Galmsbüll

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Galmsbüll
Église de Galmsbüll
Église de Galmsbüll
Blason de Galmsbüll
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Land Flag of Schleswig-Holstein.svg Schleswig-Holstein
Arrondissement
(Landkreis)
Frise-du-Nord
Bourgmestre
(Bürgermeister)
Norbert Rühmann
Code postal 25899
Code communal
(Gemeindeschlüssel)
01 0 54 165
Indicatif téléphonique 04665, 04667, 04661
Immatriculation NF
Démographie
Population 647 hab. (31 déc. 2011)
Densité 13 hab./km2
Géographie
Coordonnées 54° 46′ 30″ N 8° 46′ 19″ E / 54.774999, 8.771853 ()54° 46′ 30″ Nord 8° 46′ 19″ Est / 54.774999, 8.771853 ()  
Altitude 0 m
Superficie 4 905 ha = 49,05 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Allemagne

Voir la carte administrative d'Allemagne
City locator 14.svg
Galmsbüll

Géolocalisation sur la carte : Allemagne

Voir la carte topographique d'Allemagne
City locator 14.svg
Galmsbüll
Liens
Site web www.galmsbuell.city-map.de

Galmsbüll est une commune de l'arrondissement de Frise-du-Nord, Land de Schleswig-Holstein.

Géographie[modifier | modifier le code]

Galmsbüll est situé sur la côte de la mer du Nord, à environ sept kilomètres à l'ouest de Niebüll et de la Bundesstraße 5.

Histoire[modifier | modifier le code]

La Hallig de Galmsbüll est mentionnée pour la première fois au milieu du 13e siècle. Elle est un peu plus grande que celle d'Oland (de) et des salines plus importantes dont on arrête l'activité en 1782. Des terps originels, un seul donne sur la mer. Différents plans de remise en état de la baie de Dagebüll échouent en raison des difficultés et de leurs coûts.

Après l'inondation de 1710, il ne reste que 80 habitations sur la hallig. Galmsbüll est considéré comme la paroisse plus pauvre du duché de Schleswig. Même si dans les années 1730 on ne collecte pas assez d'impôts et que le roi doit contribuer aux frais d'entretien, on construit une nouvelle église en 1749.

En 1681, Christian-Albert de Holstein-Gottorp donne un octroi pour l'endiguement. La digue est achevée en 1682. Elle donne naissance aux polders ui deviennent des propriétés collectives de Wiedingharde, Bökingharde, Karrharde. La nouvelle digue fait aussi l'objet d'un octroi en 1706.

Dans le cadre de la reconstruction de Christian-Albrecht-Koog, la hallig est reliée au continent à la fin du 18e siècle. L'église est détruite pour ces travaux puis la paroisse est dissoute.

Un nouveau polder apparaît et est habitée dès 1799. On l'appelle Marienkoog en l'honneur de Marie-Sophie de Hesse-Cassel, l'épouse de Frédéric VI de Danemark.

L'église Saint-Gallus est construite en 1890 par Heinrich Moldenschardt (de) en brique dans un style néogothique.

Avec la rénovation des digues en 1933, un programme de Blut und Boden, de nouveaux terres-pleins sont gagnés.

Le 1er février 1974, les communes de Christian-Albrechts-Koog, de Kleiseerkoog et de Marienkoog sont regroupées en une seule. On lui donne le nom de Galmsbüll en référence à l'ancienne hallig.

Source, notes et références[modifier | modifier le code]

  • (de) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en allemand intitulé « Galmsbüll » (voir la liste des auteurs)
  • 200 Jahre Marienkoog 1798-1998 und 60 Jahre Galmsbüllkoog 1939-1999, hg. v. Sielverband Marienkoog 1999
  • Albert Panten: Die Christian-Albrechts-Köge 1682-1982, 247 Seiten gebunden mit div. Abb., 1982 Breklumer Druckerei Manfred Siegel, hg. v. Sielverband der Christian-Albrechts-Köge. (Nur noch im Antiquariat erhältlich)
  • Christian Sibbern Melfsen: Beiträge zur Geschichte der Familien Melfsen und Leevsen vor 1919, als Manuskript auf Hof Gottesgabe verfasst und in Kopien in der Familie Melfsen weitergegeben.

Sur les autres projets Wikimedia :