Gabriel Guist'hau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Gabriel Guist'hau
Image illustrative de l'article Gabriel Guist'hau
Fonctions
Maire de Nantes
16 janvier 192115 janvier 1922
Prédécesseur Adolphe Landry
Successeur Flaminius Raiberti
Ministre français du Commerce et de l'Industrie
21 janvier 191322 mars 1913
Prédécesseur Fernand David
Successeur Alfred Massé
Ministre français de l'Instruction publique et des Beaux-arts
14 janvier 191221 janvier 1913
Prédécesseur Théodore Steeg
Successeur Théodore Steeg
Député de la Loire-Inférieure
19101924
Gouvernement IIIe République
Groupe politique GRD
19081910
Prédécesseur Joseph Canal
Successeur Paul Bellamy
Biographie
Date de naissance 22 septembre 1863
Lieu de naissance Saint-Pierre
Date de décès 27 novembre 1931
Lieu de décès Nantes
Résidence Loire-Inférieure

Henri-Gabriel Gust'hau, connu sous le nom d'usage Gabriel Guist'hau, né le 22 septembre 1863 à Saint-Pierre de la Réunion et mort le 27 novembre 1931 à Nantes, est un avocat et un homme politique français, maire de Nantes de 1908 à 1910, député de Loire-Inférieure de 1910 à 1924, plusieurs fois membre du gouvernement.

Biographie[modifier | modifier le code]

Origines et débuts professionnels[modifier | modifier le code]

Henri-Gabriel Guist'hau[1],[2] est le fils de Constant-Emmanuel Guist'hau, officier de la marine marchande originaire de Vendée et d'Alix-Antoinette-Caroline Henry[3]. Orphelin, il est recueilli par ses grands-parents paternels[4].

Il vient à Nantes après le baccalauréat faire des études de droit. Il obtient un doctorat et devient avocat au barreau de Nantes. Il fait la connaissance d'Aristide Briand, avocat à Saint-Nazaire. Il se consacre aux œuvres mutualistes de Loire-Inférieure, qu'il représentera au Conseil supérieur de la Mutualité de 1908 à 1920[5].

Carrière municipale (1892-1912)[modifier | modifier le code]

Il est élu conseiller municipal en 1892, puis en 1896 et 1900, mais démissionne en 1901[5]. Il agit dans les domaines de l'urbanisme et de l'amélioration des conditions de travail du personnel municipal.

Réélu en 1908 lors des élections municipales des 3 et 10 mai, il devient maire de la ville, un mois après l'annexion des communes de Chantenay et Doulon à celle-ci (3 avril 1908). Joseph Canal, qui présidait alors la Délégation spéciale, installe la nouvelle municipalité le 17 mai 1908 ; Gabriel Guist'hau est élu maire par 35 voix contre un bulletin blanc. Parmi ses adjoints, on peut noter les noms de Paul Bellamy, Gaston Veil et Adolphe Moitié ; deux adjoints particuliers sont désignés le 13 novembre 1908 pour les sections de Chantenay (Auguste Praud) et de Doulon (Louis Millet, ancien maire de la commune).

Gabriel Guist'hau n'occupe la fonction de maire que jusqu'en 1910, préférant démissionner le 16 décembre 1910 suite à son entrée au gouvernement comme sous-secrétaire d’État à la Marine, conservant son mandat de conseiller municipal jusqu'en 1912.

Carrière nationale (1910-1924)[modifier | modifier le code]

Il est élu député de la Loire-Inférieure en avril 1910 contre un candidat conservateur et un socialiste. Il est inscrit dans le groupe des républicains radicaux-socialistes et rapporteur du budget des Cultes. Il est trois fois membre du gouvernement durant cette législature ; son principal ministère est celui de l'Instruction publique sous Raymond Poincaré, pendant l'année 1912. Il apparaît comme un défenseur de l'enseignement classique et prend des mesures en faveur des maîtres du primaire. Au début de 1913, ministre de l'Industrie d'Aristide Briand, il obtient le vote d'une loi sur le personnel de l'enseignement technique et professionnel. Il est réélu en mai 1914 contre le modéré Delafoy[6].

Pendant la guerre, il préside l'association France-États-Unis dès sa création en août 1916.

En novembre 1919, avec le scrutin de liste, il est réélu dès le premier tour sur la liste d'Union des Républicains d'Aristide Briand, qui s'inscrit dans l'Alliance démocratique au sein du Bloc national. Il préside la commission des Colonies et est de nouveau membre de gouvernements Briand en 1921 et au début de 1922.

En 1924, il abandonne la vie politique et professionnelle et passe les sept années suivantes à Nantes où il meurt à 68 ans.

Fonctions ministérielles[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Hommages[modifier | modifier le code]

  • Le Lycée Gabriel Guist'hau, et le Collège Gabriel Guist'hau (situé rue Sévigné) et boulevard Gabriel Guist'hau à Nantes, tous deux situés dans le quartier Guist'hau, une partie de Nantes; très proche du centre-ville. Il est aussi a savoir, que une plaque commémorative en hommage à Gabriel Guist'hau est dans le hall d'entrée du lycée (à gauche en entrant).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • Biographie des anciens députés sur le site de l'Assemblée nationale : [1]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Bernard Le Nail, Dictionnaire biographique de Nantes et de Loire-Atlantique, Pornic, Le Temps éditeur,‎ 2010, 414 p. (ISBN 978-2-363-12000-7), p. 201.
  2. a et b « Notice no LH/1248/19 », base Léonore, ministère français de la Culture
  3. Fiche de Gabriel Guist'hau sur patrimoine-reunion.org
  4. Livre doré, 3, page 21.
  5. a et b Livre doré, 3, page 22.
  6. Sans doute un membre de la famille des industriels nantais de la chimie.