Gare de Montreux (Vaud)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Gare de Montreux)
Aller à : navigation, rechercher
Montreux CFF
Image illustrative de l'article Gare de Montreux (Vaud)
Vue du bâtiment principal de la Gare
Localisation
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Canton Vaud
Commune Montreux
Adresse Avenue des Alpes
1820 Montreux
Coordonnées géographiques 46° 26′ 09″ N 6° 54′ 37″ E / 46.435869, 6.9103646° 26′ 09″ Nord 6° 54′ 37″ Est / 46.435869, 6.91036  
Gestion et exploitation
Propriétaire CFF
Exploitant CFF
Golden Pass
Services EC, IR, RE, R, RER Vaud, TGV Lyria (saisonnier)
Caractéristiques
Ligne(s) 100, 120, 121
Quais 7
Zone 73 (Mobilis)
Altitude 402 m
Historique
Mise en service 1861
Classement Bien culturel suisse d'importance nationale
Correspondances
VMCV 201204205206[1]

Géolocalisation sur la carte : canton de Vaud

(Voir situation sur carte : canton de Vaud)
Montreux CFF

Géolocalisation sur la carte : Suisse

(Voir situation sur carte : Suisse)
Montreux CFF

La gare de Montreux est la principale gare ferroviaire desservant la commune vaudoise de Montreux, en Suisse.

Situation ferroviaire[modifier | modifier le code]

Établie à 402 m d'altitude, la gare de Montreux est située au point kilométrique 24,54 de la ligne du Simplon (100). Elle se situe entre la gare de Clarens et la halte de Territet. Elle est aussi le point de départ de deux autres lignes. Elle se situe au point kilométrique 0,07 de la ligne 120 du MOB allant jusqu'à la gare de Zweisimmen[2] et le point kilométrique 0,00 de la ligne 121 du chemin de fer Montreux-Glion-Rochers de Naye allant jusqu'à la gare des Rochers-de-Naye[3].

Histoire[modifier | modifier le code]

La gare de Montreux est inaugurée en 1861, lors de l'arrivée de la ligne du chemin de fer Jura-Simplon depuis Lausanne en direction de Villeneuve, puis de Sion.

En 1901, la gare devient un carrefour ferroviaire avec l'ouverture de la première section du chemin de fer Montreux - Oberland Bernois (MOB) entre Montreux et Les Avants, puis, deux ans plus tard, Montbovon. En 1909, c'est la ligne Montreux-Glion-Rochers de Naye qui est prolongée de Glion jusqu'à Montreux.

Description[modifier | modifier le code]

La gare de Montreux est remarquable à plusieurs points. Tout d'abord, elle est construite à flanc de colline : si les services et l'entrée principale se trouvent au rez-de-chaussée sur l'avenue des Alpes, les quais se trouvent au deuxième étage, accessibles par des escaliers roulants et des ascenseurs[4].

Seconde particularité, la gare de Montreux est la seule de Suisse comportant trois types de voies ferrées différentes : des voies normales (1435 mm) pour les lignes des Chemins de fer fédéraux suisses, une voie métrique pour le MOB et une voie étroite à 800 mm pour la ligne des Transports Montreux-Vevey-Riviera.

Enfin, la gare n'a pas de quai 2. S'il existait dans le passé ce numéro attribué à un passage non-équipé, il a disparu lors des travaux de rénovation de 2006 pendant lesquels l'ancien quai 1 a été supprimé et remplacé par l'ancien passage qui a changé de numéro[5].

Le bâtiment de la gare de Montreux est inscrit comme bien culturel suisse d'importance nationale[6].

Liaisons[modifier | modifier le code]

Les liaisons assurées depuis la gare de Montreux le sont par les CFF, via la ligne TGV Lyria et les lignes nationales InterRegio et RegioExpress, par les lignes S1 et S3 du RER Vaud ainsi que les lignes du chemin de fer Montreux - Oberland Bernois et du chemin de fer Montreux-Glion-Rochers de Naye.

Références[modifier | modifier le code]

  1. [PDF]« Plan du réseau VMCV 2012 », sur vmcv.ch (consulté le 30 août 2012)
  2. [PDF]« Plan de la ligne 120 », sur tableaux-horaires.ch (consulté le 30 août 2012)
  3. [PDF]« Plan de la ligne 121 », sur tableaux-horaires.ch (consulté le 30 août 2012)
  4. [PDF] « Plan de l’intérieur de la gare de Montreux », sur sbb.ch (consulté le 30 août 2012)
  5. « MOB - Plan de la gare de Montreux et de Rochers de Naye », sur rail-info.ch (consulté le 30 août 2012)
  6. [PDF] L'inventaire édité par la confédération suisse, canton de Vaud

Source[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :