Gardenia urvillei

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Gardenia urvillei est un arbuste appartient au même genre Gardenia que le tiare tahiti (Gardenia tahitensis). Cette plante est endémique, mais elle n’est pas rare.

Description[modifier | modifier le code]

Cet arbuste possède un branchage touffu et a une forme assez contournée. De taille moyenne (3-6 mètres), c’est un arbre au tronc de faible diamètre. Son écorce est légèrement fissurée de couleur beige clair. Les feuilles sont de couleur vert jaunâtre, très caractéristiques. Elles ont une forme arrondie, sont épaisses et comme recouvertes de vernis.

Les fleurs ressemblent à celles du tiare tahiti, mais cet arbuste de forêt sèche n’a pas le même parfum caractéristique que la tiare. Les fleurs de cet arbuste sont blanches et peu odorantes. Elles mesurent 3cm de diamètre et ont les pétales soudés. Les étamines et le pistil sont peu voyants.

Reproduction[modifier | modifier le code]

De novembre à février, cette espèce se couvre de jolies fleurs blanches. La floraison est particulièrement spectaculaire à l’occasion des pluies succédant à une longue sècheresse. Il produit des fruits vert clair (des baies) de 3cm de diamètre.

Place dans la forêt sèche de Nouvelle-Calédonie[modifier | modifier le code]

C’est un arbuste commun des forêts sèches. Cette plante est une espèce pionnère qui pousse dans les zones perturbées où les forêts sèches se reconstituent. Sa croissance est lente, ce qui n’empêcherait pas cet arbre d’être cultivé pour ses qualités ornementales.

Anecdote[modifier | modifier le code]

Comme tous les Gardenia, la plante sécrète une cire jaune translucide qui protège les bourgeons. Cette cire est utilisée par les enfants, qui la machent comme du chewing-gum.