Galaxie à anneau polaire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
NGC 4650A, un exemple de galaxie à anneau polaire. Crédit : Télescope spatial Hubble/NASA/ESA.

Une galaxie à anneau polaire est un type de galaxie dans laquelle un anneau de gaz et d'étoiles tourne autour des pôles d'une galaxie hôte[1]. On pense que ces anneaux se forment lorsque deux galaxies interagissent gravitationnellement. Une possibilité est que de la matière est déplacée par effet de marée, du fait du passage d'une autre galaxie, pour former un anneau. L'autre possibilité est qu'un petite galaxie percute une galaxie plus grande, orthogonalement au plan de rotation de cette dernière[2].

Les quatre premières galaxies à avoir été identifiées comme galaxies à anneau sont NGC 2685[3], NGC 4650A[4],[5], A 0136 -0801[2], et ESO 415 -G26[5]. Ces galaxies ont été étudiées de manière intensive, et de nombreuses autres galaxies à anneau ont été découvertes depuis[6]. L'un des principaux attraits de l'étude de de ces objets réside dans leur distribution unique de matière noire. En effet, dans une galaxie « classique » la matière noire forme un halo sphérique autour des galaxies. Si la matière noire était répartie uniformément autour de tels systèmes (sphériquement), alors les deux parties de l'ensemble tourneraient à même vitesse, or il s'avère que l'anneau tourne toujours plus vite que sa galaxie hôte, indiquant un halo aplati autour de l'anneau[7].

On peut trouver des anneaux autour de 0,5 % des galaxies lenticulaires proches, et il est possible que 5 % des galaxies lenticulaires aient possédé un anneau à un moment de leur existence[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. James Binney, Michael Merrifield, Galactic Astronomy, Princeton University Press,‎ 1998 (ISBN 0-691-00402-1)
  2. a et b (en) F. Schweizer, B. C. Whitmore, V. C. Rubin, « Colliding and merging galaxies. II - S0 galaxies with polar rings », Astronomical Journal, vol. 88,‎ 1983, p. 909–925 (DOI 10.1086/113377, lire en ligne)
  3. P. L. Schecter, J. E. Gunn, « NGC 2685 - Spindle or pancake », Astronomical Journal, vol. 83,‎ 1978, p. 1360–1362 (DOI 10.1086/112324, lire en ligne)
  4. J. L. Sérsic, « Southern Peculiar Galaxies III », Z. Astrophys., vol. 67,‎ 1967, p. 306–311 (lire en ligne)
  5. a et b B. C. Whitmore, D. B. McElroy, F. Schweizer, « The shape of the dark halo in polar-ring galaxies », Astrophysical Journal, vol. 314,‎ 1987, p. 439–456 (DOI 10.1086/165077, lire en ligne)
  6. a et b B. C. Whitmore, R. A. Lucas, D. B. McElroy, T. Y. Steiman-Cameron, P. D. Sackett, R. P. Olling, « New observations and a photographic atlas of polar-ring galaxies », Astronomical Journal, vol. 100,‎ 1990, p. 1489–1522, 1721–1755 (DOI 10.1086/115614, lire en ligne)
  7. E. Iodice, M. Arnaboldi, F. Bournaud, F. Combes, L. S. Sparke, W. van Driel, M. Capaccioli, « Polar Ring Galaxies and the Tully Fisher relation: implications for the dark halo shape », Astronomical Journal, vol. 585,‎ 2003, p. 730-738 (lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]