Gare de Saint-Gervais-les-Bains-Le Fayet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Saint-Gervais-les-Bains
Le Fayet
Image illustrative de l'article Gare de Saint-Gervais-les-Bains-Le Fayet
Bâtiment voyageurs et entrée de la gare.
Localisation
Pays France
Commune Saint-Gervais-les-Bains
Bourg Le Fayet
Adresse 74190 Saint-Gervais-Le Fayet
Coordonnées géographiques 45° 54′ 24″ N 6° 42′ 04″ E / 45.906588, 6.7012145° 54′ 24″ Nord 6° 42′ 04″ Est / 45.906588, 6.70121  
Gestion et exploitation
Propriétaire RFF / SNCF
Exploitant SNCF
Compagnie du Mont-Blanc
Services TGV
Intercités
TER Rhône-Alpes
Tramway du Mont-Blanc
Caractéristiques
Ligne(s) La Roche-sur-Foron à Saint-Gervais-les-Bains-Le Fayet
Saint-Gervais-les-Bains-Le Fayet à Vallorcine (frontière)
Tramway du Mont-Blanc
Voies 5 (+ voies de service)
Quais 3 (dont 2 centraux)
Altitude 581 m
Historique
Mise en service 5 juin 1898

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Saint-Gervais-les-Bains Le Fayet

Géolocalisation sur la carte : Haute-Savoie

(Voir situation sur carte : Haute-Savoie)
Saint-Gervais-les-Bains Le Fayet

La gare de Saint-Gervais-les-Bains-Le Fayet est une gare ferroviaire française, terminus de la ligne de La Roche-sur-Foron à Saint-Gervais-les-Bains-Le Fayet et origine de la Ligne de Saint-Gervais-les-Bains-Le Fayet à Vallorcine (frontière). Elle est située au Fayet, sur le territoire de commune de Saint-Gervais-les-Bains, dans le département de la Haute-Savoie en région Rhône-Alpes.

Gare de la Société nationale des chemins de fer français (SNCF) elle est desservie par des TGV, des trains Intercités et TER Rhône-Alpes. Elle permet des correspondances avec le Tramway du Mont-Blanc.

Situation ferroviaire[modifier | modifier le code]

Établie à 581 mètres d'altitude, la gare de Saint-Gervais-les-Bains-Le Fayet est le terminus de la ligne de La Roche-sur-Foron à Saint-Gervais-les-Bains-Le Fayet, après la gare ouverte de Sallanches - Combloux - Megève. C'est une gare d'échange, origine de la ligne à voie métrique de Saint-Gervais-les-Bains-Le Fayet à Vallorcine (frontière), avant la gare de Chedde.

Elle abrite également la gare de départ de la ligne à crémaillère du Tramway du Mont-Blanc de la Compagnie du Mont-Blanc.

intérieur de la gare, avec un TGV et TER
Intérieur de la gare
Panorama de la gare
Panorama de la gare

Histoire[modifier | modifier le code]

Après la mise en place des grands axes ferroviaires à travers la France, la fin du XIXe siècle siècle a vu se développer un vaste programme de ramifications des lignes secondaires (plan Freycinet) jusque dans les campagnes les plus reculées : dans ce cadre, le Fayet est devenu en 1898 le terminus de la ligne venant de la Roche-sur-Foron, gérée par la Compagnie du chemin de fer Paris-Lyon-Méditerranée (PLM).

« Nous ne sommes plus à l'époque où l'Anglais Wyndham mettait trois jours pour rallier Genève à Chamonix. Ce trajet s'accomplit maintenant en trois heures. Le P.L.M. — auquel grâces soient rendues pour tant de facilités accordées aux voyageurs — a organisé l'été un service rapide et confortable pour Chamonix. On part le soir de Paris dans d'excellentes voitures directes et à couloir qui vous transportent, ainsi que dans un rêve, à travers une inouïe variété de paysages. Quand vous vous réveillerez le matin, vous n'aurez pas assez d'yeux pour admirer les courbes harmonieuses des monts, la splendeur et la luxuriance de la moyenne vallée de l'Arve. Les cascades blanches dégringolant des rocs berceront votre réveil, et vous arriverez ainsi au Fayet-Saint-Gervais, où vous descendrez de wagon pour monter dans le train électrique à destination de Chamonix. »

