Gare de Guingamp

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Guingamp
Image illustrative de l'article Gare de Guingamp
Bâtiment voyageurs et entrée de la gare.
Localisation
Pays France
Ville Guingamp
Quartier de la Gare
Adresse place de la Gare
22200 Guingamp
Coordonnées géographiques 48° 33′ 20″ N 3° 08′ 36″ O / 48.555476, -3.143288 ()48° 33′ 20″ Nord 3° 08′ 36″ Ouest / 48.555476, -3.143288 ()  
Gestion et exploitation
Propriétaire RFF / SNCF
Exploitant SNCF
Services TGV Atlantique
TER Bretagne
Fret SNCF
Caractéristiques
Ligne(s) Paris-Montparnasse à Brest
Guingamp à Carhaix
Guingamp à Paimpol
Voies 3 + voies de service
Quais 2
Transit annuel 523 000[1] (en 2011)
Altitude 93 m
Historique
Mise en service 7 septembre 1863
Correspondances
Cars voir Intermodalité

Géolocalisation sur la carte : Bretagne

(Voir situation sur carte : Bretagne)
Guingamp

Géolocalisation sur la carte : Côtes-d'Armor

(Voir situation sur carte : Côtes-d'Armor)
Guingamp

La gare de Guingamp est une gare ferroviaire française des lignes de Paris-Montparnasse à Brest, de Guingamp à Carhaix et de Guingamp à Paimpol. Elle est située à proximité du centre de la ville de Guingamp dans le département des Côtes-d'Armor en région Bretagne.

Elle est mise en service en 1863 par la Compagnie des chemins de fer de l'Ouest sur la ligne de Paris à Brest. Elle devient le centre d'une étoile ferroviaire à six branches lors de l'époque des réseaux secondaires à voie métrique dont la dernière ligne desservant Guingamp est transformée en voie normale en 1967.

Guingamp est une gare voyageurs de la Société nationale des chemins de fer français (SNCF), desservie par le TGV Atlantique et des trains express régionaux TER Bretagne. C'est également une gare marchandises de Fret SNCF.

Situation ferroviaire[modifier | modifier le code]

Établie à 93 mètres[2] d'altitude, la gare de Guingamp est située au point kilométrique (PK) 504,745 de la ligne de Paris-Montparnasse à Brest, entre la gare de Châtelaudren - Plouagat et la gare de Belle-Isle - Bégard. Gare de bifurcation, elle est l'origine de la ligne de Guingamp à Carhaix, avant la gare de Moustéru, et de la ligne de Guingamp à Paimpol avant la halte de Gourland.

Les voies de la gare vue du pont routier de l'ancienne RN12
Les voies de la gare vue du pont routier de l'ancienne RN12

Histoire[modifier | modifier le code]

La gare de Guingamp est mise en service par la compagnie des chemins de fer de l'Ouest, le 7 septembre 1863[3], lors de l'inauguration de la section de Rennes à Guingamp de la ligne de Paris à Brest.

C'est à la fin du XIXe siècle qu'il est de nouveau question d'ouvertures d'un réseau de voies ferrées d'intérêt local dont certaines doivent desservir Guingamp. La compagnie de l'Ouest concessionnaire mais ne désirant pas exploiter directement ce réseau secondaire, à voie métrique, le confie en affermage à la Société générale des chemins de fer économiques qui construit ce que l'on appellera le Réseau Breton. Les ouvertures se succèdent avec les 53 km de Carhaix à Guingamp le 24 septembre 1893 et les 37 km de Guingamp à Paimpol le 14 août 1894.

Au début du XXe siècle, la gare de Guingamp va gagner encore en importance avec la construction par les Chemins de fer des Côtes-du-Nord de la ligne de Plouha à Guingamp, inaugurée le 20 juin 1905.

Le déraillement de Guingamp en 1909

Ce développement du trafic ferroviaire est parfois accompagné d'accidents comme le déraillement, le 24 août 1929, d'un train tracté par la locomotive à vapeur no 18, une 030T Blanc-Misseron, qui occasionne quelques blessures aux passagers.

Puis la ligne de Guingamp à Saint-Nicolas-du-Pélem, inaugurée le 12 janvier 1924[4], complète l'étoile ferroviaire à six branches de Guingamp.

Les fermetures de ces réseaux secondaires à voie métrique débutent en 1937 et, en 1968, après la transformation de la ligne de Carhaix à Guingamp mise en voie à l'écartement standard, les voies métriques encore existantes ne sont plus exploitées.

En 1991[5], la halle aux marchandises est détruite. Elle abritait un autorail « Picasso », le X3890, après un projet avorté de restauration et de train touristique. Récupéré par l'association Chemins de fer du Centre-Bretagne, il quitte la gare en 1993[5] pour rejoindre celle de Loudéac.

En 2010, elle est la quatrième gare marchandises de la région Bretagne en 2006[6].

