Gareth Thomas

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Thomas.

Gareth Thomas

Description de l'image  Gareth Thomas (rugby player).jpg.
Fiche d'identité
Naissance 25 juillet 1974 (40 ans)
à Ogwr (pays de Galles)
Taille 1,9 m (6 3)
Surnom(s) Alfie
Position arrière, centre, ailier
Carrière en junior
Période Équipe  
1996-1997 Bridgend RFC
Carrière en senior
Période Équipe M (Pts)a
Rugby à XV
1997-2001
2001-2003
2003-2004
2004-2007
2007-2010

Rugby à XIII
2010-2011

Cardiff RFC
Bridgend RFC
Celtic Warriors
Stade toulousain
Cardiff Blues


Crusaders RL

 ? (?)
 ? (?)
 ? (?)
60 (100)[1]
 ? (?)


 ? (?)
Carrière en équipe nationale
Période Équipe M (Pts)b
1995-2007
2005
Drapeau : Pays de Galles Galles
Drapeau : Lions britanniques et irlandais Lions
100 (200)
3 (5)

a Compétitions nationales et continentales officielles uniquement.
b Matchs officiels uniquement.
Dernière mise à jour le 27 avril 2012.

Gareth Thomas est un joueur de rugby à XV et de rugby à XIII gallois, né le 25 juillet 1974 à Bridgend (Pays de Galles).

Le 26 mai 2007, il devient le joueur gallois le plus capé de l'histoire, dépassant Gareth Llewellyn lors de son quatre-vingt-treizième match avec la sélection galloise de rugby à XV. Marqueur d'essais émérite avec le pays de Galles, il bat le record de Ieuan Evans pour devenir le meilleur marqueur gallois avec quarante essais[2], soit le neuvième meilleur résultat mondial[3] (avant d'être dépassé par Shane Williams lors du Tournoi des six nations 2008).

En 2009, Gareth Thomas est le premier rugbyman international de l'ère professionnelle à assumer publiquement son homosexualité. En fin de contrat en mai 2010 avec les Blues de Cardiff, il quitte le rugby à XV pour le rugby à XIII en signant pour le club gallois des Crusaders RL[4], il devient également international gallois en rugby à XIII[5].

Le 25 octobre 2011, il décide de mettre un terme à sa carrière de joueur. Il ne pouvait plus, selon ses propos, se donner à 100 % au rugby.

Biographie[modifier | modifier le code]

Repères biographiques[modifier | modifier le code]

En 2006, il reçoit le Pat Marshall Award de la presse britannique spécialisée (au sein du Rugby Union Writers Club, créé en 1961), pour avoir été désigné meilleur joueur européen pour l'année 2005.

Il subit en mars 2006 un sérieux accident vasculaire suite aux conséquences d'un choc à la tête qui faillit stopper prématurément sa carrière de joueur et l'écarte des terrains pour la fin de la saison 2005-06.

Le 17 décembre 2009, Gareth Thomas dévoile son homosexualité dans un entretien avec le quotidien Daily Mail. Il devient alors le premier rugbyman international de l'ère professionnelle à faire son coming out[6].

Le jeudi 5 janvier 2012 il entre dans le jeu Celebrity Big Brother 9 au côté notamment de l'acteur américain Michael Madsen ou des playmates Playboy américaines Kristina et Karissa Shannon. Il est éliminé le vendredi 27 janvier lors de la finale. Il arrive en troisième position.

En club[modifier | modifier le code]

Thomas commence sa carrière à Pencoed RFC au niveau espoir avant de rejoindre le Bridgend RFC. Il est transféré à Pontypridd, mais ne joue jamais avec eux et signe pour Cardiff en 1997 avant de revenir à Bridgend en tant que capitaine et de remporter la Welsh Premier Division en 2003. Cette année, le club gagne tous ses matchs à domicile et n'est battu à l'extérieur que par Neath et Cardiff[7]. Il rejoint les Celtic Warriors à leur création par la Welsh Rugby Union (WRU) en 2003, mais la franchise régionale est supprimée au bout d'une année d'existence par David Moffett, alors responsable de la WRU, et Leighton Samuel, le propriétaire de la franchise. Thomas a de toute manière prévu de rejoindre le Stade toulousain, où il est prévu qu'il remplace le capitaine Émile Ntamack, alors proche de la retraite. Il participe à la victoire du club de 2005 en coupe d'Europe puis retourne à Cardiff en 2007.

