Gare d'Annemasse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Annemasse
Image illustrative de l'article Gare d'Annemasse
Le bâtiment voyageurs et l'entrée de la gare.
Localisation
Pays France
Ville Annemasse
Adresse Place de la Gare
74100 Annemasse
Coordonnées géographiques 46° 11′ 58″ N 6° 14′ 11″ E / 46.199309, 6.236447 ()46° 11′ 58″ Nord 6° 14′ 11″ Est / 46.199309, 6.236447 ()  
Gestion et exploitation
Propriétaire RFF / SNCF
Exploitant SNCF
Services TER Rhône-Alpes
TGV (saison d'hiver)
Fret SNCF
Caractéristiques
Ligne(s) Aix-les-Bains-Le Revard à Annemasse
Longeray-Léaz au Bouveret
Annemasse à Genève-Eaux-Vives (frontière)
Voies 5 (dont 1en impasse) + nombreuses voies fret
Quais 3
Altitude 435 m
Historique
Mise en service 30 août 1880
Correspondances
Bus et cars voir Intermodalité

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Annemasse

Géolocalisation sur la carte : Rhône-Alpes

(Voir situation sur carte : Rhône-Alpes)
Annemasse

Géolocalisation sur la carte : Haute-Savoie

(Voir situation sur carte : Haute-Savoie)
Annemasse

La gare d'Annemasse est une gare ferroviaire française des lignes : d'Aix-les-Bains-Le Revard à Annemasse, de Longeray-Léaz au Bouveret et d'Annemasse à Genève-Eaux-Vives (frontière). Elle est située à proximité du centre de la ville d'Annemasse dans le département de la Haute-Savoie en région Rhône-Alpes.

Elle est mise en service en 1880 par la Compagnie des chemins de fer de Paris à Lyon et à la Méditerranée (PLM).

C'est une gare de la Société nationale des chemins de fer français (SNCF) desservie par le TGV, en saison hivernale, et par des trains TER Rhône-Alpes toute l'année.

Situation ferroviaire[modifier | modifier le code]

Établie à 435 mètres d'altitude, la gare de bifurcation d'Annemasse est située : au point kilométrique (PK) 172,713 de la ligne de Longeray-Léaz au Bouveret, entre les gares ouvertes de Saint-Julien-en-Genevois et de Machilly ; au PK 94,648 de la ligne d'Aix-les-Bains-Le Revard à Annemasse, après la gare ouverte de Reignier ; à l'origine de la ligne d'Annemasse à Genève-Eaux-Vives (frontière), où elle est suivie par la gare d'Ambilly qui s'intercale avant la frontière entre la France et la Suisse située au PK 2,002.

La gare comporte trois quais: le quai 1 (voie A) mesure 426 m, le quai 2 (voies B et C) mesure 406/402 m et le quai 3 (voies D et E) mesure 251/383 m[1].

intérieur de la gare : voies, quais et trains
Intérieur de la gare

Histoire[modifier | modifier le code]

La station d'Annemasse est mise en service le 30 août 1880 par la Compagnie des chemins de fer de Paris à Lyon et à la Méditerranée (PLM), lorsqu'elle ouvre à l'exploitation la ligne de Longeray-Léaz à Thonon-les-Bains.

Elle devient une gare de bifurcation le 10 juillet 1883, avec l'ouverture de la ligne d'Annemasse à La Roche-sur-Foron, par le PLM. Le 1er juin 1888 elle est reliée avec la Suisse lors de l'ouverture de la ligne de Genève-Eaux-Vives (appelée alors gare des Vollandes) à Annemasse, par la Compagnie du Genève - Annemasse (GA)[réf. nécessaire].

En 2006, la gare est fréquentée par 400 000 voyageurs[2]

Le 9 décembre 2007, la desserte de la gare est mise l'horaire cadencé comme sur l'ensemble du réseau TER Rhone-Alpes.

