Gare d'Albi-Ville

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gare d'Albi-Madeleine.
Albi-Ville
Image illustrative de l'article Gare d'Albi-Ville
Bâtiment voyageurs et entrée de la gare.
Localisation
Pays France
Ville Albi
Quartier Grand Centre
Adresse Place Stalingrad
81000 Albi
Coordonnées géographiques 43° 55′ 21″ N 2° 08′ 15″ E / 43.922631, 2.13761 ()43° 55′ 21″ Nord 2° 08′ 15″ Est / 43.922631, 2.13761 ()  
Gestion et exploitation
Propriétaire RFF / SNCF
Exploitant SNCF
Services Intercités
TER Midi-Pyrénées
Fret SNCF
Caractéristiques
Ligne(s) Castelnaudary à Rodez
Tessonnières à Albi
Albi à Saint-Juéry (Fret)
Voies 3 dont 1 en impasse + voies de service
Quais 3 dont 1 de service
Transit annuel 2500 voyageurs par jour
Altitude 174 m
Historique
Mise en service 25 janvier 1864
Correspondances
Albibus K L R

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Albi-Ville

Géolocalisation sur la carte : Midi-Pyrénées

(Voir situation sur carte : Midi-Pyrénées)
Albi-Ville

Géolocalisation sur la carte : Tarn

(Voir situation sur carte : Tarn)
Albi-Ville

La gare d'Albi-Ville est une gare ferroviaire française des lignes de Castelnaudary à Rodez, de Tessonnières à Albi et d'Albi à Saint-Juéry. Elle se situe dans la ville d'Albi et en est la gare principale. Il existe une seconde gare : la gare d'Albi-Madeleine, sur l'autre rive du Tarn. La gare d'Albi-Ville portait jadis le nom d'Albi-Orléans[1].

C'est une gare de la Société nationale des chemins de fer français (SNCF) située en centre-ville, place Stalingrad, à proximité de la cité administrative et du Centre universitaire Jean-François-Champollion.

Situation ferroviaire[modifier | modifier le code]

Gare de bifurcation, elle est située au point kilométrique (PK) 355,383[2] de la ligne de Tessonnières à Albi et au PK 413,323[2] de la ligne de Castelnaudary à Rodez partiellement déclassée. Elle est également l'origine de la courte ligne d'Albi à Saint-Juéry qui est non expoitée.

Le gare comporte deux quais disponibles pour les voyageurs: le quai A latéral, longeant le bâtiment voyageur d'une longueur de 190 m, et le quai central (voies B et C)[3]. Son altitude est de 174 m.

Train corail lunéa voie A en gare d'Albi-Ville.
Train à Corail Lunéa voie A en gare d'Albi-Ville.

Histoire[modifier | modifier le code]

Services voyageurs[modifier | modifier le code]

Accueil[modifier | modifier le code]

Il s'agit d'une gare[4] SNCF disposant d'un bâtiment voyageurs avec guichets.

Desserte[modifier | modifier le code]

La gare est desservie par les trains suivants :

De gare à gare[modifier | modifier le code]

Entre les deux gares principales de l'agglomération, Albi-Madeleine et Albi-Ville, les Albigeois prennent souvent le train, en considérant ce train comme un tram interne[6] , qui relie en trois minutes, le centre-ville aux quartiers nord de la ville.

Service des marchandises[modifier | modifier le code]

Cette gare est ouverte au service du fret[7]: elle comporte une Installation Terminale Embranchée, et des voies de service la rendant apte à recevoir les trains de l'infrastructure SNCF.

Projet[modifier | modifier le code]

Un projet d'électrification de la ligne de Toulouse à Albi[8] pour la continuité de la future LGV de Bordeaux à Toulouse (les TGV auraient pour terminus la gare d'Albi-Ville) peut être envisagé pour permettre une meilleure desserte et le désenclavement de l'agglomération Albigeoise.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Selon le guide de Karl Baedeker Le Sud-Ouest de la France, édition de 1906, p. 210 ; la gare était, alors, en reconstruction.
  2. a et b Livre : Nouvelle géographie ferroviaire de la France, par Gérard Blier, tome 2, planche no 63
  3. Site rff.fr, Document de référence du réseau : consulter l'horaire de service de l'année en cours ou la suivante, Chapitre 3, Annexe 7.1 - Liste des quais
  4. Site SNCF Ter Midi-Pyrénées, Gare de Albi-Ville lire en ligne (consulté le 16 février 2010).
  5. Ligne Intercités Paris-Austerlitz – Albi. Consulté le 27 juin 2012.
  6. Albi. Le train, plus court moyen pour traverser la ville, article du 22 janvier 2010 sur ladepeche.fr. Consulté le 27 juin 2012.
  7. Site Fret SNCF : la gare d'Albi-Ville.
  8. "La Depêche du midi" - Le TGV jusqu'à Albi c'est possible

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]


Origine Arrêt précédent Train Arrêt suivant Destination
Paris-Austerlitz Albi-Madeleine Intercités Terminus Terminus
Toulouse-Matabiau Marssac-sur-Tarn TER Midi-Pyrénées Terminus Terminus
Toulouse-Matabiau Gaillac TER Midi-Pyrénées Albi-Madeleine Rodez
Terminus Terminus TER Midi-Pyrénées Gaillac Figeac
Toulouse-Matabiau Marssac-sur-Tarn TER Midi-Pyrénées Albi-Madeleine Carmaux