Gare de Dreux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Dreux
Image illustrative de l'article Gare de Dreux
Le bâtiment voyageurs.
Localisation
Pays France
Commune Dreux
Quartier La Gare
Adresse Place Pierre-Semard
28100 Dreux
Coordonnées géographiques 48° 43′ 53″ N 1° 22′ 13″ E / 48.731384, 1.37019 ()48° 43′ 53″ Nord 1° 22′ 13″ Est / 48.731384, 1.37019 ()  
Gestion et exploitation
Propriétaire RFF / SNCF
Exploitant SNCF
Services Intercités Normandie
TER Basse-Normandie
TER Haute-Normandie
TransilienLigne N du Transilien
TER Centre
Fret SNCF
Caractéristiques
Ligne(s) Saint-Cyr à Surdon
Chartres à Dreux
Dreux à Saint-Aubin-du-Vieil-Évreux
Auneau-Ville à Dreux
Voies 4 + voies de service[1]
Quais 3
Zone Tarification Île-de-France non applicable
Altitude 105 m
Historique
Ouverture 15 juin 1864
Architecte Paul Genuys
Correspondances
Bus oui

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Dreux

Géolocalisation sur la carte : Centre

(Voir situation sur carte : Centre)
Dreux

La gare de Dreux est une gare ferroviaire française de la ligne de Saint-Cyr à Surdon, située sur le territoire de la commune de Dreux, dans le département d'Eure-et-Loir, en région Centre.

C'est une gare de la Société nationale des chemins de fer français (SNCF) desservie par les trains des réseaux Intercités Normandie, TER Basse-Normandie, TER Haute-Normandie, par la ligne N du Transilien (réseau Paris-Montparnasse) et TER Centre.

Situation ferroviaire[modifier | modifier le code]

Ancienne gare de bifurcation, elle est située au point kilométrique (PK) 81,181 de la ligne de Saint-Cyr à Surdon, entre les gares de Marchezais - Broué et de Saint-Germain - Saint-Rémy et au PK 42,545 de la ligne de Chartres à Dreux partiellement fermée.

Elle était également l'origine de la ligne de Dreux à Saint-Aubin-du-Vieil-Évreux partiellement déclassée (PK 1,347), et le terminus de la ligne d'Auneau-Ville à Dreux déclassée en totalité (PK 49,214).

Une ligne à voie métrique exploitée par les Tramways d'Eure-et-Loir unissait Dreux à Senonches. Elle avait été ouverte par étapes entre 1899 et 1907 et a été fermée le 26 mai 1933[2]

Son altitude est de 105 m.

Vue générale de la gare.
Vue générale de la gare.

Histoire[modifier | modifier le code]

La gare a été ouverte le 15 juin 1864 à l'occasion de la mise en service de la ligne de Saint-Cyr à Dreux. Elle a été transformée en 1932 par l'architecte Paul Louis Genuys. C'est une construction imposante en briques, pierres et ardoise dont la silhouette rappelle celle d'un manoir.

La prolongation de la ligne vers L'Aigle a été mise en service le 1er octobre 1866 et la ville de Surdon déjà desservie par la ligne du Mans à Mézidon depuis 1859 fut reliée à Dreux le 5 août 1867.

La traction électrique des trains entre Plaisir - Grignon et Dreux date du 12 septembre 1984.

Service des voyageurs[modifier | modifier le code]

Accueil[modifier | modifier le code]

Gare[3] SNCF, elle dispose d'un bâtiment voyageurs avec guichet et de distributeurs automatiques de titres de transport régionaux. Elle est équipée d'un quai central (le quai B), qui accueille d'un côté la voie 1 et de l'autre la voie 2, toutes deux disposant d'une longueur utile de 302 m, et de deux quais latéraux pour la voie 3 (longueur utile 293 m) et la voie 4 (longueur utile 279 m)[4]. Le changement de quai se fait par un passage souterrain.

