Gaillet gratteron

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Gaillet gratteron (Galium aparine L.) est une plante très commune de la famille des Rubiacées.

On la connaît aussi sous les noms de "rièble", "grateron", "gratte-langue", "gaille"...

Elle a des feuilles fines et allongées, accrochantes. Sa tige est carrée.

Description[modifier | modifier le code]

C'est une plante très accrochante à tige quadrangulaire longue de 30 cm à 1 m, très rude parce que garnie sur les angles de petits aiguillons rebroussés qui lui permettent de s'agripper alentour. Ses feuilles sont verticillées par 6 à 9, hérissées de petits aiguillons en dessous. Ses fleurs sont blanchâtres en inflorescence partant de l'aisselle des feuilles et les dépassant longuement. Elle porte de gros fruits par deux, de 4 à 7 mm, hérissés de poils crochus.

Cycle[modifier | modifier le code]

C'est une plante annuelle qui fleurit de mai à octobre.

Habitat[modifier | modifier le code]

Cette plante est très commune et se rencontre dans les moissons, les haies et les broussailles jusqu'à 1 000 m d'altitude. Elle apprécie les sols argileux humides et aussi les nitrates (c'est un nitrophyte ou plante nitrophile).

Usage[modifier | modifier le code]

Médicinal[modifier | modifier le code]

Elle est employée en phytothérapie comme diurétique et sudorifique.

En compresse, elle soigne les irritations de la peau.

Elle fut aussi utilisée contre la goutte.

Ancienne recette de pommade :

  • 100g de plante fraîche
  • 50g d'écorce d'orme
  • 500g de saindoux
que l'on fait chauffer en tournant.

[réf. nécessaire]

Culinaire[modifier | modifier le code]

Une boisson similaire au café peut être obtenue par torréfaction de ses graines.

Les feuilles et tiges peuvent être consommées crues (en salade) ou cuites (en soupe).

Galerie[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]