Gaetano Braga

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Gaetano Braga

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Gaetano Braga.
Photographie d'Étienne Carjat

Naissance 9 juin 1829
Giulianova Drapeau de l'Italie Italie
Décès 21 novembre 1907 (à 78 ans)
Milan Flag of Italy (1861-1946).svg Royaume d’Italie
Activité principale violoncelliste, compositeur
Style Période romantique
Maîtres Saverio Mercadante

Gaetano Braga est un violoncelliste et un compositeur romantique italien, né le 9 juin 1829 à Giulianova et mort le 21 novembre 1907 à Milan.

Biographie[modifier | modifier le code]

Gaetano Braga est né à Giulianova et très jeune a montré une vraie passion pour la musique. Il a étudié à Naples, où il a eu comme enseignant Saverio Mercadante. À 14 ans, il a décidé de se consacrer à l'étude du violoncelle, instrument avec lequel il s'est produit en concert dans toute l'Europe, jouant dans de nombreuses villes allemandes, à Vienne, Paris, ainsi qu'à Florence. Il a passé la majeures partie de sa vie à Paris et à Londres.

Comme compositeur, il a obtenu ses meilleurs succès avec les opéras Il ritratto, Reginella et Caligola.

Retourné à Milan, il y a composé un Ruy Blas, d'après Victor Hugo, qui n'a jamais été représenté parce que la jury du théâtre de la Scala lui a préféré l'opéra homonyme de Filippo Marchetti.

Sa Leggenda Valacca (en anglais Angel's Serenade) écrite pour voix avec violoncelle obligato est devenue très populaire et a connu de nombreux arrangements.

Braga est mort à l'âge de 76 ans à Milan.

La maison où il est né se trouve sur le cours Garibaldi et a été transformée aujourd'hui en un musée consacré à la vie du compositeur.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Gaetano Braga a écrit pour son instrument (2 concertos, un quintette, des œuvres pour violoncelle et piano) ainsi que des opéras.

Opéras[modifier | modifier le code]

Romances de salon[modifier | modifier le code]

Recueils[modifier | modifier le code]

  • Six mélodies, dédiées à Pauline Viardot
  • Mélodie, dédiée à Adelaide Borghi-Mamo
    • I giuramenti
    • L'invito, texte de Giuseppe Torre
    • L'anello, il rosario e la ciarpa, texte de Marco Marcelliano Marcello
    • Mergellina, texte de Giuseppe Torre
    • La Serenata ou Leggenda Valacca, texte de Marco Marcelliano Marcello (mentionné dans une des lettres d'Anton Tchekhov)
    • Nellina, texte d'Achille de Lauzières
  • Notti Lombarde, dédiées à la marquise Cristina Stampa di Soncino Morosini
    • La Zingara e la Fanciulla
    • Io son passata a casa del mio bene
    • Non mi toccate
    • Tempesta
    • Fuggiam
    • Non contemplare, o vergine

Romances isolées[modifier | modifier le code]

  • Il canto della ricamatrice, texte d'Antonio Fogazzaro
  • Le vase brisé, texte de Sully-Prudhomme
  • Nella notte, texte de Netti
  • Non ti fidar, texte anonyme

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  • Theodore Baker et Nicolas Slonimsky (trad. Marie-Stella Pâris, préf. Nicolas Slonimsky), Dictionnaire biographique des musiciens [« Baker's Biographical Dictionnary of Musicians »], t. 1, Paris, Robert Laffont, coll. « Bouquins »,‎ mai 1995 (réimpr. 1905, 1919, 1940, 1958, 1978), 8e éd. (1re éd. 1900), 4728 p. (ISBN 2-221-06510-7)