Dessertes[modifier | modifier le code]

En 2012, la gare est desservie par la ligne commerciale Paris - Granville (Intercités[5]), les trajets étant assurés par des autorails X 72500 et par les lignes commerciales Paris - Argentan et Dreux - Argentan - Granville (TER Basse-Normandie et TER Haute-Normandie[6]), les trajets étant assurés par des autorails X 4750 et X 72500.

Elle est aussi le terminus de la ligne N du Transilien (branche Paris - Dreux), à raison[7] d'un train toutes les heures, sauf aux heures de pointe où la fréquence est d'un train toutes les 30 minutes. Les trajets sont assurés par des voitures de banlieue à deux niveaux (VB 2N), tractées ou poussées en réversibilité par des BB 27300. Le temps de trajet est d'environ 1 heure 10 minutes depuis Paris-Montparnasse.

Intermodalité[modifier | modifier le code]

La gare est desservie par les lignes 1, 2, 3, 4 et Linéad Gare du réseau de bus Linéad ; les lignes 1, 3A, 6, 8, 24, 25, 26, 28, 29, 88, M11 et M13 du réseau Transbeauce ; par la ligne 340 du réseau interurbain de l'Eure et par la ligne d'autocar TER Centre[8] Dreux - Orléans. Un parking pour les véhicules et les vélos y est aménagé[3].

Service des marchandises[modifier | modifier le code]

Cette gare est ouverte au trafic du fret[9].

Galerie de photos[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Site rff.fr, Document de référence du réseau : annexe 4.6 - localisation des voies de service, 2012 p. 7/17 lire (consulté le 21 mai 2012).
  2. Site de la ville de Brezolles, Tourisme/Culture, Historique de Brezolles, Le tramway lire (consulté le 20 mai 2012).
  3. a et b Site SNCF TER Centre, Informations pratiques sur les gares et arrêts : Gare ferroviaire de Dreux lire (consulté le 20 mai 2012).
  4. Site rff.fr, Document de référence du réseau : annexe 7.1 - liste des quais, 2012 p. 25/90 lire (consulté le 20 mai 2012).
  5. Site SNCF Intercités, Réseau Intercités, Lignes INTERCITÉS, Ligne : Paris Montparnasse - Granville lire (consulté le 20 mai 2012).
  6. Site SNCF TER Haute-Normandie, Se déplacer en TER, Avant mon déplacement : Fiches horaires lire (consulté le 20 mai 2012).
  7. Site SNCF Transilien, Fiches horaires, Réseau Paris Montparnasse lire (consulté le 20 mai 2012).
  8. Site SNCF TER Centre, Se déplacer en TER, Avant mon déplacement : Fiches horaires lire (consulté le 20 mai 2012).
  9. Site Fret SNCF, Services Client Fret SNCF, Guide technique, Nomenclature des gares, Dreux lire (consulté le 20 mai 2012).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Livre : La ligne Paris - Granville, 150 ans d'Histoire 1855 - 2005 par Jean-Marie Vannier ; Éditions Eurocibles (2005).
  • Revue : Revue de l'association française des amis des chemins de Fer ; N° 370, 371, 372, 373, 374, 375 de 1985 et 376 de 1986.
Origine Arrêt précédent Train Arrêt suivant Destination
Granville Verneuil-sur-Avre Intercités Normandie Versailles-Chantiers
ou Paris-Montparnasse-Vaugirard
Paris-Montparnasse-Vaugirard
Argentan Nonancourt TER Basse-Normandie /
Haute-Normandie
Paris-Montparnasse-Vaugirard Paris-Montparnasse-Vaugirard
Argentan
Granville
Saint-Germain - Saint-Rémy TER Basse-Normandie /
Haute-Normandie
Terminus Terminus
Terminus Terminus Transilien Ligne N du Transilien Marchezais - Broué Paris-Montparnasse
Terminus Terminus Transilien Ligne N du Transilien Houdan Paris-Montparnasse-Vaugirard
Orléans-la-Source-Université Vernouillet TER Centre
(Par autocar)
Terminus Terminus