Gare de Belz - Ploemel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Belz - Ploemel
Image illustrative de l'article Gare de Belz - Ploemel
Ancien bâtiment voyageurs (2009)
Localisation
Protection France
Commune Ploemel
Adresse rue de la Gare
56400 Ploemel
Coordonnées géographiques 47° 39′ 09″ N 3° 04′ 20″ O / 47.65247, -3.072169 ()47° 39′ 09″ Nord 3° 04′ 20″ Ouest / 47.65247, -3.072169 ()  
Gestion et exploitation
Propriétaire RFF / SNCF
Exploitant SNCF
Service TER Bretagne
(Le « Tire-bouchon » uniquement en été)
Caractéristiques
Ligne(s) Auray à Quiberon
Voies 1
Quais 1
Altitude 30 m
Historique
Mise en service 23 juillet 1882

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Belz - Ploemel

Géolocalisation sur la carte : Bretagne

(Voir situation sur carte : Bretagne)
Belz - Ploemel

Géolocalisation sur la carte : Morbihan

(Voir situation sur carte : Morbihan)
Belz - Ploemel

Géolocalisation sur la carte : arrondissement de Lorient

(Voir situation sur carte : arrondissement de Lorient)
Belz - Ploemel

La gare de Belz - Ploemel est une gare ferroviaire française de la ligne d'Auray à Quiberon, située sur le territoire de la commune de Ploemel, proche de Belz, dans le département du Morbihan en région Bretagne.

Elle est mise en service en 1882 par la Compagnie du Chemin de fer de Paris à Orléans (PO).

C'est une halte voyageurs de la Société nationale des chemins de fer français (SNCF) desservie, uniquement pendant la saison d'été, par le « Tire-Bouchon » qui est un train TER Bretagne.

Situation ferroviaire[modifier | modifier le code]

Établie à 30 mètres d'altitude, la gare de Belz - Ploemel est située au point kilométrique (PK) 591,577 de la ligne d'Auray à Quiberon, entre les gares d'Auray et de Plouharnel - Carnac.

Située sur une ligne à voie unique, elle dispose d'un quai.

Le quai et la voie en direction de Quiberon
Le quai et la voie en direction de Quiberon.

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1878, l'avant-projet de la ligne d'Auray à Quiberon, proposée d'Utilité publique par le gouvernement, prévoit quatre arrêt dont une halte à Ploemel[1].

La station de Ploemel est mise en service le 24 juillet 1882 par la Compagnie du Chemin de fer de Paris à Orléans (PO), lorsqu'elle ouvre à l'exploitation la ligne d'Auray à Quiberon, embranchement de sa ligne de Savenay à Landerneau. Le bâtiment voyageurs, construit par l'État comme la ligne[2] a accueilli la foule pour le passage du train inaugural[3] la veille, le 23 juillet[4].

En 1912, la Compagnie du PO fournit au Conseil général un tableau des « recettes au départ » de ses gares du département, la gare de Belz-Plœmel totalise 12 933 francs, ce qui la situe à la 26e place sur les 30 gares ou stations[5].

En réponse au vœu pour la construction d'une troisième voie de garage, émis par le Conseil général dans sa séance du 20 mai 1925, la compagnie indique qu'elle ne donnera pas suite. Elle argumente que l'équipement de la gare est suffisant : en 1924 elle a eu à manutentionner une moyenne quotidienne de huit wagons alors que son équipement permet d'accueillir 10 à 12 wagons simultanément sur ses deux voies de garage son quai découvert[6].

En 1972, l'arrêt du service du service omnibus de la ligne marque la fermeture de la gare et ses installations. Le bâtiment voyageurs et la halle à marchandises sont désaffectés. La halle est détruite depuis[7].

Service des voyageurs[modifier | modifier le code]

Accueil[modifier | modifier le code]

Halte SNCF, c'est un point d'arrêt non géré (PANG) à accès libre[8]. Elle dispose d'un quai et quelques sièges, l'accès se fait par le portillon près du passage à niveau.

Desserte[modifier | modifier le code]

Belz - Ploemel est desservie par le Tire-Bouchon pendant la période estivale, à raison de plusieurs trains par jour pendant les mois de juillet et août et quelques week-end en juin et septembre[9].

Patrimoine ferroviaire[modifier | modifier le code]

L'ancien bâtiment voyageurs n'est plus utilisé par le service ferroviaire[7].

La SNCF a confirmé, le 8 janvier 2010, son accord de principe concernant la vente à la commune du bâtiment voyageurs de la gare, pour la somme de 200 000 euros[10] Lors de son assemblée du 3 juin 2010, le conseil municipal de Ploemel a indiqué qu'il s'intéressait à l'achat du terrain attenant au bâtiment voyageurs, cette proposition a déjà fait l'objet d'un contact avec Réseau ferré de France (RFF)[11]

Galerie de photographies[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Site gallica.bnf.fr « Ligne d'Auray à Quiberon », dans Rapports du Préfet et délibérations du Conseil général - Conseil général du Morbihan, 1878/08, p. 21 (consulté le 11 mai 2014).
  2. Jean-Pierre Nennig, op. cit., p. 169
  3. « Inauguration de la ligne d'Auray à Quiberon », dans L'Avenir du Morbihan, du 26 juillet 1882
  4. Site saintpierrequiberon.fr Saint Pierre Quiberon Histoire : La gare de Saint Pierre Quiberon (consulté le 7 mai 2014).
  5. Site gallica.bnf.fr « Recettes au départ effectuées, en 1912, par les gares et stations situées dans le département du Morbihan », dans Rapports du Préfet et délibérations du Conseil général - Conseil général du Morbihan, 1913/09/08, p. 30 (consulté le 8 mai 2014).
  6. Site gallica.bnf.fr « Chemin de fer d'intérêt général : construction d'une 3e voie de garage à la gare de Belz-Ploemel », dans Rapports du Préfet et délibérations du Conseil général - Conseil général du Morbihan, 1926/05/03, p. 47 (consulté le 10 mai 2014).
  7. a et b Site patrimoine.region-bretagne.fr Bretagne Morbihan Ploemel : Voie ferrée dite le Tire-bouchon (consulté le 12 mai 2014).
  8. Site SNCF TER Bretagne : Belz-Ploemel Gare de Belz - Ploemel (consulté le 10 mai 2014).
  9. Site espace-saisonnier.fr : fiche horaire 2014 du Tire-Bouchon (consulté le 7 mai 2014).
  10. Le Télégramme, Ploemel : Conseil. La commune achète l'ancienne gare, article du 6 février 2010 lire en ligne (consulté le 2 août 2010).
  11. Ploemel, compte-rendu du conseil municipal du jeudi 3 juin 2010 document pdf (consulté le 2 août 2010).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jean-Pierre Nennig, « 12 Auray - Quiberon », dans Le chemin de fer de Bretagne Sud, édition JPN, Guérande, 2008 (ISBN 2-9519898-5-7), pp. 169-176.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]


Origine Arrêt précédent Train Arrêt suivant Destination
Terminus Auray TER Bretagne
(Saisonnier l'été)
Plouharnel - Carnac Quiberon