Gargan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Gargan serait un dieu celte conjecturé par H. Gaidoz au dix-neuvième siècle[1] qui suppute que le héros rabelaisien Gargantua a préexisté la publication du livre qui le rendit célèbre. Du sens de « dévorant, avaleur » qui est celui de Gargantua, il dérive « une épithète qui aura été sans doute donné à quelque dieu gaulois[1] », peut-être, celle de l'Hercule gaulois, grand et fort. Il dévorait « peut-être[1] » des victimes humaines brulées dans des hottes d'osier. Il participerait d'un mythe solaire et de l'adoration du feu[1]. Pour établir sa thèse et le lien avec le monde celtique, il cite un Gurguntius mentionné par Geoffroy de Monmouth[1].

Succès d'une hypothèse[modifier | modifier le code]

Pour Henri Dontenville[2], ce dieu a existé et est à relier au Mont Gargan dans le Limousin.

Le chanoine de Cossé-Brissac émet l'hypothèse, en 1952, que le Père Noël pouvait constituer la synthèse de plusieurs traditions antérieures au christianisme, tel le premier Gargan[3], un géant portant une hotte, géant parfois confondu avec Thor, le dieu du feu.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e Gargantua, essai de mythologie celtique, par H. Gaidoz., 1868 sur Persee.fr
  2. Dontenville, Mythologie française — Autour de Gargantua sur Persee.fr, tirée du périodique « Annales. Économies, Sociétés, Civilisations », 1950, Vol 5, N° 3, texte de Lucien Febvre
  3. Le Père Noël est-il paranormal ?