Garry Bocaly

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Garry Bocaly
Gary BOCALY.JPG
Garry Bocaly
Situation actuelle
Équipe Drapeau : France AC Arles-Avignon
Numéro 2
Biographie
Nationalité Drapeau de la France France
Naissance 19 avril 1988 (26 ans)
Lieu Schœlcher (Martinique)
Taille 1,80 m
Poste Défenseur
Parcours professionnel 1
Saisons Club M. (B.)
2005-2010 Drapeau : France Olympique de Marseille 10 (0)
2007-2008 Drapeau : France FC Libourne-Saint-Seurin 31 (1)
2008-2009 Drapeau : France Montpellier HSC 37 (4)
2010 Drapeau : France Montpellier HSC 12 (0)
2010-2014 Drapeau : France Montpellier HSC 81 (3)
2014- Drapeau : France AC Arles-Avignon 05 (0)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe M. (B.)
2004-2005 Drapeau : France France -16 ans 12 (0)
2005-2006 Drapeau : France France -17 ans 10 (1)
2006-2007 Drapeau : France France -19 ans 11 (0)
2008-2010 Drapeau : France France espoirs 14 (0)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
Dernière mise à jour : 27 août 2014

Sur les autres projets Wikimedia :

Garry Bocaly est un footballeur français né le 19 avril 1988 à Schœlcher en Martinique. Il évolue au poste de défenseur droit à l'AC Arles-Avignon.

Il commence sa carrière professionnelle à l'Olympique de Marseille en 2005. Après deux saisons dans son club formateur, il fait un passage par la Ligue 2 en étant prêté respectivement au FC Libourne-Saint-Seurin lors de la saison 2007-2008 puis au Montpellier Hérault Sport Club lors de la saison suivante. De retour à Marseille, il n'y reste qu'une demi-saison avant d'être prêté à nouveau dans l'Hérault où il signe à la fin de la saison 2009-2010, l'option d'achat étant levée par les dirigeants héraultais.

Garry Bocaly possède à son palmarès deux titres de champion de France obtenus en 2010 et en 2012. Il est également vice-champion de France en 2007, vice-champion de Ligue 2 en 2009 et participe à la finale de la coupe de la Ligue 2011.

Biographie[modifier | modifier le code]

Carrière en club[modifier | modifier le code]

Ses débuts à Marseille[modifier | modifier le code]

Il se fait remarquer pour la première fois avec ses jeunes partenaires, habituellement réservistes, lors du match opposant le Paris-Saint-Germain à l'Olympique de Marseille lors de la saison 2005-2006, en accrochant le nul (0-0) au Parc des Princes suite au polémiques liées à la sécurité du "Classico"[1].

Il signe son premier contrat professionnel le 14 avril 2006 à l'Olympique de Marseille[2]. Durant la saison 2006-2007, il est le remplaçant du capitaine, Habib Beye[3].

Lors de la saison 2007-2008, il est prêté au FC Libourne-Saint-Seurin pour lui permettre d'avoir plus de temps de jeu et de s'aguerrir[4]. En janvier 2008 il prolonge cependant jusqu'en 2012 son contrat avec l'Olympique de Marseille[5].

La naissance d'un pailladin[modifier | modifier le code]

Le 12 juin 2008, l'Olympique de Marseille annonce son prêt pour une saison au Montpellier Hérault Sport Club en compagnie de ses coéquipiers, Thomas Deruda et Jean-Philippe Sabo[6]. Après une très belle saison et une montée en Ligue 1, il retourne à l'Olympique de Marseille lors de l'inter-saison[7]. José Anigo déclare alors qu'il fera partie du groupe de Didier Deschamps pour la saison 2009-2010[8]. Il dispute son premier match de la saison le 31 octobre 2009 face au Toulouse FC (1-1)[9] et son premier match de Ligue des champions le 3 novembre 2009 face au FC Zurich (6-1)[10].

Mais il ne convainc pas les dirigeants du club et est prêté à nouveau le 28 janvier 2010 au Montpellier Hérault Sport Club pour six mois avec une option d'achat de 800 000 euros[11]. À la fin de la saison, l'option d'achat est levée par le club héraultais qui se maintient en Ligue 1 en terminant à la cinquième place du championnat, se qualifiant ainsi pour la Ligue Europa.

Sa deuxième saison complète en Ligue 1 est moins convaincante, malgré une participation à la finale de la coupe de la Ligue 2011 face à son ancien club[2], Garry et ses coéquipiers rateront leur fin de saison, en terminant à une peu glorieuse quatorzième place du championnat, à seulement trois points des premiers relégables.

Lors de la saison 2011-2012 il devient champion de France de Ligue 1 avec Montpellier lors d'une saison beaucoup plus convaincante que la précédente en tant qu'un des principaux acteurs de ce titre en ayant participé à 34 matches de championnat.

Perte de temps de jeu et retour en Ligue 2[modifier | modifier le code]

Victime d'une déchirure à une cuisse à l'entraînement durant la phase de reprise, Garry Bocaly sera absent des premiers match de championnat pour la saison 2012-2013. Mais, depuis cette blessure, il ne parvient pas à s'imposer de nouveau dans l'effectif héraultais. En conséquence, il signe libre à l'AC Arles-Avignon le 18 juillet 2014 pour une durée de deux ans[12].