Les circulations voyageurs d'Annemasse représentent 57 % du trafic de la gare et assure essentiellement des liaisons TER pour les déplacements domicile - travail ou scolaires. La gare TER d'Annemasse est la seconde gare du département après Annecy avec 2 000 voyageurs par jour (5 000 / jour à Annecy). Les circulations Fret représentent 33 % du trafic. L'activité est principalement représentée par le transport d'eaux minérales Évian (1,3 million de tonnes par an) et le transport de granulats (400 000 tonnes par an).[réf. nécessaire]

Service des voyageurs[modifier | modifier le code]

Accueil[modifier | modifier le code]

Gare SNCF, elle dispose d'un bâtiment voyageurs, avec guichet, ouvert tous les jours. Elle est équipée d'automates pour l'achat de titres de transport. Des aménagements, équipements et services sont à la disposition des personnes à la mobilité réduite[3].

Le bâtiment voyageurs vu des voies
Le bâtiment voyageurs vu du quai.

Desserte[modifier | modifier le code]

Annemasse est desservie par les trains TER Rhône-Alpes à destination d'Évian-les-Bains, d'Annecy ou de Saint-Gervais-les-Bains, en provenance de Lyon-Part-Dieu. Pour les étudiants, un train direct Evian-les-Bains - Thonon-les-Bains - Annemasse - La-Roche-sur-Foron - Annecy - Rumilly - Aix-les-Bains - Chambéry - Montmélian - Pontcharra - Grenoble-Universités-Gières - Grenoble circule les dimanches soirs avec retour les vendredis soirs.

La desserte régionale est complétée l'hiver par une desserte saisonnière par TGV (TGV des Neiges) pour les stations de sports d'hiver environnantes, comme Châtel, Avoriaz, Les Gets (stations des Portes du Soleil).

Intermodalité[modifier | modifier le code]

Un parc pour les vélos et un parking pour les véhicules y sont aménagés[3]. Elle est desservie par des autobus du réseau des Transports annemassiens collectifs (TAC), faisant partie de l'union tarifaire Unireso (lignes : 1, 2, 5, DA et 61), et des autocars du réseau départemental des lignes Interurbaines de Haute-Savoie (LIHSA)

Service des marchandises[modifier | modifier le code]

Annemasse est une gare Fret SNCF ouverte aux trains massifs et ayant pour un client un service en wagon isolé (code gare: 745497)[4]. En outre, elle possède une installation terminale embranchée, et des voies de service la rendant ouverte au service infrastructure SNCF[5].

Projets[modifier | modifier le code]

Avec la mise en service de la liaison Cornavin - Eaux-Vives - Annemasse (et du RER franco-valdo-genevois, la gare d'Annemasse est amenée à devenir la seconde gare du bassin franco-valdo-genevois (de par sa position de nœud ferroviaire (5 branches) et l'importance de l'offre ferroviaire qui sera mise en place)[6]. À cette occasion, certaines destinations inédites seront proposées au départ de la gare, soit par exemple les villes de Lausanne et Nyon.

La réouverture de la ligne du Tonkin entre Évian-les-Bains et Saint-Gingolph est actuellement à l'étude par la région Rhône-Alpes et devrait permettre, à terme, la création de liaisons entre le bassin genevois et le canton du Valais, via la rive sud du Léman.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]


Origine Arrêt précédent Train Arrêt suivant Destination
Paris-Gare de Lyon Bellegarde TGV Thonon-les-Bains Évian-les-Bains
Paris-Austerlitz Saint-Julien-en-Genevois Intercités Machilly Évian-les-Bains
Bellegarde
ou Lyon-Part-Dieu
Saint-Julien-en-Genevois TER Rhône-Alpes Machilly
ou Reignier
Évian-les-Bains
ou Saint-Gervais-les-Bains
Chêne-Bourg Ambilly TER Rhône-Alpes Machilly Évian-les-Bains
Chêne-Bourg Ambilly TER Rhône-Alpes Reignier Saint-Gervais-les-Bains
Chêne-Bourg Ambilly TER Rhône-Alpes Terminus Terminus
Terminus Terminus TER Rhône-Alpes La Roche sur Foron Annecy
Grenoble Reignier TER Rhône-Alpes Machilly Évian-les-Bains
Évian-les-Bains Machilly TER Rhône-Alpes Reignier Grenoble