Galago

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Galago (homonymie).

Galago est un genre qui rassemble des primates d'Afrique de la famille des Galagonidae et comprenant un nombre d'espèces variable selon les auteurs. Ils ont pour nom usuel « galago », comme tous les membres de la famille des Galagonidés.

Description[modifier | modifier le code]

Ces petits primates possèdent une queue plus longue que le corps, au bout touffu et pouvant aller jusqu’à 30 centimètres. Sur leur face large se remarquent deux petites oreilles pointues et deux grands yeux noirs globuleux. Les galagos peuvent mesurer de 20 à 80 centimètres et sont pourvus d'une fourrure laineuse et molle d’une teinte grisâtre ou brunâtre. Leur regard est fixe. Leurs pattes munies de griffes très solides leurs servent à monter facilement et agilement aux arbres.

Habitat[modifier | modifier le code]

Il habite exclusivement en Afrique dans les savanes arbustives, dans des plantations, dans les jardins et parfois dans les régions montagneuses. Il se loge dans les creux des arbres, qu’il creuse à l’aide de ses griffes. On peut en apercevoir dans le sud de l’Afrique et le sud du Sahara. On peut aussi trouver certains Galagos à Madagascar ou sur certaines îles alentours.

Régime alimentaire et mœurs[modifier | modifier le code]

Le galago est omnivore et se nourrit en général de la gomme des arbres, d'insectes, de coléoptères, de jeunes pousses et de fleurs, mais il peut parfois s’en prendre à des petits mammifères.

Ce petit primate se déplace en sautant d’arbres en arbres, un peu comme un kangourou. Son activité est essentiellement nocturne. Pour marquer son territoire, il humecte ses pattes d'urine, laquelle imprègne de son odeur tous les lieux où il passe. Quand il se sent menacé, le galago se place en position de boxeur, en crachant et en jacassant. Il est rapide et précis dans ses mouvements et peut faire des bonds atteignant cinq mètres de hauteur.

Classification[modifier | modifier le code]

Ce genre a été décrit pour la première fois en 1796 par le zoologiste français Étienne Geoffroy Saint-Hilaire (1772-1844).

Liste des espèces[modifier | modifier le code]

Selon la troisième édition de Mammal Species of the World, de 2005 :

  • Groupe de Galago senegalensis
Galago senegalensis É. Geoffroy Saint-Hilaire, 1796 — Galago du Sénégal[1],[2]
Galago moholi A. Smith, 1836
Galago gallarum Thomas, 1901 - Galago de Somalie[1]
  • Groupe de Galago matschiei
Galago matschiei Lorenz, 1917 - Galago du Congo[1],[2]
  • Groupe de Galago alleni
Galago alleni Waterhouse, 1838 — Galago d'Allen[1]
Galago gabonensis Gray, 1863 — Galago du Gabon
Galago cameronensis Peters, 1876 — Galago du Cameroun
  • Groupe de Galago zanzibaricus
Galago zanzibaricus Matschie, 1893 — Galago de Zanzibar[1]
Galago granti Thomas & Wroughton, 1907
Galago nyasae Elliot, 1907 — Galago du Malawi
  • Groupe de Galago orinus
Galago orinus Lawrence & Washburn, 1936
Galago rondoensis Honess, 1997 - Galago de Rondo
  • Groupe de Galago demidoff
Galago demidoff G. Fischer, 1806 — Galago de Demidoff[1]
Galago thomasi Elliot, 1907 — Galago de Thomas[1]

Relations avec l'Homme[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références taxinomiques[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f et g (en) Murray Wrobel, Elsevier's Dictionary of Mammals : in Latin, English, German, French and Italian, Amsterdam, Elsevier,‎ 2007, 857 p. (ISBN 978-0-444-51877-4, lire en ligne)
  2. a et b UICN, consulté le 3 juin 2014