Gainan Saidschushin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Caractères cyrilliques Cette page contient des caractères cyrilliques. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
Gainan Saidschushin
Image illustrative de l'article Gainan Saidschushin
Gainan Saidschushin, de l'équipe d'URSS, vainqueur d'étape sur la Course de la Paix 1960 à Gottwaldow. Ses deux suivants, coureurs de la RDA l'entourent : Erich Hagen (à gauche), qui remportera l'épreuve, Manfred Weissleder, à droite.
Informations
Nom Gainan Saidschushin
Date de naissance 30 juin 1937 (77 ans)
Pays Modèle:URS-D URSS
Spécialité route
Équipes amateurs
1958-1971 Équipe cycliste de l'URSS
Principales victoires
Course de la Paix (1962)
Champion d'URSS sur route (1963)
Grand Prix cycliste de L'Humanité 1965, 1967

Gaïnan Rakhmatovitch Saïdkhoujine (en russe : Гайнан Рахматович Сайдхужин, en anglais : Gainan Saidkhuzhin[1]), né le 30 juin 1937 à Novossibirsk, en Russie est un coureur cycliste soviétique de niveau international. Vainqueur de la Course de la Paix en 1962, il a été de 1960 à 1970 un élément de continuité et un « capitaine de route » dans les équipes de l'URSS.

Biographie[modifier | modifier le code]

La famille de Gainan Saidschushin était originaire du Vieux Kourmanovo (Старое Курманово), village du district de Kounachak (Кунашак), dans la région de Tchéliabinsk, région centrale de l'URSS, au sud de l'Oural[2]. Vers 1930, le père et sa famille sont déportés en Sibérie, où Gainan naît. Ils reviennent à Tchéliabinsk, où à 15 ans le jeune Saidschushin commence à travailler dans une usine métallurgique[3] c'est dans la section sportive de l'usine qu'il fait connaissance avec le vélo, où il est rapidement remarqué. Il fait ses débuts en compétition cycliste en 1954. En 1957, il participe à une importante course à étapes[4] entre Moscou-Minsk-Kiev-Toula-Moscou, dont il remporte les deux dernières étapes. En 1958, il est appelé à faire partie la sélection soviétique pour disputer le Tour d'Égypte 1958.

Au sein de l'équipe soviétique du début des années 1960, il est reconnaissable à sa taille, plus petite, 1 m 71 et 69 kg que celle des robustes Viktor Kapitonov, Yuri Melichov ou Alexeï Petrov. De plus il est brun de cheveux et porte une fine moustache. Il fait ses débuts dans la Course de la Paix en 1960. Il en est toujours membre de l'équipe d'URSS en 1970, et se retire de la compétition en 1972. En 9 participations à cette course, il figure 7 fois parmi les 10 premiers. Doté d'une certaine pointe de vitesse, qui lui aurait valu le surnom de « Darrigade soviétique », il excellait sur tous les terrains. Participant au Tour de l'Avenir en 1963, il est comme ses camarades surpris par la grande montagne. Mais il est second de l'étape Saint-Flour – Saint-Étienne, qui n'est pas une zone réputée pour sa platitude. Gainan Saidschushin vient courir en France régulièrement jusqu'en 1971 à l'occasion du Grand Prix cycliste de L'Humanité, qu'il dispute 5 fois et qu'il gagne à deux reprises.

Après son retrait de la compétition, il reprend des études d'économie à l'Université Lomonossov de Moscou, puis entreprend un doctorat d'Éducation physique, consacré à son expérience des courses à étapes, en particulier celle acquise dans la Course de la Paix. Il enseigne ensuite à l'Institut central d'Éducation physique de Moscou[5]. Il est également commissaire international de cyclisme.
Gainan Saidschushin est marié et père de deux enfants, né en 1960 et 1967.

Apprécié comme coureur, un des plus populaires de l'URSS, il prend des responsabilités à la Fédération cycliste soviétique puis russe. Il est membre de l'Académie des sports, et s'implique dans la vie sociale de Tchéliabinsk où il a été élu au Conseil municipal[6].

