Gaetano Braga

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Gaetano Braga

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Gaetano Braga.
Photographie d'Étienne Carjat

Naissance 9 juin 1829
Giulianova Drapeau de l'Italie Italie
Décès 21 novembre 1907 (à 78 ans)
Milan Drapeau du Royaume d'Italie Royaume d'Italie
Activité principale violoncelliste, compositeur
Style Période romantique
Maîtres Saverio Mercadante

Gaetano Braga est un violoncelliste et un compositeur romantique italien, né le 9 juin 1829 à Giulianova et mort le 21 novembre 1907 à Milan.

Biographie[modifier | modifier le code]

Gaetano Braga est né à Giulianova et très jeune a montré une vraie passion pour la musique. Il a étudié à Naples, où il a eu comme enseignant Saverio Mercadante. À 14 ans, il a décidé de se consacrer à l'étude du violoncelle, instrument avec lequel il s'est produit en concert dans toute l'Europe, jouant dans de nombreuses villes allemandes, à Vienne, Paris, ainsi qu'à Florence. Il a passé la majeures partie de sa vie à Paris et à Londres.

Comme compositeur, il a obtenu ses meilleurs succès avec les opéras Il ritratto, Reginella et Caligola.

Retourné à Milan, il y a composé un Ruy Blas, d'après Victor Hugo, qui n'a jamais été représenté parce que la jury du théâtre de la Scala lui a préféré l'opéra homonyme de Filippo Marchetti.

Sa Leggenda Valacca (en anglais Angel's Serenade) écrite pour voix avec violoncelle obligato est devenue très populaire et a connu de nombreux arrangements.

Braga est mort à l'âge de 76 ans à Milan.

La maison où il est né se trouve sur le cours Garibaldi et a été transformée aujourd'hui en un musée consacré à la vie du compositeur.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Gaetano Braga a écrit pour son instrument (2 concertos, un quintette, des œuvres pour violoncelle et piano) ainsi que des opéras.

Opéras[modifier | modifier le code]

Romances de salon[modifier | modifier le code]

Recueils[modifier | modifier le code]

  • Six mélodies, dédiées à Pauline Viardot
  • Mélodie, dédiée à Adelaide Borghi-Mamo
    • I giuramenti
    • L'invito, texte de Giuseppe Torre
    • L'anello, il rosario e la ciarpa, texte de Marco Marcelliano Marcello
    • Mergellina, texte de Giuseppe Torre
    • La Serenata ou Leggenda Valacca, texte de Marco Marcelliano Marcello (mentionné dans une des lettres d'Anton Tchekhov)
    • Nellina, texte d'Achille de Lauzières
  • Notti Lombarde, dédiées à la marquise Cristina Stampa di Soncino Morosini
    • La Zingara e la Fanciulla
    • Io son passata a casa del mio bene
    • Non mi toccate
    • Tempesta
    • Fuggiam
    • Non contemplare, o vergine

Romances isolées[modifier | modifier le code]

  • Il canto della ricamatrice, texte d'Antonio Fogazzaro
  • Le vase brisé, texte de Sully-Prudhomme
  • Nella notte, texte de Netti
  • Non ti fidar, texte anonyme

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  • Theodore Baker et Nicolas Slonimsky (trad. Marie-Stella Pâris, préf. Nicolas Slonimsky), Dictionnaire biographique des musiciens [« Baker's Biographical Dictionnary of Musicians »], t. 1, Paris, Robert Laffont, coll. « Bouquins »,‎ mai 1995 (réimpr. 1905, 1919, 1940, 1958, 1978), 8e éd. (1re éd. 1900), 4728 p. (ISBN 2-221-06510-7)