Gajah Mada

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Figurine de terracotta trouvée à Trowulan, qu'on pense être un portrait de Gajah Mada

Gajah Mada (mort en 1364) était, d'après d'anciens manuscrits et la tradition javanais, un chef militaire et mahapatih (premier ministre) du royaume de Majapahit, nommé par la reine Tribhuwana Wijayatunggadewi, dans l'est de Java en Indonésie. On considère que c'est lui qui a porté le royaume au faîte de sa puissance et de sa gloire.

Gajah Mada nous est notamment connu par trois textes :

  • Le Nagarakertagama, un poème épique écrit en 1365, donc après sa mort, sous le règne du roi Hayam Wuruk,
  • Le Pararaton ou "Livre des rois", une chronique écrite au XVIe siècle qui décline la généalogie des rois de Singasari et Majapahit,
  • Le Kidung Sunda, un poème probablement écrit aussi au XVIe siècle, qui raconte l'amour malheureux de Hayam Wuruk pour une princesse du royaume de Sunda.

Le Pararaton raconte entre autres le serment que prononce Gajah Mada, par lequel il fait le vœu de ne pas goûter au palapa (peut-être une épice) avant d'avoir soumis l'ensemble du Nusantara ou « îles de l'extérieur », c'est-à-dire autres que Java.