Gare de Gretz-Armainvilliers

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Gretz-Armainvilliers
Image illustrative de l'article Gare de Gretz-Armainvilliers
Extérieur de la gare avec son bâtiment voyageurs.
Localisation
Pays France
Commune Gretz-Armainvilliers
Adresse avenue de la Liberté
77220 Gretz-Armainvilliers
Coordonnées géographiques 48° 44′ 44″ N 2° 43′ 41″ E / 48.745513, 2.728152 ()48° 44′ 44″ Nord 2° 43′ 41″ Est / 48.745513, 2.728152 ()  
Gestion et exploitation
Propriétaire RFF / SNCF
Exploitant SNCF
Service RER ligne E : (RER)(E)
Fret
Caractéristiques
Ligne(s) Paris-Est - Mulhouse-Ville
Gretz-Armainvilliers - Sézanne
Voies 3 + voies de garage et de service
Quais 1 latéral et 1 central
Zone 5 (tarification Île-de-France)
Altitude 109 m
Historique
Mise en service 9 février 1857
Correspondances
Bus et Noctilien Voir Intermodalité

La gare de Gretz-Armainvilliers est une gare ferroviaire française de la ligne de Paris-Est à Mulhouse-Ville, située sur le territoire de la commune de Gretz-Armainvilliers, dans le département de la Seine-et-Marne en région Île-de-France.

La station est mise en service le 9 février 1857 par la compagnie des chemins de fer de l'Est, lorsqu'elle ouvre la section de Nogent - Le Perreux à Nangis. C'est aujourd'hui une gare de la Société nationale des chemins de fer français (SNCF) desservie par les trains du réseau express régional d'Île-de-France (RER) de la ligne E.

Situation ferroviaire[modifier | modifier le code]

La ligne et les voies de garage avec des MI 2N Éole, trains à 2 niveaux du RER E

La gare de Gretz-Armainvilliers, établie à 109 m[1] d'altitude, est située au point kilométrique (PK) 38,321[2] de la ligne de Paris-Est à Mulhouse-Ville, entre les gares ouvertes d'Ozoir-la-Ferrière et de Verneuil-l'Étang. Gare de bifurcation, elle est à l'origine de la ligne de Gretz-Armainvilliers à Sézanne qui se débranche de la ligne de Paris-Est à Mulhouse-Ville dès la sortie de la gare en direction de Mulhouse. La gare comporte cinq voies de garage utilisées par les rames du réseau RER ainsi que des voies de service.

Histoire[modifier | modifier le code]

La compagnie des chemins de fer de l'Est débute les travaux en 1855[3] et met en service la station de Gretz lors de l'ouverture au service commercial, le 9 février 1857[4], de la section de Nogent à Nangis. Cette section est ouverte avec une seule voie ; la deuxième n'est mise en service que le 23 avril. Plusieurs administrateurs[3] de la compagnie ont des domaines sur la commune, notamment les frères Pereire qui s'y installent en 1852 et le baron de Rothschild qui transforme un domaine familial en résidence en 1877.

En juillet 1859[5], la compagnie des chemins de fer de l'Est, qui vient de disposer des terrains de l'emprise de la voie ferrée, peut commencer les travaux du tronçon de Gretz à Mortcerf de la future ligne de Gretz à Sézanne. Elle procède à la mise en service commercial de ce tronçon le 2 février 1861[5].

En 1936[6], la gare est desservie par un service de banlieue dont le dernier arrêt est la gare de Longueville. Durant la période d'hiver, à Gretz-Armainvilliers, il y a seize aller-retour chaque jour ouvrable dont deux rotations assurées par un autorail.

Pendant le conflit de la Seconde Guerre mondiale, la gare et son triage sont utilisés par l'armée allemande qui a également réquisitionné les châteaux des administrateurs de la compagnie de l'Est ; le sous-sol du château du baron de Rothschild est transformé en infirmerie. Le 22 juin 1944[3], l'aviation des alliés mitraille et bombarde les trains et les installations ferroviaires. Le bâtiment voyageurs de la gare, gravement endommagé, ne sera pas réparé ; un nouveau bâtiment sera construit après la fin du conflit.

