Galileo Galilei (navire, 1963)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Galileo Galilei
Galileo Galilei
Image illustrative de l'article Galileo Galilei (navire, 1963)
Une carte postale du Galileo Galilei.

Autres noms Galileo (1984-1990)[1]
Meridian (1990-1997)
Sun Vista (1997-1999)[2]
Type Paquebot (1963-1983)
Navire de croisière (1983-1999)
Histoire
Lancement [3]
Mise en service
Statut Coulé dans le détroit de Malacca le [4]
Caractéristiques techniques
Longueur 213,6 m
Maître-bau 28,7 m
Tirant d'eau 8,6 m
Port en lourd 9 486 tpl
Capacité 1750 passagers (1963-1979)
1262 passagers (1979-1984)
1224 passagers (1984-1999)
Tonnage 27 888 t
Propulsion 4 turbines à vapeurs De Laval-San Andrea
Puissance 32 824 kW
Vitesse 24 Nœuds
Autres caractéristiques
Chantier naval Cantieri Riuniti dell'Adriatico, à Monfalcone (Italie)
Armateur Lloyd Triestino (1963-1979)
Italia Crociere International (1979-1983)
Chandris Cruises (en) (1983-1990)
Chandris Fantasy Cruises (1990-1997)
Sun Cruises (1997-1999)
Pavillon Drapeau de l'Italie Italie (1963-1983)
Drapeau du Panama Panama (1983-1990)
Drapeau des Bahamas Bahamas (1990-1999)
Port d'attache Gênes (1963-1983)
Panama (1983-1990)
Nassau (1990-1999)
IMO 5411254
Localisation
Coordonnées 4° 37′ 01″ N 99° 54′ 06″ E / 4.616944, 99.9016674° 37′ 01″ Nord 99° 54′ 06″ Est / 4.616944, 99.901667  

Géolocalisation sur la carte : Malaisie

(Voir situation sur carte : Malaisie)
Galileo Galilei
Galileo Galilei

Géolocalisation sur la carte : Indonésie

(Voir situation sur carte : Indonésie)
Galileo Galilei
Galileo Galilei

Géolocalisation sur la carte : Asie

(Voir situation sur carte : Asie)
Galileo Galilei
Galileo Galilei

Géolocalisation sur la carte : Monde

(Voir situation sur carte : Monde)
Galileo Galilei
Galileo Galilei

Le Galileo Galilei est un paquebot construit en 1961 par les chantiers Cantieri Riuniti dell'Adriatico de Monfalcone pour la compagnie Lloyd Triestino. Il est lancé[3] le et mis en service en . Devenu le Galileo[1] de la compagnie Italia Crociere International en 1979 puis le Meridian de la Chandris Cruises (en) en 1983, il devient la propriété de Sun Cruises en 1997 sous le nom de Sun Vista[2] après avoir navigué 7 ans pour Chandris Fantasy Cruises, une filiale de la Chandris Cruises (en). Il sombre dans le détroit de Malacca le suite à un incendie dans la salle des machines[4].

Histoire[modifier | modifier le code]

Le Galileo Galilei est un paquebot construit en 1961 par les chantiers Cantieri Riuniti dell'Adriatico de Monfalcone pour la compagnie Lloyd Triestino. Il est lancé[3] le et mis en service en sur la ligne Gênes-Sydney. Le , le navire heurte un récif au large des côtes de l’Afrique de l'Ouest et retourne à Gênes afin d’y être réparé.

En 1977, le navire est envoyé aux Cantieri Navali Riuniti de Gênes où il est transformé en navire de croisière[5]. À la fin de la transformation, il est vendu à la compagnie Italia Crociere International.

En , il est vendu à la compagnie Chandris Cruises (en) qui raccourcit son nom à Galileo[1] et lui offre une seconde rénovation aux chantiers navals de Gênes.

Le Meridian aux îles San Blas en décembre 1993.

En 1988, les dirigeants de Chandris Cruises (en) décide de créer une nouvelle marque haut de gamme, Chandris Fantasy Cruises, afin de récupérer les parts de marché libérés par la disparition de la Home Lines (en). Le Galileo subit une troisième rénovation, mais celle-ci est effectué par les chantiers Lloyd Werft de Bremerhaven[6]. Lorsqu’il en sort, il est envoyé à Port Everglades d’où il part pour des croisières dans les Bermudes sous le nom de Meridian.

En 1997, Chandris Fantasy Cruises est vendu au groupe Royal Caribbean International. Le Meridian est vendu à la compagnie Sun Cruises qui le rebaptise Sun Vista[2] et lui fat faire des croisières au départ de Singapour.

Le , alors qu’il traverse le détroit de Malacca pour se rendre à Singapour après une escale à Phuket, un incendie se déclare dans la salle des machines. Les 1 104 personnes présentes à bord (472 passagers et 632 membres d’équipage) sont évacuées tandis que le navire continue de brûlé. Il sombre le lendemain à h 21 dans le Détroit de Malacca[4].

Il a un navire jumeau, le Guglielmo Marconi, qui a été détruit en 2002 à Alang.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]