Gare Aéroport Charles-de-Gaulle 2 TGV

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Charles de Gaulle (homonymie).
Aéroport Charles-de-Gaulle 2 TGV
Image illustrative de l'article Gare Aéroport Charles-de-Gaulle 2 TGV
Une rame du RER B, en gare.
Localisation
Pays France
Ville Tremblay-en-France
Adresse BP 35042 Tremblay
95716 Roissy CDG cedex
Coordonnées géographiques 49° 00′ 13″ N 2° 34′ 15″ E / 49.003652, 2.57089249° 00′ 13″ Nord 2° 34′ 15″ Est / 49.003652, 2.570892  
Gestion et exploitation
Propriétaire RFF / SNCF / ADP
Exploitant SNCF / Keolis
Services TGV
(RER)(B)
CDGVAL
Caractéristiques
Ligne(s) Raccordement d’interconnexion nord – sud des LGV
Ligne d'Aulnay-sous-Bois à Roissy 2-RER
Ligne 1 du CDGVAL
Voies TGV : 4 (+ 2 rapides)
(B) : 2
CDGVAL : 2
Quais TGV : 2 centraux
(B) : 1 central
CDGVAL : 1 central
Transit annuel 4 millions[1] (2011)
Zone 5 (tarification Île-de-France)
Historique
Mise en service 29 mai 1994 (gare TGV)
13 novembre 1994 (gare (RER)(B))
4 avril 2007 (station CDGVAL)
Correspondances
Autobus Lignes d'Île-de-France (dont Noctilien)

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Aéroport Charles-de-Gaulle 2 TGV

Géolocalisation sur la carte : Île-de-France

(Voir situation sur carte : Île-de-France)
Aéroport Charles-de-Gaulle 2 TGV

Géolocalisation sur la carte : Paris et la petite couronne

(Voir situation sur carte : Paris et la petite couronne)
Aéroport Charles-de-Gaulle 2 TGV

Géolocalisation sur la carte : Seine-Saint-Denis

(Voir situation sur carte : Seine-Saint-Denis)
Aéroport Charles-de-Gaulle 2 TGV
Images sur Wikimedia Commons Images sur Wikimedia Commons

La gare Aéroport Charles-de-Gaulle 2 TGV, dont l'une des dénominations officielles de RFF est Roissy-Aéroport-CDG-TGV[2], est une gare ferroviaire française de la ligne de Roissy ainsi que de la LGV Interconnexion Est, située dans l'aérogare 2 de l'aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle à la limite des communes de Tremblay-en-France (Seine-Saint-Denis) et du Mesnil-Amelot (Seine-et-Marne).

C'est une gare de la Société nationale des chemins de fer français (SNCF) desservie par les trains de la ligne B du RER ainsi que par le TGV. Elle est également desservie par le CDGVAL, métro automatique interne à la plateforme aéroportuaire.

Situation ferroviaire[modifier | modifier le code]

Établie à 96 mètres d'altitude et implantée entre les terminaux 2 C / D et E / F de l'aéroport, la gare Aéroport Charles-de-Gaulle 2 TGV se situe : au point kilométrique (PK) 28,714 de la ligne d'Aulnay-sous-Bois à Roissy 2-RER (ou ligne de Roissy), et au PK 7,487 du raccordement d’interconnexion nord – sud des LGV (ou LGV Interconnexion Est).

Elle constitue le cinquième et dernier point d'arrêt de la première ligne après la gare Aéroport Charles-de-Gaulle 1 et le premier arrêt de la ligne à grande vitesse, en venant du nord.

Les deux voies centrales de la LGV, parcourables à 200 km/h et dépourvues de quai, servent au passage des trains ne marquant pas d'arrêt (notamment les Eurostar Londres – Disneyland Paris).

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1987, le gouvernement décide de construire une gare TGV dans l'aéroport. En 1989, ADP et Air France signent un accord visant à construire une gare TGV/RER au sein du terminal 2T. La gare est inaugurée le 24 novembre 1994[1].

Sur les 2,5 millions de passagers annuels escomptés, seulement 500 000 voyageurs fréquentent la gare TGV en 1994 / 1995[1].