De mars 2014 à février 2015, la gare est réaménagée afin de créer un pôle d’échanges multimodal avant l'arrivée du TGV dès 2017 dans les gares bretonnes[7]. Les aménagements réalisés concernent entre autres la modification du parvis de la gare, désormais dédié aux piétons, la réorganisation des parkings et la transformation des quais pour les rendre accessibles aux personnes à mobilité réduite avec l'installation d'ascenseurs[8],[9].

Service des voyageurs[modifier | modifier le code]

Accueil[modifier | modifier le code]

Gare SNCF, elle dispose[10] d'un bâtiment voyageurs, avec guichets, ouvert tous les jours. Elle est équipée d'automates pour l'achat de titres de transport TER et pour la validation des cartes KorriGo. C'est une gare « Accès plus », avec des aménagements, équipements et services pour les personnes à la mobilité réduite[10].

Desserte[modifier | modifier le code]

Guingamp est desservie par huit aller-retour quotidiens du TGV Atlantique de la ligne Paris-Montparnasse - Rennes - Brest / Lannion. Le temps de parcours pour Paris est d'environ h 20.

Gare régionale, Guingamp est également desservie par des trains TER Bretagne qui effectuent des missions sur les lignes :no 1 (Rennes - Saint-Brieuc - Brest), no 20 (Lannion - Guingamp - Saint-Brieuc), no 21 (Saint-Brieuc - Morlaix - Brest), no 25 (Guingamp - Paimpol), et no 25b : Guingamp - Carhaix[10].

Intermodalité[modifier | modifier le code]

Un parc pour les vélos et un parking pour les véhicules y sont aménagés. Elle est desservie par des autocars interurbains du réseau Tibus (lignes : 6, 18 et 22)[10].

Service des marchandises[modifier | modifier le code]

La gare est ouverte au service du fret[11].

En 2006 Guingamp figure, avec 165 085 tonnes, à la quatrième[6] place des gares bretonnes pour le trafic marchandises après les gares de Rennes, Plestan et La Brohinière. Ce trafic représente[6] 108 699 t déchargées et 56 386 t chargées. Il s'agit[6], pour un peu moins des trois quarts, de produits venant de l'agriculture, le reste étant représenté par des automobiles et des engrais.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. [PDF] Trafic voyageurs des principales gares bretonnes, pour 2011, p. 11
  2. Fiche IGN.
  3. Université de Rennes faculté des lettres et sciences humaines, Annales de Bretagne, volumes 72 à 73, Facultés des lettres et sciences humaines, Universities of Rennes et Nantes, 1965, p. 531 extrait (consulté le 9 septembre 2010)
  4. Jean-Loïc Heurtier, Petits Trains des Côtes-du-Nord. Que reste-t-il ?, ACFCdN, 2003 (ISBN 2-9511761-2-0), p. 145 (« Ligne Guingamp - Saint-Nicolas-du-Pélem »)
  5. a et b Site CFBC, L'historique de l'association lire en ligne (consulté le 30 septembre 2010).
  6. a, b, c et d Samarcande, Bruno Viallon Conseil, Christian Abellan, « 2.2.3. Les trafics par gare », dans Potentialités et conditions de redéploiement pérenne du fret ferroviaire en Bretagne, Chambre régionale de commerce et d'industrie de Bretagne, juin 2010, p. 33 document pdf (consulté le 1er octobre 2010).
  7. Gare: Travaux en 2014 et réflexion avant le TGV en 2017, sur letelegramme.fr, le 15 novembre 2013.
  8. [PDF] Pôle d’échange multimodal: Aménagements sous maîtrise d'ouvrage Guingamp Communauté, sur cc-guingamp.fr, en 2014.
  9. [PDF] Pôle d'échange multimodal de Guingamp: Accessibilité et optimisation de l'intermodalité de la gare sur 'rff.fr, en 2014.
  10. a, b, c et d Site SNCF TER Bretagne, Informations pratiques sur les gares : Gare de Guingamp lire (consulté le 1er septembre 2012).
  11. Site fret SNCF : la gare de Guingamp.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]


Origine Arrêt précédent Train Arrêt suivant Destination
Brest
ou Lannion
Morlaix
ou Plouaret-Trégor
TGV Saint-Brieuc Paris-Montparnasse
Brest Morlaix
ou Plouaret-Trégor
TER Bretagne Saint-Brieuc Rennes
Lannion Belle-Isle - Bégard
ou Plouaret-Trégor
TER Bretagne Terminus Terminus
Lannion Belle-Isle - Bégard
ou Plouaret-Trégor
TER Bretagne Saint-Brieuc
ou Châtelaudren - Plouagat
Saint-Brieuc
Brest Morlaix
ou Plouaret-Trégor
TER Bretagne Saint-Brieuc Saint-Brieuc
Terminus Terminus TER Bretagne Gourland Paimpol
Terminus Terminus TER Bretagne Moustéru Carhaix