Gallo-italique de Sicile

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Gallo-italique de Sicile
Parlée en Italie
Région Sicile
Nombre de locuteurs environ 65 000
Typologie SVO syllabique
Classification par famille
Codes de langue
ISO 639-2 roa[1]
ISO 639-3 lmo
ISO 639-5 [1] lmo[1]

Les parlers gallo-italiques de Sicile (en italien : gallo-italico di Sicilia ; parfois dénommés gallo-italiens de Sicile) sont des langues parlées en Sicile appartenant au groupe des parlers gallo-italiques.

Ils sont, au sein de la famille des langues romanes, intermédiaires entre les groupes gallo-roman et italo-roman.

Historique[modifier | modifier le code]

Ces parlers gallo-italiques de Sicile ont été formés avec l'arrivée en Sicile des soldats et colons dits « lombards » de l’Italie du Nord après la conquête normande de l'Italie du Sud par les troupes du comte Roger de Hauteville. Ce mot de lombard désigne en réalité surtout des Piémontais de la région de Montferrat qui faisait alors partie de la Longobardie/Lombardie, royaume bien plus vaste que la région actuelle. Il est donc impropre ou imprécis comme la classification Ethnologue reprise ici. À la fin du XIe siècle, la Sicile fut repeuplée par ces colons venus donc du Montferrat historique (où l'on parle le piémontais), de l'intérieur des terres du Ponant ligure et de petites fractions de populations venus de petites zones occidentales de la Lombardie stricto sensu et de l'Émilie, proches du Montferrat. Selon la plupart des spécialistes, ces migrations se seraient poursuivies jusqu'au XIIIe siècle.

Aire de diffusion[modifier | modifier le code]

Les parlers de ces colons en provenance du Montferrat se sont longtemps maintenus en Sicile mais si les îlots linguistiques ainsi créés sont seulement le reliquat de cette période médiévale, assimilés aux dialectes siciliens qui les entourent et donc ménacés de disparition bien avant l'arrivée de la télévision. Les centres principaux de ces parlers sont : Nicosia, Sperlinga, Piazza Armerina, Valguarnera Caropepe et Aidone en province d'Enna ; San Fratello, Acquedolci, San Piero Patti, Novara di Sicilia, Fondachelli-Fantina, Montalbano Elicona, Tripi en province de Messine.

Les principaux centres du langue gallo-italique sont, dans la province de Messine, San Fratello (San Frareau en gallo-italique), Novara di Sicilia (Nuè en gallo-italique) ; dans la province d'Enna, Nicosia et Sperlinga (Sperrënga en gallo-italique) .

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b code générique

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]