— in H. BOLAND, Excursions en France, Librairie Hachette et Cie, 1908[1]

À partir du Fayet, deux autres lignes permettaient de s'enfoncer plus profondément dans le massif montagneux : d'une part, une ligne à voie métrique, appartenant également au PLM, ouverte au public en 1901, desservait la vallée de Chamonix jusqu'à Vallorcine, à la frontière de la Suisse ; d'autre part, le tramway du Mont-Blanc (TMB), chemin de fer à crémaillère sur la plus grande partie de son parcours, géré par une société privée indépendante, conduisait vers Saint-Gervais, les hameaux de Montivon et Bionnay, le col de Voza (prononcer "Voze"), le glacier de Bionnassay et le Nid d'Aigle. Le premier tronçon jusqu'au col de Voza a été inauguré en 1909.

D'emblée la gare du Fayet, avec son « dépôt » et ses voies de garage, a une importance stratégique, puisque c'est dans son périmètre que sont implantés les ateliers de mécanique lourde pour la réparation du matériel roulant.

C'est indéniablement à sa situation géographique dans le fond d'un cul-de-sac que le Fayet doit sa prospérité économique précoce. Il est, avec Chedde juste à côté, le dernier territoire facilement accessible avant les reliefs montagneux.

Jusqu'en 1990, il est le terminus de la liaison transversale « Grandes lignes » Saint-Gervais - La Rochelle[2]

Service des voyageurs[modifier | modifier le code]

Un TGV en gare, en décembre 2012.

Accueil[modifier | modifier le code]

Gare SNCF[3] , elle dispose d'un bâtiment voyageurs, avec guichets, ouvert tous les jours. Elle est équipée d'automates pour l'achat de titres de transport TER. Des équipements et un service sont à la disposition des personnes à la mobilité réduite.

Desserte[modifier | modifier le code]

Aujourd'hui encore, le Fayet est en quelque sorte la porte d'entrée dans le pays du Mont-Blanc. À ce titre, il constitue toujours un nœud ferroviaire important, terminus de trois lignes différentes :

Il y a en complément une gare routière pour les dessertes locales et les stations non desservies par le train, telles que Les Contamines-Montjoie ou le plateau d'Assy et Plaine-Joux.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. cité dans Mémoire des Alpes de Jacques Gimard et Sylvain Mappaz, Le Pré aux Clercs, 2002, (ISBN 2-84228-148-9)
  2. Le Portail ferroviaire - Liaison ferroviaire Bordeaux - Limoges - Lyon
  3. « Informations pratiques sur les gares et arrêts : Gare (de) St-Gervais-L-B-Le-Fayet », sur SNCF TER Rhône-Alpes (consulté le 26 août 2014).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]


Origine Arrêt précédent Train Arrêt suivant Destination
Paris-Lyon Sallanches-Combloux-Megève TGV Terminus Terminus
Lille-Europe Sallanches-Combloux-Megève TGV Terminus Terminus
Paris-Austerlitz Sallanches-Combloux-Megève Intercités Terminus Terminus
Annemasse ou
Genève-Eaux-Vives
Sallanches-Combloux-Megève TER Rhône-Alpes Terminus Terminus
Lyon-Part-Dieu
ou Lyon-Perrache
Sallanches-Combloux-Megève TER Rhône-Alpes Terminus Terminus
Annecy ou
Chambéry-Challes-les-Eaux
Sallanches-Combloux-Megève TER Rhône-Alpes Terminus Terminus
Terminus Terminus TER Rhône-Alpes Chedde Vallorcine
ou Chamonix Mont Blanc
ou Martigny
Terminus Terminus Train touristique Saint-Gervais-Mont-Blanc Le Nid d'Aigle