Garage Hewlett-Packard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Garage Hewlett-Packard
Garage HP au font de l'allée, à gauche de la maison de David Packard, Palo Alto, Californie.
Garage HP au font de l'allée, à gauche de la maison de David Packard, Palo Alto, Californie.
Présentation
Nom local HP Garage
Date de construction 1939
Destination initiale Domicile de David Packard
Destination actuelle Musée
Protection CRL, 1987
NHRP, 2007
Site web www.hp.com
Géographie
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
Région Californie Californie
Localité Palo Alto, 367 Addison Avenue
Localisation
Coordonnées 37° 26′ 35″ N 122° 09′ 17″ O / 37.44307, -122.1548137° 26′ 35″ Nord 122° 09′ 17″ Ouest / 37.44307, -122.15481  

Géolocalisation sur la carte : Californie

(Voir situation sur carte : Californie)
Garage Hewlett-Packard

Géolocalisation sur la carte : États-Unis

(Voir situation sur carte : États-Unis)
Garage Hewlett-Packard

Le garage Hewlett-Packard est un ancien garage de Palo Alto, en Californie, devenu lieu historique de Californie et des États-Unis. Il s'agit du modeste garage de l'ancien domicile de David Packard et de son épouse Lucile, qui ont vécu au rez-de-chaussée, au 367 Addison Avenue à Palo Alto, à proximité de l'Université Stanford, dans la Silicon Valley. William Hewlett et David Packard y ont développé dans les années 1930 leur premier produit électronique et fondé Hewlett Packard (HP) en 1939, rapidement devenu une des plus importantes entreprises d'électronique, d'instrumentation puis d'informatique du monde.

Ce garage est aujourd'hui un des symboles du rêve américain, et est considéré officiellement par l'État de Californie comme le point de départ de la Silicon Valley, par son enregistrement en tant que California Historical Landmark en 1987[1], protection étendue en 2007 par son placement sur la liste des National Register of Historic Places[2].

Historique[modifier | modifier le code]

William Hewlett et David Packard, deux grands amis d'école, tous deux ingénieurs en électronique de l'Université Stanford (promotion 1934), mettent au point un oscillateur audio de précision, le modèle 200A, à titre de projet de thèse universitaire de William Hewlett. Grâce à l'utilisation d'une ampoule électrique à titre de résistance stabilisée en température dans le circuit, cette innovation leur permet de simplifier l'utilisation de l'appareil et de baisser le coût de vente à 54,40 dollars au lieu de 200 dollars pour des versions moins stables.

Le 1er janvier 1939, les deux ingénieurs fondent la société Hewlett-Packard avec 585 dollars en poche.

Leur premier client, les studios Walt Disney Pictures, leur achètent huit oscillateurs à basse fréquence, le modèle 200B, à 71,50 dollars chacun, pour synchroniser les effets sonores de leur film Fantasia et développer le système Fantasound (précurseur du Dolby Surround).

À la fin de 1939, une demi-douzaine de nouveaux produits d'électronique de mesure sont commercialisés[3], entre autres un analyseur d'ondes connaissant un gros succès commercial, donnant à Hewlett Packard une réputation de qualité et de fiabilité.

Hewlett-Packard devient alors rapidement une des 40 plus importantes entreprises multinationales du monde d'abord dans les domaines de l'électronique et de l'instrumentation (scientifique et médicale) puis dans le domaine de l'informatique et des imprimantes.

Article détaillé : Hewlett-Packard.

Similitudes HP-Apple[modifier | modifier le code]

En 1976, à l'image de leurs prédécesseurs, les deux amis adolescents Steve Jobs et Steve Wozniak initient l'histoire d'Apple dans le garage de la maison d'enfance de Steve Jobs à 20 km au nord-est de Los Altos, où ils cofondent la société Apple et conçoivent et fabriquent une centaine de leur premier Apple I.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]