Gare de La Bernerie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
La Bernerie
Image illustrative de l'article Gare de La Bernerie
L'ancien bâtiment voyageurs de la gare.
Localisation
Pays France
Commune La Bernerie-en-Retz
Adresse Rue de Nantes
44760 La Bernerie-en-Retz
Coordonnées géographiques 47° 04′ 59″ N 2° 02′ 02″ O / 47.083186, -2.03375947° 04′ 59″ Nord 2° 02′ 02″ Ouest / 47.083186, -2.033759  
Gestion et exploitation
Propriétaire RFF / SNCF
Exploitant SNCF
Service TER Pays de la Loire
Caractéristiques
Ligne(s) Sainte-Pazanne à Pornic
Voies 1
Quais 1
Altitude 25 m
Historique
Mise en service 11 septembre 1875

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
La Bernerie

Géolocalisation sur la carte : Pays de la Loire

(Voir situation sur carte : Pays de la Loire)
La Bernerie

Géolocalisation sur la carte : Loire-Atlantique

(Voir situation sur carte : Loire-Atlantique)
La Bernerie

La gare de La Bernerie est une gare ferroviaire française de la ligne de Sainte-Pazanne à Pornic, située sur le territoire de la commune de La Bernerie-en-Retz, dans le département de la Loire-Atlantique, en région Pays de la Loire.

Elle est mise en service en 1875 par la Compagnie des chemins de fer nantais (CFN) avant d'être reprise par l'Administration des chemins de fer de l'État en 1878. C'est une halte ferroviaire de la Société nationale des chemins de fer français (SNCF), desservie par des trains TER Pays de la Loire.

Situation ferroviaire[modifier | modifier le code]

Vue du quai de la gare avec un train composé de deux X 73500 à quai
Deux X 73500 à destination de Nantes desservent la gare.

Établie à 25 m d'altitude, la gare de La Bernerie est située au point kilométrique (PK) 21,975 de la ligne de Sainte-Pazanne à Pornic, entre les gares ouvertes des Moutiers-en-Retz et de Pornic. Elle est séparée de Pornic par la gare aujourd'hui fermée de Clion.

Elle est équipée d'une seule voie et d'un seul quai d'une longueur utile de 90 m[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

La gare de La Bernerie est mise en service[2], le 11 septembre 1875[3], par la Compagnie des chemins de fer nantais (CFN), lorsqu'elle ouvre sa ligne secondaire de Nantes à Pornic. Elle devient une gare de l'Administration des chemins de fer de l'État lorsqu'elle rachète la ligne et l'exploite à partir du 1er juillet 1878[3].

En 2010 l'ancien bâtiment voyageurs désaffecté est devenu propriété de la commune[2], qui l'a protégé comme édifice remarquable en 2009[4]. La municipalité le propose à l'association des historiens du Pays de Retz pour en faire un centre de ressources historiques[2].

Service des voyageurs[modifier | modifier le code]

Accueil[modifier | modifier le code]

Halte SNCF[5], c'est un point d'arrêt non géré (PANG) à entrée libre, disposant d'un abri de quai.

Le nom officiel de la gare ne comporte pas la deuxième partie du nom composant la commune desservie, « -en-Retz »[6],[7], bien qu’elle soit baptisée « La Bernerie-en-Retz » sur le site TER internet de la Région[5] ou dans les fiches horaires[8].

Desserte[modifier | modifier le code]

La Bernerie est desservie par des trains TER Pays de la Loire qui circulent entre Nantes et de Pornic. Quelques trains sont cependant limités à Sainte-Pazanne.

Cependant, du 1er septembre 2014 au 4 juillet 2015, la desserte ferroviaire de la gare est suspendue pour permettre la 2e phase de rénovation de la ligne Nantes - Pornic[9]. Durant cette période, la desserte de la gare n'est plus effectuée que par autocar en correspondance avec des TER en gare de Sainte-Pazanne ou directement jusqu'à Nantes[9].

Intermodalité[modifier | modifier le code]

Un parc pour les vélos et un parking pour les véhicules y sont aménagés[5]. La commune de la Bernerie-en-Retz est desservie par la ligne no 3 des autocars départementaux du réseau Lila circulant entre Nantes et Pornic les lundis et vendredis. Les arrêts les plus proches de la gare sont à plus de 300 mètres de la gare.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Site rff.fr, Document de référence du réseau : annexe 7.1 - liste des quais, 2012 p. 35/89 lire (consulté le 20 décembre 2011).
  2. a, b et c Presse Océan, Une gare historique ?, article publié le 5 janvier 2010 : « L'ancienne gare de La Bernerie pourrait accueillir le Centre de ressources historique. » lire (consulté le 20 décembre 2011).
  3. a et b Michel Harouy, Le petit train du pays du Muscadet, Cheminements, 2003 (ISBN 978-2914474870), p. 9 extrait (consulté le 20 décembre 2011).
  4. Site Ouest-France, La Bernerie protège son patrimoine balnéaire, article du 3 février 2009 lire (consulté le 20 décembre 2011).
  5. a, b et c SNCF TER Pays de la Loire, « Halte ferroviaire La Bernerie-en-Retz », sur ter.sncf.com (consulté le 2 septembre 2014)
  6. Annexe 7.1. « Liste des quais. », site RFF, consulté le 21 octobre 2012.
  7. Annexe 7.1. « Liste des gares de voyageurs du réseau ferre national. », site RFF, consulté le 21 octobre 2012.
  8. Fiche horaires du 1er septembre au 13 décembre 2014 de la ligne n°10, sur le site www.ter-sncf.com, consulté le 19 août 2014.
  9. a et b « Travaux sur Nantes - Saint-Gilles - Pornic, 2e acte », article sur le site officiel de la région des Pays de la Loire (consulté le 2 septembre 2014).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Origine Arrêt précédent Train Arrêt suivant Destination
Nantes Les Moutiers-en-Retz TER Pays de la Loire Pornic Pornic