Gagnoa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Gagnoa
Administration
Pays Côte d'Ivoire Côte d'Ivoire
Région Gôh
Département Gagnoa
Maire Médji Bamba
Démographie
Gentilé Gagnolais
Population 153 935 hab. (2010)
Géographie
Coordonnées 6° 08′ 00″ N 5° 56′ 00″ O / 6.13333, -5.93333 ()6° 08′ 00″ Nord 5° 56′ 00″ Ouest / 6.13333, -5.93333 ()  
Divers
Langue(s) parlée(s) bété, français
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Côte d'Ivoire

Voir la carte administrative de Côte d'Ivoire
City locator 14.svg
Gagnoa

Géolocalisation sur la carte : Côte d'Ivoire

Voir la carte topographique de Côte d'Ivoire
City locator 14.svg
Gagnoa
Liens
Site web www.medjibamba.fr.gd

Gagnoa, ville principale de la Boucle du cacao[1],[2], est la capitale de la région du Fromager située au centre-ouest du pays. Gagnoa est la huitième ville du pays.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation[modifier | modifier le code]

La ville fait partie de la région du Goh (anciennement Fromager) dont elle est le chef-lieu.

Climat[modifier | modifier le code]

Le climat de la Côte d'Ivoire comporte deux zones climatiques distinctes. Le Sud est très humide et connaît quatre saisons (d'avril à la mi-juillet : grande saison des pluies; de la mi-juillet à septembre : petite saison sèche; de septembre à novembre : petite saison des pluies; de décembre à mars : grande saison sèche). Les températures varient de 21 à 35°[3],[4]. La région de Gagnoa comporte 4 saisons : la grande saison des pluies compliquée par des intersaisons et marquée par des orages (avril à mi-juillet), la petite saison sèche (mi-juillet à mi-septembre), la petite saison des pluies (mi-septembre à novembre) et la grande saison sèche (décembre à mars).

Végétation[modifier | modifier le code]

Gagnoa est située dans une zone forestière dense.

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Gagnoa est arrosée par l’affluent du Sassandra, le Davo sur sa rive droite qui lui-même se ramifie également sur sa rive droite en un affluent appelé Guéri.

Administration[modifier | modifier le code]

Une loi de 1978[5] a institué 27 communes de plein exercice sur le territoire du pays.

Liste des maires successifs
Date d'élection Identité Parti Qualité Statut
1980 PDCI-RDA Homme politique élu
1985 PDCI-RDA Homme politique élu
1990 PDCI-RDA Homme politique élu
1995 Arsène Sibailly FPI Homme politique élu
2001 Roger Gnohité RDR Homme politique élu

Société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Il était prévu d'organiser un nouveau recensement de la population du pays en 2008[6].

Évolution démographique
Recensement 1975 Recensement 1988 Recensement 1998 2008
42 285 85 563 107 124 125 647
Nombre retenu à partir de 1920 : Population sans doubles comptes

Éducation[modifier | modifier le code]

Le département de Gagnoa compte 230 écoles primaires, 12 établissements secondaires, un établissement secondaire technique et une école supérieure.

Enseignement primaire
Public

  • EPP Application

Enseignement secondaire
Lycée Public

  • Lycée moderne 1,2 et 3
  • Lycée professionnel[7]

Santé[modifier | modifier le code]

Le département compte un centre hospitalier régional (CHR), une maternité, un centre anti-tuberculeux, 67 centres de santé, un cabinet dentaire, deux cliniques et neuf officines de pharmacie.

Langues[modifier | modifier le code]

Article connexe : Langues de Côte d'Ivoire.

Depuis l'indépendance, la langue officielle dans toute la Côte d'Ivoire est le français. La langue véhiculaire, parlée et comprise par la majeure partie de la population, est le dioula mais la langue vernaculaire de la région est le Bété. Le français effectivement parlé dans la région, comme à Abidjan, est communément appelé le français populaire ivoirien ou français de dago[8] qui se distingue du français standard par la prononciation et qui le rend quasi inintelligible pour un francophone non ivoirien. Une autre forme de français parlé est le nouchi, un argot parlé surtout par les jeunes et qui est aussi la langue dans laquelle sont écrits 2 magazines satiriques, Gbich! et Y a fohi. Le département de Sassandra accueillant de nombreux ivoiriens issus de toutes les régions du pays, toutes les langues vernaculaires du pays, environ une soixantaine, y sont pratiquées.

Religion[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Archidiocèse de Gagnoa.

Gagnoa est le siège d'un archevêché catholique.

Économie[modifier | modifier le code]

La région est essentiellement agricole : manioc (64 676 t), cacao (46 206 t), maïs (33 177 t), igname (25 562 t), riz (24 394 t), café (9205 t), banane plantain (2042 t) et les produits vivriers.

Monuments[modifier | modifier le code]

  • Cathédrale Sainte-Anne de Gagnoa
  • Remarquable portail de la sous-préfecture de Gagnoa : les grilles ont été réalisées dans les années 60 par les élèves du Centre Technique sous la direction de leur professeur Marcel Henri à partir d'un dessin inspiré par Marie-France Huchet.

Infrastructures[modifier | modifier le code]

Le département compte 1 770 km de route dont 190 km bitumées, 69 km non bitumées et 1511 km de pistes villageoises. Il est également équipé d'un aérodrome. Sur les 163 villages que compte le département, 136 sont électrifiés.

Culture[modifier | modifier le code]

Depuis 2006, un Festival de la chanson et de la danse du monde Bété est organisé pendant une semaine[9].

Sports[modifier | modifier le code]

La ville dispose d'un club de football, le Sporting Club de Gagnoa, sept fois finaliste de la Coupe de Côte d'Ivoire de football et vainqueur en 1976 et 1978 de la Coupe Félix-Houphouët-Boigny, qui évolue en MTN Ligue 1 et qui dispute ses matchs sur le terrain du stade Victor Biaka Boda, qui compte 20 000 places.

Comme dans la plupart des villes du pays, il est organisé, de façon informelle, des tournois de football à sept joueurs qui, très populaires en Côte d'Ivoire, sont dénommés maracanas. Un tournoi de Maracana, le tournoi SETACI, est organisé dans la ville[10].

Le handball est également pratiqué, particulièrement par les filles, élèves du lycée de la ville.

Personnalités liées à la région[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. La Côte d'Ivoire est le premier producteur mondial de cacao, devant le Ghana et la Malaisie
  2. Le marché du cacao
  3. (fr) Le climat de la Côte d'Ivoire sur Côte d'Ivoire Tourisme
  4. Climat : la Côte d'Ivoire peut être divisée en deux zones climatiques
  5. Loi no 78-07 du 9 janvier 1978
  6. Recensement de la population ivoirienne
  7. Resultats du bac technique 2008 à Gagnoa
  8. Si, à Abidjan et dans le nord, on parle de français de Moussa, dans l'ouest du pays, on parle de français de Dago
  9. http://www.topvisages.net/news/06-09-07.php Festival de Gagnoa]
  10. Tournoi de maracana à Gagnoa

Liens externes[modifier | modifier le code]