En 2004, 2,4 millions de passagers ont utilisé la gare TGV, dont les deux tiers en correspondance TGV/avion[3]. Son trafic annuel était de 2,8 millions de voyageurs en 2006, 3 millions de voyageurs en 2007 et 3,4 millions de passagers en 2008[4] et se répartissait à raison de :

  • 70 % en correspondance TGV-avion, soit un tiers des passagers en correspondance avion-avion à Roissy[1] ;
  • 10 % en correspondance TGV-TGV ;
  • 20 % en desserte régionale.

La fréquentation de la gare par la population environnante reste donc faible ; elle n'a, par exemple, été utilisée que par 3 % des trajets vers ou depuis le Val-d’Oise (95 % transitant par les gares parisiennes)[5]. Cela s'explique par la médiocre accessibilité du site de la gare depuis les communes voisines[4]. La fréquentation atteint 4 millions en 2011[1].

RFF a un objectif de six millions de passagers en 2020[4].

Projets[modifier | modifier le code]

Grand Paris Express[modifier | modifier le code]

Une gare de la ligne 17 du Grand Paris Express est prévue.

CDG Express[modifier | modifier le code]

La gare sera le terminus du CDG Express.

Ligne Roissy – Picardie[modifier | modifier le code]

La gare sera équipée d'un quai supplémentaire pour accueillir les trains issus de la future liaison Roissy – Picardie[6].

Gares fret[modifier | modifier le code]

Afin de réduire les transports de marchandises à courte ou moyenne distance par avion, il serait envisagé de construire près de l'aéroport une double gare TGV réservée au fret, l'une à Goussainville (près de FedEx) et l'autre à Tremblay-en-France, reliées au réseau TGV. Neuf autres pôles du même type seraient construits à Lyon, Marseille, Strasbourg, Bordeaux, Francfort, Amsterdam, tous situés à moins de 3 heures de TGV de Roissy-Charles-de-Gaulle...

Les gares fret de Roissy pourraient ainsi accueillir un trafic annuel de 700 000 tonnes, mais l'infrastructure ne serait réalisée qu'au-delà de 2010, pour un coût de 25 millions d'euros (et de l'ordre du milliard d'euros pour l'ensemble des 9 pôles concernés)[7].

Architecture[modifier | modifier le code]

Inspirée des verrières des gares du XIXe siècle, la surface vitrée de la gare atteint 27 500 m²[8].

La gare comprend cinq niveaux[8] :

  • gare routière et station de taxis ;
  • aérogare, entrée de l’hôtel Sheraton ;
  • mezzanine et entrée du centre d’affaires Sheraton ;
  • hall SNCF, salles d’attente ;
  • quais du RER et du TGV.

Gare RER / TGV[modifier | modifier le code]

Situées sous la même verrière, les deux gares RER et TGV sont néanmoins distinctes (la limite entre les deux gares est une grille au niveau des quais)[9].

La gare du RER B se nomme Aéroport Charles de Gaulle 2 TGV et appartient au réseau Transilien. C'est le terminus de la branche B3 du RER B. Elle est située juste à l'est des halls 2C et 2D. Pour accéder aux quais, il faut être muni d'un titre de transport. Elle a accueilli environ 6 millions de voyageurs en 2008, soit 20 % des passagers aériens hors correspondance[8].

La gare du TGV se nomme Aéroport Charles de Gaulle TGV. Elle est située juste à l'est de la gare RER. L'accès aux quais est libre mais pas celui aux trains. Les deux ensembles appartiennent à RFF (quais et voies) et à la SNCF (espaces commerciaux).

Station CDGVAL[modifier | modifier le code]

Vue de la station CDGVAL

La station du CDGVAL se nomme Terminal 2 - Gare et appartient à Aéroports de Paris. C'est le terminus Est de la ligne CDGVAL. Elle est située entre la gare RER/TGV et le hall 2F, son accès se fait au niveau de la liaison piétonne entre la gare et le hall 2F. Étant accolée à la gare RER / TGV, la station évoque l'architecture de sa voisine (charpente en zinc, entre autres). Cette station a été ouverte le 4 avril 2007. L'utilisation du CDGVAL est gratuite.

Service des voyageurs[modifier | modifier le code]

Desserte[modifier | modifier le code]

Elle est desservie à la fois par :


Intermodalité[modifier | modifier le code]

Galerie d'images[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir


Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]