Gare de Brétigny

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Brétigny
Image illustrative de l'article Gare de Brétigny
La façade de la gare sur la place Pierre-Vennin.
Localisation
Pays France
Commune Brétigny-sur-Orge
Quartier La Roseraie
Adresse Place Pierre-Vennin
91220 Brétigny-sur-Orge
Coordonnées géographiques 48° 36′ 24″ N 2° 18′ 09″ E / 48.606683, 2.302364 ()48° 36′ 24″ Nord 2° 18′ 09″ Est / 48.606683, 2.302364 ()  
Gestion et exploitation
Propriétaire RFF / SNCF
Exploitant SNCF
Services (RER)(C)
Caractéristiques
Ligne(s) Paris-Austerlitz - Bordeaux-St-J.
Brétigny - La Membrolle-sur-Ch.
Voies 7 (+ 6 voies de service)
Quais 4 (dont trois centraux)
Zone 5 (tarification Île-de-France)
Altitude 77 m
Historique
Mise en service 1847
(première station de Brétigny)
Ouverture 28 décembre 1965
(gare actuelle)
Correspondances
Bus et Noctilien Voir Intermodalité

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Brétigny

Géolocalisation sur la carte : Île-de-France

(Voir situation sur carte : Île-de-France)
Brétigny

Géolocalisation sur la carte : Essonne

(Voir situation sur carte : Essonne)
Brétigny

La gare de Brétigny est une gare ferroviaire française de la ligne de Paris-Austerlitz à Bordeaux-Saint-Jean, située sur le territoire de la commune de Brétigny-sur-Orge, dans le département de l'Essonne en région Île-de-France.

Une première station est mise en service en 1843 par la Compagnie du chemin de fer de Paris à Orléans qui la remplace en édifiant la gare actuelle sur un autre site en 1865.

C'est une gare de la Société nationale des chemins de fer français (SNCF) desservie par les trains de la ligne C du RER.

Situation ferroviaire[modifier | modifier le code]

Vue en direction de Paris depuis le quai situé le long du bâtiment voyageurs.

Établie à 77 mètres d'altitude, la gare de bifurcation de Brétigny est située au point kilométrique (PK) 31,336 de la ligne de Paris-Austerlitz à Bordeaux-Saint-Jean, entre les gares de Saint-Michel-sur-Orge et de Marolles-en-Hurepoix.

Elle est également l'origine de la ligne de Brétigny à La Membrolle-sur-Choisille, avant la gare de La Norville - Saint-Germain-lès-Arpajon.

Histoire[modifier | modifier le code]

La première station de Brétigny, installée en amont du pont de la mairie, est mise en service en 1843 par la Compagnie du chemin de fer de Paris à Orléans, lorsqu'elle ouvre à l'exploitation la section de Juvisy à Orléans de sa ligne de Paris à Orléan[1]. Elle était située non loin de la vaste gare de triage qui a depuis cessé son activité[2].

L'actuelle gare de Brétigny est édifiée lors de l'ouverture de la ligne de Brétigny à La Membrolle-sur-Choisille le 28 décembre 1865[3].

Le tronçon de Juvisy à Brétigny est mis à quatre voies en 1908, suivi du tronçon de Brétigny à Étampes en 1910[4].

En 1916, un triage est installé en gare de Brétigny-sur-Orge pour soulager celui de Juvisy. Cette gare de triage permet de recevoir les trains de marchandises de la Grande Ceinture ne pouvant être traités à Juvisy. L'activité de la gare de triage périclite à la fin des années 1940 après la mise en service du triage de Villeneuve-Saint-Georges. En 1955, une augmentation du trafic fret ferroviaire redonne une certaine activité à la gare de triage de Brétigny et permet sa modernisation. Mais l'activité diminue à nouveau au cours des années 1960 ; les voies du triage ne seront utilisées alors que pour le garage des trains de banlieue[5].

La gare est intégrée, comme la ligne, dans la partie sud du RER C en 1979.

Du mois d'avril au mois de juin 2014, la façade de la gare est rénovée ainsi que l’intérieur de la gare : renouvellement des peintures et remplacement du carrelage et des portes et fenêtres. Une nouvelle marquise est installée sur la façade de la place Pierre-Vennin en remplacement de l'ancienne. Le quai abîmé par l'accident est remis à neuf avec un nouvel abri filant et un ascenseur. Les escaliers pour accéder aux quais de la gare sont également refaits, et une nouvelle signalétique est installée sur les quais et dans la gare.

Services des voyageurs[modifier | modifier le code]

Accueil[modifier | modifier le code]

Gare SNCF, elle dispose d'un bâtiment voyageurs, ouvert tous les jours de h à h 30, avec un espace Grandes Lignes ouvert du lundi au samedi de h 30 à 12 h et de 13 h 30 à 18 h 10, et d'une agence Transilien ouverte du lundi au vendredi de 10 h 5 à 12 h et de 14 h à 19 h 20 ainsi que le premier et le dernier samedi du mois de 10 h 30 à 12 h 30 et de 13 h 30 à 18 h 30[6].

