Gare Viger

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Gare-hôtel Viger)
Aller à : navigation, rechercher
Gare Viger
Image illustrative de l'article Gare Viger
Bâtiment gare et hôtel vers 1901.
Localisation
Pays Canada
Ville Montréal
Coordonnées géographiques 45° 30′ 45″ N 73° 33′ 09″ O / 45.512379, -73.55254645° 30′ 45″ Nord 73° 33′ 09″ Ouest / 45.512379, -73.552546  
Gestion et exploitation
Services fermée
Altitude 16 m
Historique
Mise en service 1897
Fermeture 1951
Architecte Bruce Price (bv1)

Géolocalisation sur la carte : Canada

(Voir situation sur carte : Canada)
Gare Viger

Géolocalisation sur la carte : Québec

(Voir situation sur carte : Québec)
Gare Viger

Géolocalisation sur la carte : Région métropolitaine de Montréal

(Voir situation sur carte : Région métropolitaine de Montréal)
Gare Viger

La gare Viger était une gare ferroviaire canadienne, terminus du réseau de la compagnie du Canadien Pacifique, située à Montréal dans la province du Québec.

Elle est mise en service en 1897 en remplacement de l'ancienne gare Dalhousie devenue trop petite. La compagnie innove avec un concept gare/hôtel pour son monumental bâtiment voyageurs, au style éclectique, qui devient uniquement un hôtel au début des années 1910 lors du déménagement des services du chemin de fer dans un nouveau bâtiment édifié à côté rue de Berri. La gare est fermée en 1951, les deux bâtiments désaffectés perdurent néanmoins. La « gare-hôtel Viger » devient l'édifice Jacques-Viger et la « gare Berri » est utilisé par la municipalité.

Situation ferroviaire[modifier | modifier le code]

Établie à 16 mètres d'altitude, la gare Viger était une gare terminus des lignes du Canadien Pacifique. Elle possédait un important faisceau de triage.

Histoire[modifier | modifier le code]

La Compagnie de chemin de fer Canadien Pacifique (CFCP) négocie avec Raymond Préfontaine, maire Montréal, pour obtenir une superficie suffisante à l'installation de la nouvelle gare prévue en remplacement de la gare Dalhousie située à moins de 200 mètres plus au Sud. Elle devient propriétaire du terrain le 28 mai 1896. Elle confie la réalisation du bâtiment principal à l'architecte Bruce Price, qui y développe un concept de « gare/hôtel » dans un style éclectique. Les travaux débutent en 1896 et la gare est inaugurée en 1897[1] et mise en service en août 1898. Le rez-de-chaussée est consacré au service des voyageurs et du chemin de fer, les étages sont occupés par le restaurant et les 88 chambres de l'hôtel[2].

En 1912, les fonctions ferroviaires sont transférées dans une nouvelle aile attenante, sur la rue Berri. Le nouveau bâtiment, édifié de 1910 à 1912, a également une double fonction ferroviaire et hôtelière[3]. La compagnie le vend à la ville le 17 octobre 1950, tout en restant propriétaire des installations ferroviaires extérieures qui sont définitivement fermées en 1951.

Après le ferroviaire[modifier | modifier le code]

Gare-hôtel Viger

Bâtiment « gare-hôtel Viger »[modifier | modifier le code]

Après avoir vu déménager les services des chemins de fer il devient totalement un hôtel après rénovation. En 1935, l'hôtel ferme ses portes, malgré de vives oppositions. Le gouvernement du Canada le loue et l'occupe de 1939 à 1950. Le 17 octobre 1950, la Ville de Montréal l'achète et entreprend en 1954-1955, des travaux de réaménagement en bureaux. Elle y héberge certains services administratifs de l'administration municipale jusqu'en 2006[2]. Vendu pour des opérations immobilières, il devient l'édifice Jacques-Viger.

Bâtiment « gare Berri »[modifier | modifier le code]

Gare Berri, 755-775, rue Berri

La ville en devient propriétaire en 1950 et y ajoute des étages en 1960. Elle le vend en 2006[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Michel Cantal-Dupart, Claude Chaline, Le port, cadre de ville: séminaire de l'Association internationale villes et ports, L'Harmattan, 1993 (ISBN 9782738420626) p. 75 lire (consulté le 26 juillet 2012)
  2. a et b Site Vieux-Montréal, réalisation ville de Montréal, C Secteur ferroviaire : fiche d'un bâtiment : Gare-hôtel Viger lire (consulté le 26 juillet 2012).
  3. a et b Site Vieux-Montréal, réalisation ville de Montréal, C Secteur ferroviaire : fiche d'un bâtiment : Gare Berri lire (consulté le 26 juillet 2012).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Julie Duschesne, « Le Canadien Pacifique et la transformation de l'espace Montréalais : le cas de la gare-hôtel Viger, 1891-1901 », dans Bellavance, Claude et Pierre Lanthier (direction) Les Territoires de l'entreprise, Presses de l'Université Laval, Québec, 2004, pp. 47-62

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]