Carrière internationale[modifier | modifier le code]

Après être passé par tous les niveaux jeunes de la fédération (-16 ans, -17 ans et -19 ans)[3], il est appelé pour la première fois le 26 mars 2008, en Équipe de France espoirs par René Girard pour affronter la République tchèque[13].

Statistiques et palmarès[modifier | modifier le code]

En équipe nationale[modifier | modifier le code]

Garry Bocaly participe en 2009 au Tournoi de Toulon avec l'équipe de France espoirs, après s'être fait battre déjà lors de la phase de groupe, les Bleuets vont se faire battre une nouvelle fois en finale par le Chili sur le score d'un but à zéro[14].

En club[modifier | modifier le code]

Après avoir fait quelques apparitions sporadiques lors de ses premières saisons à l'Olympique de Marseille et avoir glané un titre de vice-champion en 2007, Garry devient un titulaire indiscutable lors de la saison 2007-2008 au FC Libourne-Saint-Seurin.

La saison suivante avec le Montpellier Hérault Sport Club il contribue grandement à l’accession en Ligue 1 et au titre de vice-champion de Ligue 2.

Même s'il ne joue que quatre match pour l'Olympique de Marseille en 2009, il devient champion de France en 2010 en ayant passé la moitié de la saison au Montpellier Hérault Sport Club[11].

Enfin, il participe au parcours du Montpellier Hérault Sport Club en coupe de la Ligue 2011, passant à deux doigts de la victoire face à son ancien club[2]. Le 20 mai 2012, il décroche le titre de champion de France avec le Montpellier Hérault SC, en ayant été l'un des piliers de la défense héraultaise[15].

Statistiques[modifier | modifier le code]

Statistiques de Garry Bocaly au 27 août 2014[16]
Saison Club Championnat Coupe nationale Coupe de la Ligue Compétition(s)
continentale(s)
Total
Division M B M B M B C M B M B
2005-2006 Drapeau de la France Olympique de Marseille Ligue 1 1 0 0 0 0 0 CI+C3 0+0 0+0 1 0
2006-2007 Drapeau de la France Olympique de Marseille Ligue 1 3 0 0 0 0 0 CI+C3 0+0 0+0 3 0
2007-2008 Drapeau de la France FC Libourne-Saint-Seurin (prêt) Ligue 2 29 1 2 0 0 0 - - - 31 1
Sous-total 29 1 2 0 0 0 - 0 0 31 1
2008-2009 Drapeau de la France Montpellier HSC (prêt) Ligue 2 35 4 0 0 2 0 - - - 37 4
Sous-total 35 4 0 0 2 0 - 0 0 37 4
2009-2010 Drapeau de la France Olympique de Marseille Ligue 1 4 0 1 0 0 0 C1 1 0 6 0
Sous-total 8 0 1 0 0 0 - 1 0 10 0
2009-2010 Drapeau de la France Montpellier HSC (prêt) Ligue 1 12 0 - - - - - - - 12 0
Sous-total 12 0 0 0 0 0 - 0 0 12 0
2010-2011 Drapeau de la France Montpellier HSC Ligue 1 29 3 0 0 2 0 C3 0 0 31 3
2011-2012 Drapeau de la France Montpellier HSC Ligue 1 34 0 1 0 2 0 - - - 37 0
2012-2013 Drapeau de la France Montpellier HSC Ligue 1 7 0 0 0 0 0 C1 3 0 10 0
2013-2014 Drapeau de la France Montpellier HSC Ligue 1 3 0 0 0 0 0 - - - 3 0
Sous-total 73 3 1 0 4 0 - 3 0 81 3
2014-2015 Drapeau de la France AC Arles-Avignon Ligue 2 3 0 0 0 2 0 - - - 5 0
Sous-total 3 0 0 0 2 0 - 0 0 5 0
Total sur la carrière 160 8 4 0 8 0 - 4 0 176 8

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « PSG 0-0 OM : la tactique et les joueurs », OMPlanete.com,‎ 6 mars 2006
  2. a, b et c Bocaly pas revanchard face à son club formateur, sur lz 20minutes.fr, publié le 19 avril 2011
  3. a et b Garry Bocaly s'impose en sélection, sur omplanete.com, publié le 6 décembre 2006
  4. Bocaly à Libourne et chez les Bleus, sur lephoceen.fr, publié le 26 juin 2007
  5. Bocaly prolonge, sur lequipe.fr, publié le 25 janvier 2008
  6. « Mercato : Bocaly, Deruda et Sabo prêtés à Montpellier »
  7. Bocaly n'est pas amer envers les dirigeants, sur le 20minutes.fr, publié le 26 novembre 2010
  8. OM – Anigo souhaite le retour de Garry Bocaly, sur les espoirsdufootball.com, publié le 2 juin 2009
  9. OM - Toulouse : Bocaly titulaire !, sur laprovence.com, publié le 31 octobre 2009
  10. OM-Zurich : Bocaly et Koné titulaires, sur laprovence.com, publié le 3 novembre 2009
  11. a et b « Bocaly prêté à Montpellier »
  12. Football : Garry Bocaly à Arles-Avignon, La Provence, 18 juillet 2014
  13. « France 4 - 1 République tchèque compte rendu du match », FFF.fr,‎ 26 mars 2008
  14. Tournoi de Toulon : Bocaly en finale !, sur l'omplanete.com, publié le 11 juin 2009
  15. Montpellier au panthéon, sur lequipe.fr, publié le 21 mai 2012
  16. Statistiques de Garry Bocaly sur footballdatabase.eu