Gare de Thonon-les-Bains

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Thonon-les-Bains
Image illustrative de l'article Gare de Thonon-les-Bains
La façade rénovée de la gare
Localisation
Pays France
Ville Thonon-les-Bains
Adresse Rue de la Gare
74200 Thonon-les-Bains
Coordonnées géographiques 46° 22′ 08″ N 6° 28′ 54″ E / 46.368849, 6.48159946° 22′ 08″ Nord 6° 28′ 54″ Est / 46.368849, 6.481599  
Gestion et exploitation
Propriétaire RFF / SNCF
Exploitant SNCF
Services TER Rhône-Alpes
TGV saisonniers
Fret SNCF
Caractéristiques
Ligne(s) Longeray-Léaz au Bouveret
Voies 2 (+ voies de service)
Quais 2
Altitude 436 m
Historique
Mise en service 30 août 1880
Correspondances
Bus et cars voir Intermodalité

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Thonon-les-Bains

Géolocalisation sur la carte : Rhône-Alpes

(Voir situation sur carte : Rhône-Alpes)
Thonon-les-Bains

Géolocalisation sur la carte : Haute-Savoie

(Voir situation sur carte : Haute-Savoie)
Thonon-les-Bains

La gare de Thonon-les-Bains est une gare ferroviaire française de la ligne de Longeray-Léaz au Bouveret, située à proximité du centre de la ville de Thonon-les-Bains dans le département de la Haute-Savoie, en région Rhône-Alpes.

C'est une gare de la Société nationale des chemins de fer français (SNCF) desservie par des TGV pendant la saison d'hiver et par des trains TER Rhône-Alpes toute l'année. Elle est ouverte au service Fret SNCF.

Situation ferroviaire[modifier | modifier le code]

Établie à 436 mètres d'altitude, la gare de Thonon-les-Bains est située au point kilométrique (PK) 202,739 de la ligne de Longeray-Léaz au Bouveret, entre les gares ouvertes de Perrignier et d'Évian-les-Bains.

En gare une voie d'évitement double la voie unique de la ligne et plusieurs voies de services complètent l'infrastructure.

intérieur de la gare et train TER à quai
Intérieur de la gare

Histoire[modifier | modifier le code]

Service des voyageurs[modifier | modifier le code]

Accueil[modifier | modifier le code]

Gare SNCF, elle dispose d'un bâtiment voyageurs, avec guichet, ouvert tous les jours. Elle est équipée d'automates pour l'achat de titres de transport. Des équipements, aménagements et services sont à la disposition des personnes à la mobilité réduite[2].

le bâtiment voyageurs vu des quais
Le bâtiment voyageurs vu des quais

Desserte[modifier | modifier le code]

Thonon-les-Bains est desservie par les trains TER Rhône-Alpes à destination d'Évian-les-Bains, en provenance de Lyon-Part-Dieu, ou de Genève-Eaux-Vives. Pour les étudiants, un train direct Evian-les-Bains - Thonon-les-Bains - Annemasse - La-Roche-sur-Foron - Annecy - Rumilly - Aix-les-Bains - Chambéry - Montmélian - Pontcharra - Grenoble-Universités-Gières - Grenoble circule les dimanches soirs avec retour les vendredis soirs.

La desserte régionale est complétée l'hiver par une desserte saisonnière par TGV (« TGV des Neiges ») pour les stations de sports d'hiver environnantes, comme Châtel, Avoriaz, Les Gets (stations des Portes du Soleil) et par les trains de nuit (Intercités) reliant Évian-les-Bains et Paris-Austerlitz.

Intermodalité[modifier | modifier le code]

Un parc pour les vélos et un parking pour les véhicules y sont aménagés[2]. La gare est desservie par des bus urbains du réseau BUT et des autocars du réseau des Lignes Interurbaines de Haute-Savoie (LIHSA). À proximité on trouve la gare de départ du funiculaire de Thonon-les-Bains et l'embarcadère des bateaux de la CGN dont ceux du service régulier pour Lausanne-Ouchy.

Service des marchandise[modifier | modifier le code]

Thonon-les-Bains est une gare de Fret SNCF qui dispose d'un service pour le transport par « train massif ». Elle dispose d'une grue de 10 tonnes[3].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jean-Chaintreau, Jean Cuynat et Georges Mathieu, Les Chemins de fer du PLM, Éditions La Vie du Rail et La Régordanne, 1993.
  • Patricia et Pierre Laederich, André Jacquot et Marc Gayda, Histoire du réseau ferroviaire français, Éditions de l'Ormet, Valignat, 1996.
  • Voies Ferrées n° 11 de mai-juin 1982, Les atouts d'un raccordement (CEVA), article de William Lachenal.
  • Connaissance du Rail n° 302-303 d'octobre-novembre 2006, Le Sillon alpin, article de William Lachenal.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Ville de Thonon-les-Bains, panneau d'informations touristiques
  2. a et b Site SNCF TER Rhône-Alpes, Informations pratiques sur les gares et arrêts : Gare de Thonon-les-Bains lire (consulté le 16 septembre 2012)
  3. Site Fret SNCF, Thonon-les-Bains, code gare 745646 lire (consulté le 16 septembre 2012).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]


Origine Arrêt précédent Train Arrêt suivant Destination
Paris-Lyon Annemasse TGV Évian-les-Bains Évian-les-Bains
Paris-Austerlitz Bons-en-Chablais Intercités Évian-les-Bains Évian-les-Bains
Annemasse ou
Genève-Eaux-Vives
Perrignier TER Rhône-Alpes Évian-les-Bains Évian-les-Bains
Bellegarde ou
Lyon-Part-Dieu
Perrignier TER Rhône-Alpes Évian-les-Bains Évian-les-Bains
Grenoble les vendredis soirs Perrignier TER Rhône-Alpes Évian-les-Bains Évian-les-Bains
Évian-les-Bains Évian-les-Bains TER Rhône-Alpes Perrignier Grenoble les dimanches soirs