âge de sept ans, où il devient l'élève de Isabelle Vengerova[1],[2]. Après avoir obtenu son diplôme en 1946, il débute sa carrière professionnelle avec l'Orchestre de Philadelphie dirigé par Eugene Ormandy[1]. À l'âge de vingt ans, il a acquis une réputation internationale en tant que pianiste classique. En 1949, il gagne le concours Leventritt[2]. Il poursuit ensuite ses études avec Rudolf Serkin au Marlboro Music School and Festival, et de manière informelle avec Vladimir Horowitz[2].

En 1977, il se fait une entorse à l'annulaire de la main droite. Pour pallier sa blessure, il modifie les doigtés des pièces qu'il joue. Mais sa blessure s'aggrave et l'oblige finalement à cesser d'utiliser sa main droite[2]. Il s'intéresse alors à d'autres domaines, comme l'écriture et la photographie[2]. Il rejoint le Curtis Institute en 1980[1], et publie peu après un mémoire, I Really Should Be Practicing[2]. Il devient le directeur de l'école en 1986, poste qu'il conservera jusqu'en mai 2006. De 1995 à 2006, il en est également le président[1].

En 1985, il joue la première au Royaume-Uni du Concerto pour la main gauche de Erich Wolfgang Korngold, composé à la demande de Paul Wittgenstein en 1923. Sept œuvres pour la main gauche ont été composées à la demande de Gary Graffman [1]. Il crée en 1933 le quatrième concerto de Ned Rorem, et en 2001 le concerto Seven Last Words de Daron Hagen. Le compositeur américain William Bolcom a composé Gaea, un concerto pour deux pianos mains gauches, pour Gary Graffman et Leon Fleisher, dont la première représentation est donné à Baltimore en avril 1996[2].

Parmi ses élèves, on compte Lydia Artymiw[3], Lang Lang[4], Yuja Wang[5], and Haochen Zhang[6].

Annexe[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e « Curtis Institute of Music : Gary Graffman », sur http://www.curtis.edu (consulté le 22 juin 2013)
  2. a, b, c, d, e, f et g « Gary Graffman », sur http://www.opus3artists.com (consulté le 22 juin 2013)
  3. « Lydia Artymiw: Pianist », sur http://www.lydiaartymiw.com/ (consulté le 22 juin 2013)
  4. « Biography », sur http://langlang.com/ (consulté le 22 juin 2013)
  5. « Yuja Wang », sur http://www.yujawang.com/ (consulté le 22 juin 2013)
  6. « HAOCHEN ZHANG », sur http://www.haochenzhang.com (consulté le 22 juin 2013)

Liens externes[modifier | modifier le code]