Ganglion spinal

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le ganglion spinal ou ganglion rachidien est un noyau ovoïde situé sur la racine sensitive dorsale du nerf rachidien, et renferme le soma et les dendrites de neurones dont les axones transitent par cette racine.

Neurones[modifier | modifier le code]

Les corps cellulaires des neurones présents dans le ganglion spinal sont ceux de neurones de sensibilité extéroceptive (tact, douleur et température), intéroceptive (viscères) et proprioceptive (muscle et tendon). On y trouve aussi des cellules de la névroglie périphérique, les cellules satellites du ganglion spinal, qui protègent le péricaryon du neurone sensitif (neurone en T de Dogiel).

Localisation[modifier | modifier le code]

Le ganglion spinal relie la racine dorsale à la moelle épinière.

Développement[modifier | modifier le code]

Les ganglions de la racine dorsale se forment au cours du développement embryonnaire. Ils proviennent de la première vague de migration dorso-ventrale des cellules de la crête neurale. Ces cellules se différencient en différents types de neurones sensitifs, en cellules de Schwann et en cellule satellite selon un patron de différentiation spatio-temporel défini mais encore mal connu. Une seconde vague de migration provenant de la racine dorsale de la moelle épinière, plus tardive, apporte un pourcentage important des cellules de Schwann du ganglion ainsi que certains neurones nociceptifs.

Conséquences d'une section[modifier | modifier le code]

Une section du ganglion spinal à gauche ou à droite de ce même ganglion fait perdre la sensibilité de la partie innervée et fait dégénérer les fibres nerveuses situées de part et d'autre du ganglion.

Voir aussi[modifier | modifier le code]