Galleon (jeu vidéo)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Galleon.
Galleon
Éditeur SCi
Développeur Confouding Factor
Concepteur Toby Gard

Date de sortie 3 août 2004
Genre Action/Aventure
Mode de jeu 1 joueur
Plate-forme Xbox
Média DVD
Contrôle Manette Xbox

Évaluation 12 ans et +

Galleon est un jeu d'action/aventure développé par Toby Gard, créateur du premier Tomb Raider avec l'aide du studio Confouding Factor et édité par SCi.

Synopsis[modifier | modifier le code]

GALLEON est un jeu d'aventure à la troisième personne, on y joue le rôle de RHAMA SABRIER, un capitaine de navire en quête d'aventures. Il n'y a pas d'indications précises sur le lieu ou l'époque auxquelles se déroulent le jeu, on y combat des pirates mais aussi divers monstres.

Au début du jeu RHAMA est amené à enquêter sur un mystérieux gallion qui le mènera sur six îles différentes. Il faudra au cours de l'aventure combattre, explorer et réfléchir. Il s'agit d'un jeu d'aventure "à l'ancienne" que l'on peut comparer au premier TOMB RAIDER (Imaginé par le même chef de projet que GALLEON) ou au troisième épisode de la saga Oddworld, Stranger's Wrath par exemple, pour le côté résolution d'énigmes tordues et vue à la troisième personne.

C'est typiquement le genre de jeu que l'on adore ou que l'on déteste, mais auquel on ne reste pas indifférent. Le développement de ce jeu a débuté sur l'excellente DREAMCAST de SEGA puis a continué sur XBOX, ce qui fait que les graphismes sont un ton en dessous de la majorité des productions de la console. Ils sont quand même tout à fait acceptables et originaux : les personnages sont grands et maigres limite caricaturés.

Gameplay[modifier | modifier le code]

GALLEON a une maniabilité assez surprenante : l'axe horizontal du joystick gauche sert à faire pivoter la caméra alors que l'axe vertical sert à faire avancer ou reculer le personnage principal. Si on pointe un endroit lointain avec la caméra et que l'on appuie doucement vers l'avant, le personnage va se rendre à ce point en trouvant son chemin tout seul en évitant les obstacles; par contre si on pousse le joystick à fond le personnage va tout droit et se prend les obstacles. Contrairement à la plupart des jeux du genre où les sauts sont millimétrés (PRINCE OF PERSIA par exemple) la liberté d'action est totale : le personnage marche, rampe, fait des roulades, court, nage, saute haut et loin et est capable de s'aggriper à certaines parois et ennemis (un principe repris par SHADOW OF COLOSSUS). La prise en main est un peu délicate mais facilitée par un tutorial, et une fois les déplacements maîtrisés c'est du pur bonheur de vivre cette aventure. Les combats ne sont pas en reste avec plusieurs possibilités d'attaques et de prises et des combos apparaissant à l'écran si le personnage combat efficacement. Pour les boss il faut les escalader et trouver leur point faible; ils sont plus réactifs que ceux de SHADOW OF COLOSSUS.

Réactions[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]