Palmarès[modifier | modifier le code]

  • 1957
    • Drapeau : URSS Champion d'URSS des 100 kilomètres contre la montre par équipes avec l'équipe de la République fédérative de Russie (Gainan Saidschushin, Boris Biebenine, Anatole Jevjejev, Alexandre Ioutchkov)[7]
    • vainqueur des 14e et 15e étapes du Tour de l'URSS
    • 10e du Tour de l'URSS
  • 1959
    • vainqueur du Grand Prix Sovietski Sport
    • Drapeau : URSS vainqueur du Championnat des 100 km contre la montre par équipes de la IIe Spartakiade de la République fédérative de Russie (avec Boris Biebenine, Alexandre Kulibin, Markov)
    • 10e du Tour de l'URSS[9]
Gainan Saidschushin, à droite de la photo, au sein de l'équipe soviétique victorieuse aux classements individuels et collectifs de la Course de la Paix en 1961 et 1962

Diverses classements[modifier | modifier le code]

  • Jeux olympiques, épreuve individuelle sur route :
  • Championnat du Monde sur route « amateurs » :
    • 30e en 1960
    • 40e en 1961
    • 24e en 1963
    • 55e en 1964
    • 20e en 1965

Au Tour de l'Avenir[modifier | modifier le code]

Récapitulatif des places dans la Course de la Paix[modifier | modifier le code]

  • 1960 : 6e + classements du meilleur grimpeur et du meilleur sprinter
  • 1961 : 14e
  • 1962 : 1er
  • 1965 : 4e + classement par points
  • 1966 : 29e
  • 1967 : 10e
  • 1968 : 4e
  • 1969 : 9e
  • 1970 : 10e

Performances par équipes à la Course de la Paix[modifier | modifier le code]

  • Classement final par équipes avec l'équipe d'URSS : Vainqueur en 1961, 1962, 1965,1966
  • Étapes contre-la-montre par équipes avec l'équipe d'URSS
    • Vainqueur en 1961 : 4e étape, 1er secteur (Swiecie-Bydgoszcz, 42 km)
    • Vainqueur en 1962 : 11e étape (Opole-Wroclaw, 100 km)

Distinctions[modifier | modifier le code]

  • 1961 : Maître émérite des sports (cyclisme) de l'Union soviétique
  • 1980 : Ordre d'honneur et d'excellence en éducation physique et en sports pour la réussite des cyclistes soviétiques aux Jeux olympiques de Moscou
  • 1997 : Entraineur émérite pour le sport russe.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. La transcription du russe en français devrait être Gaïnan Saïdkhoujine mais une grande majorité de sources utilisent la transcription anglophone Gainan Saidkhuzhin.
  2. La notice « Gainan Saidschushin », parue dans les pages centrales de Miroir du cyclisme, sous le titre Le cyclisme de A à Z, N° 307, septembre 1981, fait naître le coureur « au bord de la mer Noire », ce qui ne semble pas être la position géographique de Tchéliabinsk.
  3. « А уже в 15 лет устроился на завод рабочим. На видавшем виды трофейном дорожном велосипеде, доставшемся ему от старшего брата-фронтовика Хамидуллы, он каждый день преодолевал по бездорожью два десятка километров до Челябинского металлургического завода. », dans (ru) « САЙДХУЖИН Гайнан Рахматович », biograph.ru.
  4. Cette course n'est pas nommée, comme souvent dans les pages du sport cycliste soviétique. Il semble toutefois que ce soit le Tour d'URSS.
  5. (en) Josef's Peace Race Archive
  6. (ru) « САЙДХУЖИН Гайнан Рахматович », biograph.ru.
  7. Annuaire Velo 1958
  8. Kalinine-Leningrad-Kalinin, est une course disputée en 6 étapes de 1 082 km. Cf Annuaire Velo 1959.
  9. Radsport-Almanach, 1961 par (voir note suivante).
  10. Voir la notice « Saidschushin », dans Radsport-Almanach 1961, éditions Junge Welt, FDJ de RDA.
  11. Ce classement de « Meilleur sprinter » n'exista que lors des éditions 1959 et 1960 de la Course de la Paix. Il semble complètement ignoré par les sites spécialisé de la Course de la Paix. Source : brochures Friedensfahrt des années concernées.
  12. (ru) « Сайдхужин Гайнан Рахматович », ВелоРайдер.ru.
  13. Annuaire Velo 1969, p.172.
  14. Mémoire du cyclisme, palmarès du FDB Milk Race, et site du FDB Ras (presidentcycles.com/ras/1970_TO_1979
  15. En 1971, Gainan Saidschushin participe une ultime fois au Grand Prix de l'Humanité. Il termine 37e.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :