Garrick Club

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le Garrick Club, Londres

Le Garrick Club est un célèbre club de Londres auquel appartiennent principalement des comédiens, des écrivains et d'autres artistes, mais aussi, dans une certaine mesure, des représentants des professions juridiques. Il a été fondé en 1831 sous l'égide du duc de Sussex, frère cadet du roi Guillaume IV et président de la Royal Society.

Le club doit son nom à David Garrick, le plus grand comédien britannique du XVIIIe siècle, dont un portrait en costume de roi domine l'escalier d'honneur.

Conformément à ses objectifs, le siège du Garrick Club se trouve au 13-15, Garrick Street, à quelque distance du « Club Land » de Pall Mall, et donc à proximité du quartier de Covent Garden, où se situent les théâtres de Londres.

Le club possède un buste de Shakespeare commandé au sculpteur Louis-François Roubiliac.

Description[modifier | modifier le code]

Le recrutement se fait par cooptation. La rigueur des critères d'admission tient dans l'expression : « It would be better that ten unobjectionable men should be excluded than one terrible bore should be admitted[1]. »

Les statuts d'origine précisent que le Garrick a pour mission d'encourager l'art du théâtre d'une façon générale, en étant à la fois un club et une société littéraire. Il se donne notamment pour but de rassembler une bibliothèque consacrée au théâtre[2]. Sa réputation vient aussi d'une vaste collection de plus de 1000 objets qui y sont exposés, relatifs à l'art et au théâtre.

Le Garrick n'accepte pas les femmes.

Parmi les plus célèbres des membres figuraient entre autres les écrivains Charles Dickens, Thackeray, George Meredith et J. M. Barrie, les peintres Dante Gabriel Rossetti, Frederic Leighton et John Everett Millais, l'acteur Henry Irving et le compositeur Edward Elgar[3]. À une date plus récente, on citera Kingsley Amis et A. A. Milne, le créateur de Winnie l'ourson[4].

Par ailleurs, la Literary Society se réunit une fois par mois dans les locaux du Garrick.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. « Il vaudrait mieux exclure dix candidats irréprochables plutôt que d'admettre un seul raseur patenté. »
  2. [PDF] (en) « Pictures at the Garrick Club », The New York Times archive (consulté le 31 janvier 2008)
  3. (en) « Garrick Street », In and around Covent Garden (consulté le 31 janvier 2008)
  4. (en) « Business: The Company File-Winnie the Pooh row divides Garrick », BBC News (consulté le 31 janvier 2008)

Source[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]