Gaby Layoun

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Gaby Layoun (né en 1964, Zahlé) est le ministre libanais de la Culture, annoncé comme faisant partie du nouveau cabinet le 13 juin 2011[1]. Il représente le Courant patriotique libre.

Controverses[modifier | modifier le code]

Gaby Layoun a été impliqué dans plusieurs controverses et scandales notamment :

  • Le port phénicien de Beyrouth[2],[3]
  • La maison de l'Académicien Amin Maalouf[4]
  • La porte romaine antique de Beyrouth : Contrairement à l'opinion des experts, M. Layoun préfèrerait « réintégrer » les découvertes archéologies dont la porte Romaine de Berytus qui remonte au premier siècle qu'arrêter le "Landmark project", un projet de 149 millions de dollars situé à Riad al-Solh (sous la direction de l'architecte français Jean Nouvel) qui remplacera ce site archéologique de grande valeur historique avec entre autres une tour de 42 étages, avec hôtel et appartements luxueux[5],[6].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Naissance du gouvernement Mikati
  2. "Archaeological report: Razed ruins not Phoenician port", The Daily Star Lebanon, June 29, 2012.]
  3. « Le port phénicien de Beyrouth » détruit à coups de pelleteuse », L'Orient le Jour
  4. « Beyrouth : Permis de détruire, encore et encore... » , L'Orient Le Jour, 6 janvier 2013.]
  5. "Archeologists believe Roman gate found in Beirut", The Daily Star, May 15, 2013
  6. "Archeologists believe Roman gate found in Beirut", Beirut Report, May 17, 2013

Voir aussi[modifier | modifier le code]