Elle est équipée, d'un système d'information sur les horaires des trains en temps réel, dans la gare, sur les quais et à l’extérieur de la gare, et d'automates pour l'achat de titres de transport Transilien et Grandes Lignes. Pour les personnes à la mobilité réduite (PMR), elle dispose d'un guichet adapté, de boucles magnétiques pour personnes malentendante et de places de stationnement réservées[6].

Desserte[modifier | modifier le code]

Voies, quais et desserte par un RER C.

La gare est desservie par les trains de la ligne C du RER.

En direction de Paris, la gare est desservie par les trains en direction de Montigny - Beauchamp (GATA, GOTA), Chaville - Vélizy (KUMA), Invalides (LARA), Pont du Garigliano (PAUL), Saint-Quentin-en-Yvelines (SARA, SLOM).

Dans l'autre sens, vers le sud, la gare est desservie par les trains en direction de Dourdan (DEBA, DUFY), Dourdan - La Forêt (DEBO, DUFO), Saint-Martin-d'Étampes (ELAO, ELBA).

Elle constitue le terminus de certains trains aux heures de pointe (BALI) qui sont omnibus de Juvisy à Brétigny.

Intermodalité[modifier | modifier le code]

Un parc pour les vélos et d'un parking pour voitures de 500 places (payant) y sont aménagés.

Elle est desservie par :

Accident du 12 juillet 2013[modifier | modifier le code]

Une voiture du train no 3657 couchée sur les rails à 400 m au sud de la gare lors de l'accident ferroviaire du 12 juillet 2013.

Le 12 juillet 2013, un train Intercités effectuant la liaison de Paris-Austerlitz à Limoges-Bénédictins déraille en gare, provoquant plusieurs victimes[7]. Le train s'est séparé en deux ; une partie est restée sur les rails, tandis que l'autre s'est renversée sur un quai de la gare[8].

Projets[modifier | modifier le code]

Dans le cadre du projet de modernisation de la ligne C du RER, des études d'aménagement du nœud ferroviaire de Brétigny-sur-Orge sont en cours depuis 2011. Le projet consiste en la modernisation de voies, la création ou la modification de plusieurs ouvrages d’art, la modernisation des zones de garage du RER C et la fusion de quatre postes d’aiguillage existants en un seul[9],[10]. Le calendrier du projet prévoit un démarrage des travaux en 2016, pour une réalisation complète à l'horizon 2020[11].

Galerie de photographies[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Bruno Carrière, Les trains de banlieue, tome 1, p. 5
  2. Les surprises de Brétigny-sur-Orge sur le site du Conseil général de l'Essonne
  3. François et Maguy Palau, Le rail en France - Tome III, 1864 - 1870, p. 56-57
  4. Bruno Carrière, Les trains de banlieue, tome 1, p. 8
  5. Roger Bailly, 150 ans de Chemin de Fer en Essonne, Le Mée-sur-Seine, Éditions Amatteis,‎ octobre 1994 (ISBN 2868491472), p. 51
  6. a et b « Transilien – Gare de Brétigny », sur transilien.com (consulté le 20 juin 2014).
  7. Pierrick de Morel, « Brétigny-sur-Orge : premières précisions de la SNCF. »,‎ 12 juillet 2013 (consulté le 12 juillet 2013)
  8. Christian Meyze, « Un train corail déraille en gare de Brétigny-sur-Orge (91). Sans doute plusieurs blessés », sur france3.fr,‎ 2013 (consulté le 12 juillet 2013)
  9. « Présentation du projet d'aménagement du nœud ferroviaire de Brétigny », sur le site internet de RFF (consulté le 12 juillet 2013)
  10. « L’aménagement du nœud ferroviaire de Brétigny sur Orge au cœur des discussions », sur le blog de la ligne C (consulté le 12 juillet 2013)
  11. « Le calendrier prévisionnel du projet d'aménagement du nœud ferroviaire de Brétigny », sur le site internet de RFF (consulté le 12 juillet 2013)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Lien externe[modifier | modifier le code]


Origine Arrêt précédent Train Arrêt suivant Destination
Montigny - Beauchamp C3
Saint-Quentin-en-Yvelines C7
Chaville - Vélizy
Invalides
Saint-Michel-sur-Orge
Juvisy
(RER) (C) La Norville - Saint-Germain-lès-Arpajon Dourdan
Dourdan - La Forêt C4
Saint-Quentin-en-Yvelines C7 Saint-Michel-sur-Orge
Juvisy
(RER) (C) Marolles-en-Hurepoix Saint-Martin-d'Étampes C6
Montigny - Beauchamp C3
Pont du Garigliano
Saint-Michel-sur-Orge (RER) (C) Terminus Terminus