Gare d'Avignon-Centre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Avignon-Centre
Image illustrative de l'article Gare d'Avignon-Centre
Gare d'Avignon, façade extérieure
Localisation
Pays France
Ville Avignon
Adresse Boulevard Saint-Roch
B.P.175
84008 Avignon Cedex
Coordonnées géographiques 43° 56′ 31″ N 4° 48′ 17″ E / 43.94185, 4.80472 ()43° 56′ 31″ Nord 4° 48′ 17″ Est / 43.94185, 4.80472 ()  
Gestion et exploitation
Propriétaire RFF / SNCF
Exploitant SNCF
Services TGV
Intercités, Eurostar (été)
TER PACA
Service auto-train
Fret SNCF
Caractéristiques
Ligne(s) Paris-Lyon à Marseille-Saint-Charles
Avignon à Miramas
Villeneuve-lès-Avignon à Avignon
Voies 7 + voies de service
Quais 1 latéral + 3 centraux
Altitude 23 m
Historique
Mise en service 5 mars 1849
Ouverture 1860 (BV actuel)
Architecte Louis-Jules Bouchot
Correspondances
Bus 1,3,4,6,7,8,10,11,16,19,71,72,73,74,75
Car TCRA

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Avignon-Centre

Géolocalisation sur la carte : Vaucluse

(Voir situation sur carte : Vaucluse)
Avignon-Centre

Géolocalisation sur la carte : communauté d'agglomération du Grand Avignon

(Voir situation sur carte : communauté d'agglomération du Grand Avignon)
Avignon-Centre

La gare d'Avignon-Centre est une gare ferroviaire française de la ligne de Paris-Lyon à Marseille-Saint-Charles , la ligne d'Avignon à Miramas et la Ligne de Givors-Canal à Grezan, située sur le territoire de la ville d'Avignon, dans le département de Vaucluse, en région Provence-Alpes-Côte d'Azur. Elle est implantée au plus proche du centre historique, bien « qu'à l'extérieur des murs ». La gare d'Avignon TGV est à environ six kilomètres au sud, sur la ligne à grande vitesse Méditerranée.

Elle est mise en service en 1849 par la Compagnie du chemin de fer d'Avignon à Marseille. C'est une gare de la Société nationale des chemins de fer français (SNCF), desservie par le TGV, des trains grandes lignes Intercités et des trains régionaux TER PACA.

Situation ferroviaire[modifier | modifier le code]

Le bâtiment voyageurs de la gare d'Avignon-Centre est situé au point kilométrique (PK) 741,345 de la ligne de Paris-Lyon à Marseille-Saint-Charles, au PK 4,828 de la ligne de Villeneuve-lès-Avignon à Avignon et au même PK de la ligne d'Avignon à Miramas. Son altitude est de 23 mètres.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'histoire ferroviaire d'Avignon est intimement liée avec celle de la création de l'axe Paris - Marseille. Après de nombreux débats et négociations le ferroviaire devient concret pour la ville avec la concession de la section d'Avignon à Marseille concédée le 24 juillet 1843 à Paulin Talabot, Joseph Ricard, Chaponnière et Étienne Émilien Rey de Foresta, suivant les clauses du cahier des charges du 31 mars 1843, modifié le 12 juin[1]. La Compagnie du chemin de fer d'Avignon à Marseille met la ligne en service par tronçons successifs entre 1847 et 1849[2]. La gare d'Avignon est mise en service le lors de l'ouverture à l'exploitation du dernier tronçon entre Rognonas et la Avignon, qui marque également l'ouverture des relations entre Marseille et Avignon

Calèche devant la gare d'Avignon au début du XXe siècle.
Calèche devant la gare d'Avignon au début du XXe siècle.

La liaison entre Lyon et Avignon a pris du retard. Elle est réactivée avec la concession du 15 juillet 1852 à la Compagnie du chemin de fer de Lyon à Avignon, en confirmation de la convention, du 19 juin 1852, conclue entre l'État et les représentants de cette compagnie, messieurs Benoist d'Azy, E. Blount, Parent, Drouillard et Hochet. Cette concession, qui regroupe plusieurs cessions faites à la compagnie, prend pour titre « Chemin de fer de Lyon à la Méditerranée »[3]. L'ouverture le , de la ligne entre Valence et Avignon est le début de l'histoire des relations sur l'intégralité de la ligne classique Paris - Marseille.

Le , a lieu la création de la Compagnie des chemins de fer de Paris à Lyon et à la Méditerranée (PLM), par la fusion des diverses anciennes compagnies. Paulin Talabot en devient le directeur général de 1862 à 1882. Le bâtiment voyageurs est construit en 1860 par le PLM selon des plans de l'architecte Louis-Jules Bouchot[4].

Le 19[5] décembre 1868, le PLM[6] ouvre à l'exploitation les 33,500 m d'Avignon à Cavaillon, première section de la ligne d'Avignon à Salon[7].

En 1875, on y construit une deuxième tour à eau de 300 mètres cubes[8].

Service des voyageurs[modifier | modifier le code]

Accueil[modifier | modifier le code]

La gare d'Avignon Centre est une grande gare de la SNCF qui fait partie du programme « Gares en mouvement ». Elle propose ainsi divers services, aux voyageurs, directement accessibles par Internet[9]. Un café de la gare, ainsi qu'un kiosque à journaux sont à dispositions des voyageurs.

