Gamzigrad

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cyrillic letter Dzhe.svg Cette page contient des caractères cyrilliques. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
Gamzigrad
Гамзиград
Administration
Pays Serbie Serbie
Province Serbie centrale
Région Timočka Krajina
District Zaječar
Ville Zaječar
Démographie
Population 680 hab. (2011)
Géographie
Coordonnées 43° 54′ 45″ N 22° 10′ 49″ E / 43.9125, 22.180343° 54′ 45″ Nord 22° 10′ 49″ Est / 43.9125, 22.1803  
Altitude 193 m
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Serbie

Voir la carte administrative de Serbie
City locator 14.svg
Gamzigrad

Géolocalisation sur la carte : Serbie

Voir la carte topographique de Serbie
City locator 14.svg
Gamzigrad
Gamzigrad-Romuliana, palais de Galère *
Logo du patrimoine mondial Patrimoine mondial de l'UNESCO
Felix romuliana
Felix romuliana
Pays Serbie Serbie
Type Culturel
Critères (iii) (iv)
Superficie 179 ha
Zone tampon 545 ha
Numéro
d’identification
1253
Zone géographique Europe et Amérique du Nord **
Année d’inscription 2007 (31e session)
* Descriptif officiel UNESCO
** Classification géographique UNESCO

Gamzigrad (en serbe cyrillique : Гамзиград) est un village de Serbie situé sur le territoire de la Ville de Zaječar, district de Zaječar. Au recensement de 2011, il comptait 680 habitants[1].

À proximité de Gamzigrad se trouve le site romain de Romuliana ou Felix Romuliana, un castrum où est né et a été enterré l'empereur Galère (vers 250-311). Le site a été inscrit en 2007 sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Mosaïque du palais de Galère

Après les conquêtes de l'empereur Trajan en 107, une province de Dacie avait été créée, mais elle fut perdue sous Gallien, en 268. L'empereur Aurélien transféra les légions sur la rive sud du Danube et réorganisa la région en créant la province de Dacia Ripensis (la « Dacie de la rive »), avec comme capitale Achar.

Le castrum de Romuliana fit partie de cette nouvelle province. Il fut appelé Romuliana ou Felix Romuliana en l'honneur de la mère de l'empereur Galère, Romula. Située au carrefour de plusieurs voies romaines, elle devint un des centres administratifs de la province et elle gérait l'or provenant des mines de la région.

Romuliana connut son heure de gloire sous le règne de l'empereur Galère, qui, Dace par sa mère, y prépara sa résidence de retraite, sur le modèle de ce que Dioclétien avait réalisé à Spalato (Split) ; il y fit construire une villa fortifiée. À sa mort, il s'y fit enterrer.

Localité encore importante sous l'empire byzantin, Romuliana fut détruite par les Avars au VIe siècle.

Le site[modifier | modifier le code]

Des fortifications de Romuliana, il reste aujourd'hui la porte d’entrée occidentale et les principales enceintes.

Les archéologues ont mis au jour de nombreux objets datant de l'époque romaine : bijoux, armes, pièces de monnaie. Les pièces de monnaie, notamment, aident à dater les lieux.

Mais il subsiste surtout d'intéressants vestiges : des basiliques, des temples, des thermes et un tétrapylon. Dans le palais construit par Galère, on peut signaler un bel ensemble de colonnes et de mosaïques ; l'une de ces mosaïques représente Adonis, d'autres montrent des scènes de chasse. Le marbre et le porphyre ont été employés sur le site, attestant du faste de la demeure impériale.

Sur la colline de Magura, tout près du palais, un mémorial a été retrouvé, abritant deux tombes et deux tumuli, ceux de l'empereur Galère et de sa mère Romula (morte entre 303 et 305).

L'UNESCO souligne la valeur de l'ensemble : « Le site offre un témoignage unique de la construction romaine traditionnelle façonnée par le programme idéologique de la seconde tétrarchie »[2].

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution historique de la population[modifier | modifier le code]

Évolution démographique
1948 1953 1961 1971 1981 1991 2002 2011
1 223 1 208 1 200 1 124 1 080 961 945[3] 680[1]


Évolution de la population

Répartition de la population par nationalités (2002)[modifier | modifier le code]

Nationalité Nombre %
Serbes 574 60,74
Valaques 167 17,67
Croates 2 0,21
Slovènes 2 0,21
Yougoslaves 2 0,21
Tchèques 1 0,10
Monténégrins 1 0,10
Roumains 1 0,10
Inconnus/Autres[4]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (sr)(en)[PDF] « Recensement de la population, des ménages et des logements dans la République de Serbie 2011 », sur http://webrzs.stat.gov.rs, Site de l'Institut de statistiques de la République de Serbie,‎ 10 novembre 2011 (consulté le 6 avril 2013)
  2. a et b (fr) « Gamzigrad-Romuliana, palais de Galère », sur http://whc.unesco.org, Site de l'UNESCO (consulté le 8 octobre 2009)
  3. (sr) Livre 9, Population, analyse comparative de la population en 1948, 1953, 1961, 1971, 1981, 1991 et 2002, données par localités, Institut de statistique de la République de Serbie, Belgrade, mai 2004 (ISBN 86-84433-14-9)
  4. (sr) Livre 1, Population, origine nationale ou ethnique, données par localités, Institut de statistique de la République de Serbie, Belgrade, février 2003 (ISBN 86-84433-00-9)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Informations
Données géographiques