Gallicolombe poignardée

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Gallicolombe poignardée

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Gallicolumba luzonica

Classification (COI)
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Sous-embr. Vertebrata
Classe Aves
Ordre Columbiformes
Famille Columbidae
Genre Gallicolumba

Nom binominal

Gallicolumba luzonica
(Scopoli, 1786)

Statut de conservation UICN

( NT )
NT  : Quasi menacé

Statut CITES

Sur l'annexe  II  de la CITES Annexe II , Rév. du 01/07/75

La Gallicolombe poignardée (Gallicolumba luzonica) est une espèce du genre Gallicolumba, qui doit son nom à la tache rouge qu'elle porte sur la poitrine.

Description[modifier | modifier le code]

Cet oiseau mesure 28 à 30 cm pour une masse de 180 g. Il ne présente pas de dimorphisme sexuel.

Le front est gris bleu pâle. La calotte est gris foncé avec des reflets métalliques pourpres. Les parties supérieures sont également de cette couleur avec des reflets métalliques verts et pourpres. Trois bandes brun foncé traversent les ailes. Entre celles-ci, la coloration est gris bleu pâle. Le dessous des ailes est châtain. La gorge, la poitrine et tout le dessous du corps sont blanc, plus crémeux et lavé de rosé sur l'abdomen. Le centre de la poitrine est rouge vif avec une raie verticale centrale rehaussant l'apparence d'un coup de poignard d'où le nom spécifique français. Les iris sont mauves avec des cercles oculaires gris. Le bec est gris foncé. Les pattes sont rouges.

Répartition[modifier | modifier le code]

La Colombe poignardée vit sur les îles de Luçon et de Polillo aux Philippines.

Habitat[modifier | modifier le code]

Cet oiseau peuple les forêts.

Comportement[modifier | modifier le code]

Face à un danger, cette espèce préfère la fuite en courant dans la végétation. Elle ne s'envole qu'en cas de menace très proche et seulement sur une courte distance.

Alimentation[modifier | modifier le code]

Cet oiseau terrestre passe l'essentiel de son temps sur le sol où il recherche sa nourriture dans la litière de feuilles. Il consomme des graines, des baies, des fruits et divers invertébrés.

Nidification[modifier | modifier le code]

La reproduction se déroule toute l'année. Lors des parades, le mâle pourchasse la femelle. Proche d'elle, il s'arrête brusquement, se redresse en arrière sur sa queue déployée, gonfle la poitrine pour exhiber la large tache rouge et émet un roucoulement. Après cette parade, la copulation a lieu généralement au sol. Le plus souvent, le nid est construit à faible hauteur dans un buisson par les deux partenaires. Il est constitué de brindilles entrelacées recouvertes d'herbes. La femelle pond deux œufs blanc crème (29 x 22 mm). L'incubation, assurée par le mâle dans la journée et la femelle la nuit, dure 16 à 18 jours. Les jeunes sont volants entre 10 et 14 jours.

Sous-espèces[modifier | modifier le code]

Cet oiseau est représenté par trois sous-espèces :

  • Gallicolumba luzonica luzonica (Scopoli, 1786) sur Luçon et Pollilo ;
  • Gallicolumba luzonica griseolateralis (Parkes, 1962) au nord de Luçon ;
  • Gallicolumba luzonica rubiventris (Gonzales, 1983).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • del Hoyo J., Elliott A. & Sargatal J. (1997) Handbook of the Birds of the World, Volume 4, Sandgrouse to Cuckoos. BirdLife International, Lynx Edicions, Barcelona, 679 p.
  • Prin J. & G. (1997) Encyclopédie des Colombidés. Éditions Prin, Ingré, 551 p.