Desserte[modifier | modifier le code]

Grandes lignes[modifier | modifier le code]

Bien qu'un nombre important de TGV desservent la gare d'Avignon TGV située à l'extérieur de la ville sur la ligne à grande vitesse Méditerranée, la gare d'Avignon-Centre a gardé des liaisons grandes lignes et des relations TGV : quatre allers-retours quotidiens vers Paris-Gare de Lyon, deux continuant vers Miramas. Elle est desservie par des Intercités reliant Nice à Strasbourg et Luxembourg. Des Eurostar venant de Londres assurent une desserte saisonnière l'été.

Le service auto-train est proposé au départ de la gare vers Paris.

Trains Express Régionaux (TER)[modifier | modifier le code]

Avignon-Centre est devenue une importante gare régionale[10]. Elle est desservie par de très nombreux trains TER de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur[11], de la région Rhône-Alpes et de la région Languedoc-Roussillon dont des trains Avignon - Lyon via Valence, Avignon - Marseille, Avignon - Miramas via Cavaillon, Avignon - Montpellier via Nîmes. À partir de décembre 2013, les TER relieront, tous les quarts d'heure, la gare d'Avignon-Centre, à la gare d'Avignon TGV, via la Virgule d'Avignon.

Intermodalité[modifier | modifier le code]

Des correspondances sont possibles avec les autobus du réseau urbain et avec les autocars départementaux.

Service des marchandises[modifier | modifier le code]

Cette gare est ouverte au service du fret[12] (tous services).

Dépôt d'Avignon[modifier | modifier le code]

Avignon possède un important dépôt de locomotives avec une grande rotonde et un pont tournant.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Bulletin des lois, imprimerie Royale, 1844, p. 86-106 lire (consulté le 25 novembre 2009).
  2. Site Structurae, ligne Avignon Marseille lire (consulté le 25 novembre 2009).
  3. Collection complète des lois, décrets d'intérêt général, traités internationaux, arrêtés, circulaires, instructions, etc, Volume 52, Recueil Sirey, 1852, p. 484 lire (consulté le 26 novembre 2009).
  4. François Pourpardin, « Les bâtiments voyageurs édifiés le long de la ligne impériale (La Compagnie du PLM : les gares de l'architecte Jules Bouchot) », dans Revue d’histoire des chemins de fer, no 38, 2008, pp. 59-71 lire (consulté le 13 juillet 2011).
  5. Ou le 29 décembre selon les sources ci-jointes.
  6. France. Direction des chemins de fer, Statistique centrale des chemins de fer : Chemins de fer français: Situation au 31 décembre 1862-1886, Imprimerie nationale, 1871, p. 112 intégral (consulté le 6 août 2013).
  7. « Rapport de M. l'ingénieur en chef du service du contrôle des travaux de construction de chemin de fer à la résidence de Marseille sur la situation de ces travaux au 1er juin 1869 : Lignes d'Avignon à Salon et de Salon à Miramas », dans Rapports et délibérations - Conseil général du département des Bouches-du Rhône, 1869 pp. 282-283 intégral (consulté le 6 août 2013)
  8. « Travaux : Gare d'Avignon », dans Procès-verbal des séances du Conseil général (Vaucluse), p. 36 intégral (consulté le 11 août 2013).
  9. Site SNCF Gares en Mouvement, Avignon Centre lire (consulté le 13 juillet 2011).
  10. Site SNCF Ter Paca, Gare de Avignon Centre lire (consulté le 29 novembre 2009).
  11. Site SNCF Ter Paca, Gare de Avignon Centre fiches horaires lire (consulté le 29 novembre 2009).
  12. Site Fret SNCF : la gare d'avignon.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Mathieu-Georges May, « L'histoire du chemin de fer de Paris à Marseille », revue de géographie alpine, vol. 19, no 2,‎ 1934, p. 473-493 (lire en ligne)
  • Jean-Chaintreau, Jean Cuynat et Georges Mathieu, Les Chemins de fer du PLM, La Vie du Rail et La Régordanne, 1993.
  • Patricia et Pierre Laederich, André Jacquot et Marc Gayda, Histoire du réseau ferroviaire français, l'Ormet, Valignat, 1996.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]


Origine Arrêt précédent Train Arrêt suivant Destination
Paris-Gare de Lyon Orange TGV Arles Miramas
Paris-Gare de Lyon Montélimar TGV Terminus Terminus
Londres-Saint-Pancras Ashford-International Eurostar Terminus Terminus
Strasbourg Culmont-Chalindrey Intercités Arles Nice-Ville
Luxembourg Culmont-Chalindrey Intercités Arles Nice-Ville
Origine Arrêt précédent Train Arrêt suivant Destination
Orange Sorgues - Châteauneuf-du-Pape TER PACA Terminus Terminus
Terminus Terminus TER PACA Saint-Martin-de-Crau Marseille-Saint-Charles
Terminus Terminus TER PACA L'Isle - Fontaine-de-Vaucluse Marseille-Saint-Charles
Terminus Terminus TER PACA Montfavet Miramas
Terminus Terminus TER Languedoc-Roussillon Tarascon Montpellier ou Béziers
ou Cerbère / Portbou
Lyon-Part-Dieu Orange TER Rhône-Alpes /
PACA
Terminus
ou Arles
Terminus
ou Marseille-Saint-Charles
Valence-Ville Sorgues - Châteauneuf-du-Pape TER Rhône-Alpes /
PACA
Terminus Terminus