En 2000[7], le contrat de Plan État-Région Île-de-France inscrit le prolongement de la ligne E du RER de Villiers-sur-Marne à Tournan. Le 14 février 2002[7], le conseil d'administration du Syndicat des transports d'Île-de-France (STIF) approuve l'avant-projet. Le 14 décembre 2003[7], la ligne est débranchée, de son réseau historique la raccordant avec la gare de Paris-Est, pour se retrouver raccordée à la ligne E du RER qui aboutit à la gare souterraine d'Haussmann - Saint-Lazare. Outre les modifications concernant le trajet et les horaires, cette intégration dans le réseau RER est l'occasion d'une amélioration des services en gare. L'accès aux rames est facilité par un rehaussement des quais, qui passent de 0,55 m à 0,92 m. Des aménagements et équipements permettent l'amélioration de l'accessibilité des personnes à la mobilité réduite (PMR). Des écrans installés sur les quais permettent une information en temps réel.

En 2014, un nouveau poste d'aiguillage est en construction pour remplacer le poste datant des années 1970 de technologie suisse de type « Intégra », seul poste de ce type en service en France. Il cèdera sa place à un poste d'aiguillage informatisé qui sera mis en service à la fin de l'année 2015[8].

Services voyageurs[modifier | modifier le code]

Le train TORE (actuellement TAVA) du RER E arrive en gare de Gretz-Armainvilliers en direction de Tournan.
Le train TORE (actuellement TAVA) du RER E arrive en gare de Gretz-Armainvilliers en direction de Tournan-en-Brie

Accueil[modifier | modifier le code]

Gare SNCF du réseau Transilien, elle offre divers services[9] avec, notamment, une présence commerciale quotidienne et des aménagements et services pour les personnes à mobilité réduite. Elle est équipée d'automates pour la vente des titres de transport (Transilien et Navigo) ainsi que d'un « système d'information sur les circulations des trains en temps réel ».

Desserte[modifier | modifier le code]

La gare de Gretz-Armainvilliers est desservie à raison (par sens) d'un train toutes les 30 minutes aux heures creuses et en soirée et de deux à quatre trains par heure aux heures de pointe. Plus de 44 trains par jour et par sens desservent la gare.

Intermodalité[modifier | modifier le code]

Des parkings pour les véhicules sont aménagés dans l'environnement immédiat de la gare. Une gare routière permet des correspondances avec les lignes 03, 11, 18 et 121 du réseau de bus Sol'R et la ligne N142 du service de bus de nuit Noctilien.

Service des marchandises[modifier | modifier le code]

Cette gare est ouverte au service du fret[10].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Base de donnée des repères de nivellement de l'IGN Fiche IGN
  2. Livre : Nouvelle géographie ferroviaire de la France, par Gérard Blier, tome 2, planche no 2
  3. a, b et c Site ville de Gretz-Armainvilliers, Découvrir Gretz : à la découverte de Gretz-Armainvilliers et son histoire lire en ligne (consulté le 10 mars 2011).
  4. René-Charles Plancke, 1991, p. 157.
  5. a et b René-Charles Plancke, 1991, p. 278.
  6. René-Charles Plancke, 1991, p. 159
  7. a, b et c Site MétroPole, Evolution des réseaux : Eole souffle vers l’Est - Dans 6 mois, Tournan fera à son tour partie du réseau RER, article du 17 juin 2003 lire en ligne (consulté le 11 mars 2011).
  8. « Un nouveau poste d’aiguillage à Gretz Armainvilliers », sur malignee.transilien.com,‎ 9 avril 2014 (consulté le 8 mai 2014).
  9. Site Transilien SNCF, Les gares Transilien : Gretz-Armainvilliers lire en ligne (consulté le 6 mars 2011).
  10. Site fret SNCF

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • René-Charles Plancke, « Petite histoire de la ligne Paris - Belfort - Mulhouse », dans Histoire du chemin de fer de Seine-et-Marne : tome I de la vapeur au TGV, édition Amatteis, Le Mée-sur-Seine, 1991 (ISBN 2-86849-105-7) pp. 157-199
  • René-Charles Plancke, « La ligne de Gretz à Sézanne », dans Histoire du chemin de fer de Seine-et-Marne : tome I de la vapeur au TGV, édition Amatteis, Le Mée-sur-Seine, 1991 (ISBN 2-86849-105-7) pp. 277-297

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Origine Arrêt précédent Train Arrêt suivant Destination
Haussmann - Saint-Lazare E1 Ozoir-la-Ferrière (RER) (E) Tournan Tournan E4