Gare de Versailles-Château-Rive-Gauche

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Gare de Versailles-Château)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec Gare de Versailles-Rive-Droite ni Gare de Versailles-Chantiers.
Versailles-Château
Rive-Gauche
Image illustrative de l'article Gare de Versailles-Château-Rive-Gauche
La façade la gare
Localisation
Pays Drapeau de la France France
Commune Versailles
Quartier Saint-Louis
Coordonnées géographiques 48° 48′ 01″ N 2° 07′ 45″ E / 48.800219, 2.12923448° 48′ 01″ Nord 2° 07′ 45″ Est / 48.800219, 2.129234  
Gestion et exploitation
Propriétaire RFF / SNCF
Exploitant SNCF
Services (RER)(C)
Caractéristiques
Ligne(s) Invalides à Versailles-Rive-Gauche
Voies 5 + 1 de service
Quais 1 latéral et 2 centraux
Zone 4 (tarification Île-de-France)
Altitude 130 m
Historique
Mise en service 10 septembre 1840
26 septembre 1979 ((RER)(C))
Correspondances
Bus Voir Correspondances
Noctilien Voir Correspondances

La gare de Versailles-Château-Rive-Gauche (anciennement nommée Versailles-Rive-Gauche jusqu'en février 2012[1]), est une gare ferroviaire française située dans la commune de Versailles, dans le département des Yvelines en région Île-de-France. Elle est l'un des terminus de la ligne C du RER.

Elle doit son nom de « Rive-Gauche » non pas à un cours d'eau versaillais, mais au fait qu'elle est sur une ligne desservant Paris sur la rive gauche de la Seine.

Situation ferroviaire[modifier | modifier le code]

Gare en impasse, elle est située au point kilométrique 17,626[2] de la ligne des Invalides à Versailles-Rive-Gauche. Son altitude est de 130 m.

Cette gare comporte trois quais (deux quais centraux et un quai extérieur) pour cinq voies en impasse[3] (plus une voie de service).

Histoire[modifier | modifier le code]

L'ouverture de la gare de Versailles-Rive-Gauche, dans le quartier Saint-Louis[4], a lieu le 10 septembre 1840[5] lors de l'inauguration de la ligne de Paris à Versailles par la rive gauche de la Seine. Son origine étant l'embarcadère du Maine[6] (gare primitive de la gare de Paris-Montparnasse). Le projet est financé par Achille Fould. Camille Polonceau est chargé de son exploitation.

En février 2012, le STIF, la SNCF ainsi que la municipalité de Versailles décident de modifier le nom de la gare, afin de faciliter l'orientation des touristes. Des travaux de rénovation des verrières, en mauvais état, sont par ailleurs engagés, pour un coût de 500 000 euros[1].

C'est la gare la plus proche du château de Versailles (environ 500 m jusqu'à la grille d'entrée du château, par l'avenue de Sceaux). Afin de faciliter l'accès du site à ses nombreux visiteurs, l'ancien nom de la gare comportait néanmoins la mention Château de Versailles. Son nom nouveau comporte désormais la mention historique Rive-Gauche en sous-titre.

Service des voyageurs[modifier | modifier le code]

Accueil[modifier | modifier le code]

En 2014, les guichets sont ouverts tous les jours. Ils disposent de boucles magnétiques pour personnes malentendantes. Des places de stationnement réservées aux personnes à mobilité réduite (PMR) sont aménagées à proximité de la gare. Des automates Transilien et grandes lignes sont également disponibles. Un magasin de presse Relay et une croissanterie sont présents, ainsi que des distributeurs de boissons fraiches et chaudes et de friandises, une cabine de photographie automatique, une photocopieuse et une cabine téléphonique[7].

Desserte[modifier | modifier le code]

Elle constitue le terminus C5 de la ligne C du RER d'Île-de-France. Elle est la gare d'origine des missions JILL et CIME et la gare terminus de la mission VICK.

Correspondances[modifier | modifier le code]

Panneau du nom de la gare à l'entrée.

La gare est desservie par les lignes:

Fréquentation de la gare[modifier | modifier le code]

La gare de Versailles-Château - Rive-Gauche accueille entre 7 500 et 15 000 voyageurs par jour (données de l'année 2004)[8].

Projets[modifier | modifier le code]

À l'avenir, la gare sera en correspondance avec une ligne de transport en site propre reliant de Versailles - Pont Colbert au Chesnay - Hôpital Mignot[9]. De plus, à plus court terme, la gare sera équipé d'un espace pour vélo sécurisé appelé Véligo, comme d'autres gares d'Ile-de-France[10].

Galerie de photos[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b [PDF] Communiqué de presse du STIF du jeudi 2 février 2012 - Deux gares du RER C vont changer de nom
  2. Livre : Reinhard Douté, Les 400 profils de lignes voyageurs du réseau ferré français, édité par La Vie du Rail en août 2011, ISBN 978-2-918758-44-0, volume 2, page 210.
  3. Annexe 7.1 au document de référence du réseau ferré national, année 2013.
  4. Alain Metton, Ginette Pallier, Le commerce des centres-villes, actes du colloque de Limoge, presses universitaires, Limoges, 1990 p. 198 lire en ligne (consulté le 24 octobre 2010).
  5. Site Art et Histoire, Chemin de fer Paris (rive gauche) - Versailles 1836 - 1940 lire en ligne (consulté le 24 octobre 2010).
  6. Site Roland Arzul, La gare Montparnasse lire en ligne (consulté le 24 octobre 2010)
  7. Informations sur le gare de Versailles-Château-Rive-Gauche, sur transilien.com. Consulté le 25 août 2014.
  8. Stif - Atlas des transports publics en Île-de-France.
  9. [PDF] Le projet TCSP Versailles - Le Chesnay
  10. Véligo : Objectif 9000 places dans 180 gares et stationes d'Île-de-France fin 2016, communiqué de presse du 2 juillet 2014, sur stif.org, consulté le 25 août 2014.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Origine Arrêt précédent Train Arrêt suivant Destination
Terminus C5 Terminus (RER) (C) Porchefontaine Versailles-Chantiers C8
(par Paris et Juvisy)
Juvisy C10