En équipe nationale[modifier | modifier le code]

Il honore sa première cape internationale en équipe du pays de Galles le 27 mai 1995 contre l'équipe du Japon[8]. Il rejoint le record gallois du nombre d'essais marqués par match[note 1] lors d'une rencontre contre l'Italie à Trévise en 1999, où il aplatit quatre fois la balle. Avant d'être dépassé par Shane Williams lors du Tournoi des six nations 2008, il est le gallois ayant marqué le plus d'essais (40). Avec 100 tests matchs joués, il est le joueur ayant le plus été sélectionné en équipe du pays de Galles. Il marque l'essai sur interception du plus loin du terrain, suite à une course de 90 mètres lors d'une rencontre contre l'Australie en 1996.

Après avoir participé à trois coupes du monde entre 1995 et 2003, il devient en 2004 capitaine de l'équipe du Pays de Galles, qui effectue un Grand chelem lors du tournoi des six nations 2005. Cependant il manque les 2 derniers matchs pour une blessure au pouce.

Thomas est sélectionné pour la tournée de l'équipe des Lions britanniques et irlandais de rugby à XV en 2005. Entré suite à la blessure de Brian O'Driscoll dans les premières minutes de la rencontre contre la Nouvelle-Zélande, il est capitaine titulaire des deux autres matchs.

Au cours du tournoi des six nations 2007, il est nommé capitaine lors du dernier match du pays de Galles contre l'Angleterre après que Stephen Jones sorte suite à une fracture du poignet. Lors de son entrée sur le terrain, il égalise le record de Gareth Llewellyn avec 92 sélections en équipe nationale[9] et le dépasse lors du match contre l'Australie à l'ANZ Stadium de Sydney le 26 mai 2007, match perdu par le pays de Galles 29-23[10]. Sa centième sélection a été lors de la défaite du pays de Galles contre les Fidji comptant pour la coupe du monde de rugby à XV 2007.

Surnoms[modifier | modifier le code]

Gareth Thomas est souvent surnommé Alfie en raison d'une ressemblance supposée avec le héros de la série Alf[8]. Sa manière de célébrer ses essais, en tapant sa tête, est appelée « The Ayatollah », rappelant ainsi qu'il est un supporter du Cardiff City Football Club[11].

Autour du sportif[modifier | modifier le code]

Un film biopic est actuellement en projet, sur sa carrière. L'américain Mickey Rourke avait été pressentie, mais finalement le comédien anglais Tom Hardy devrait l'interpréter[12].

Palmarès[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

En équipe nationale[modifier | modifier le code]

Statistiques[modifier | modifier le code]

En équipe nationale[modifier | modifier le code]

Avec les Lions britanniques[modifier | modifier le code]

  • 3 sélections
  • 1 essai (5 points)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Seuls six autres joueurs ont réussi cet exploit

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Thomas Gareth », sur www.itsrugby.fr (consulté le 27 avril 2012)
  2. (en) « Statistiques de Gareth Thomas sous les couleurs de l'équipe du pays de Galles de rugby à XV », sur www.wru.co.uk, Welsh Rugby Union (consulté le 27 décembre 2009)
  3. (en) « Statistiques de Gareth Thomas sous les couleurs de l'équipe du pays de Galles de rugby à XV et des Lions britanniques et irlandais de rugby à XV », ESPN (consulté le 27 décembre 2009)
  4. (en) « Gareth Thomas switches codes in Crusaders move », sur news.bbc.co.uk, BBC (consulté le 5 mars 2010)
  5. (en) Thomas try not enough for Wales, sport.co.uk, 7 octobre 2010, consulté le 9 octobre 2010.
  6. « Gareth Thomas, légende du rugby gallois, dévoile son homosexualité », Le Monde,‎ 19 décembre 2009 (lire en ligne)
  7. (en) « Blues seek early Thomas release », sur news.bbc.co.uk, BBC
  8. a et b « Profile of Gareth Thomas », sur uk.sports.yahoo.com, Yahoo!
  9. (en) « Thomas to deputise for injured captain », sur wru.co.uk, =Welsh Rugby Union,‎ 14 March 2007
  10. (en) « Australia 29–23 Wales », sur news.bbc.co.uk, BBC,‎ 26 mai 2007 (consulté le 26 mai 2007)
  11. (en) « Thomas turns gamekeeper », sur news.bbc.co.uk, BBC
  12. http://www.allocine.fr/article/fichearticle_gen_carticle=18612030.html

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]