Gabriel Dupont

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Dupont ou Dupond (homonymie).
Gabriel Dupont

Gabriel Édouard Xavier Dupont est un compositeur français né à Caen le 1er mars 1878 et mort au Vésinet le 1er août 1914.

Biographie[modifier | modifier le code]

Formé par son père, professeur au lycée Malherbe et organiste de l'église Saint-Étienne de sa ville natale, il poursuit à quinze ans ses études au Conservatoire de musique et de déclamation où il étudie l'harmonie avec Antoine Taudou, le contrepoint avec André Gedalge et la composition avec Jules Massenet. En 1895, il est élève d'Alexandre Guilmant pour l'orgue, puis étudie la composition avec Charles-Marie Widor entre 1897 et 1903.

Ses frères feront une carrière artistique : Maurice, bibliothécaire du Musée Guimet, comme orientaliste et littérateur ; Robert (1874-1949), paysagiste de la Sarthe et de Bretagne et peintre officiel des mairies de Paris, dont l'Hôtel de Ville.

En 1901, tout en effectuant son service militaire, il se prépare au prix de Rome : il y remporte le second prix, derrière André Caplet, mais devant Ravel. Il est aussi lauréat du concours Sonzogno pour la composition de l'opéra La Cabrera, qui obtient un succès notoire à la Scala, puis au Théâtre national de l’Opéra-Comique (1905). Pianiste, il a notamment composé un important cycle de pièces pour piano, Les Heures dolentes, sur le thème d'un malade alité, cycle de 14 pièces (1903-1905), puis un second cycle de dix pièces, La Maison dans les dunes (1908-1909), créé le 3 juin 1910 par Maurice Dumesnil, salle Pleyel. Il écrira encore trois opéras : La Glu (1909), mélodrame breton d’après Jean Richepin, La Farce du cuvier (1911) et enfin Antar (1912-14), création posthume au Théâtre national de l’Opéra en mars 1921, à l’exotisme grandiose et noir.

Il est mort de la tuberculose au soir du 1er août 1914 au Vésinet. Le monument sur sa tombe est toujours visible au cimetière de la ville. Une allée de la ville porte son nom.

Catalogue des œuvres (non exhaustif)[modifier | modifier le code]

Date Œuvre Genre Commentaires
1895 Airs de ballet (2)
  1. Pavane
  2. Aria
Piano
1895 La Pluie
Chanson d'automne
Mélodies Poèmes de Paul Verlaine
1897 Feuillets d'album
  1. Valse
  2. Fughette
  3. Berceuse
  4. Air à danser
Piano
1899 Jour d'été
  1. Matinée ensoleillée
  2. Sous bois
  3. Nocturne
Orchestre Esquisse symphonique en trois parties - Création le 25 mars 1900 par Guy Ropartz et l'orchestre du Conservatoire de Nancy
1900 Chansons normandes, pour voix de femmes et piano
  1. Les marchandes de fleurs
  2. Feuilles mortes
  3. Ronde du lilas et de la rose
Musique chorale Poèmes d'Émile Blémont
1901 Journée de printemps, pour violon et piano
  1. Au matin
  2. Au soir
Musique de chambre
1901 Le Foyer
Mandoline
Mélodies Poèmes de Paul Verlaine
1901 Monsieur Destin
Le Jour des morts
Mélodies Poèmes de Georges Vanor
1902 Annie Mélodie Poème de Leconte de Lisle
1902 À la nuit Mélodie Poème d'Auguste Lacaussade
1903 Les Effarés Mélodie Poème d'Arthur Rimbaud
1903 En aimant Mélodie Poème d'Armand Silvestre
1903-1905 Heures dolentes (Les)
  1. Épigraphe
  2. Le soir tombe dans la chambre
  3. Du soleil au jardin
  4. Chanson de la pluie
  5. Après-midi de dimanche
  6. Le médecin
  7. Une amie est venue avec des fleurs
  8. La chanson du vent
  9. Au coin du feu
  10. Coquetteries
  11. La mort rôde
  12. Des enfants jouent dans le jardin
  13. Nuit blanche - Hallucinations
  14. Calme
Piano Création le par Maurice Dumesnil, à la Salle de la Société des agriculteurs de France à Paris
1904 Cabrera (La) Opéra Drame lyrique en un acte sur un livret de Henri Cain - Création à Milan le 14 mai 1904
1904 Poèmes d'automne
  1. Si j'ai aimé
  2. Ophélia
  3. Au temps de la mort des marjolaines
  4. La Fontaine de pitié
  5. La Neige
  6. Le Silence de l'eau
  7. Douceur du soir !
  8. Sur le vieux banc
Mélodie Poèmes de
  1. Henri de Régnier
  2. Arthur Rimbaud
  3. Stuart Merrill
  4. Henry Bataille
  5. Paul Verlaine
  6. Fernand Gregh
  7. Georges Rodenbach
  8. Léon Dierx
ca. 1905 ? Journée d'hiver Mélodie Poème de Léon Dierx
1906 Le Jardin mouillé Mélodie Poème d'Henri de Régnier
1908 Chant de la destinée, poème symphonique Orchestre
1908 Glu (La) Opéra Drame musical populaire en quatre actes et cinq tableaux - Livret de Henri Cain d'après un roman de Jean Richepin - Création à l'Opéra de Nice
1908 Les Caresses Mélodie Poème de Jean Richepin
1908 Chanson des noisettes Mélodie Poème de Tristan Klingsor
1909 Deux mélodies
  1. Pieusement (Émile Verhaeren)
  2. Ô triste, triste... (Paul Verlaine)
Mélodies Poèmes de
  1. Émile Verhaeren
  2. Paul Verlaine
1910 Hymne à Aphrodite, pour solistes, chœur et orchestre Musique chorale Poème de Laurent Tailhade
1910 Maison dans les dunes (La)
  1. Dans les dunes par un clair matin
  2. Voiles sur l'eau
  3. La maison du souvenir
  4. Mon frère le Vent et ma sœur la Pluie
  5. Mélancolie du bonheur
  6. Le soleil se joue dans les vagues
  7. Le soir dans les pins
  8. Le bruissement de la mer, la nuit
  9. Clair d'étoiles
  10. Houles
Piano Création le 3 juin 1910 par Maurice Dumesnil, Salle Pleyel
1910-1911 Deux poèmes d'Alfred de Musset
  1. Chanson
  2. Sérénade à Ninon
Mélodies Poèmes d'Alfred de Musset
1911 Farce du Cuvier (La) Opéra Opéra-comique en deux actes sur un livret de Maurice Léna - Création au Théâtre de la Monnaie à Bruxelles le 21 mars 1912
1911 Poème pour piano et quatuor à cordes
  1. Sombre et douloureux
  2. Clair et calme
  3. Joyeux et ensoleillé
Musique de chambre Dédié à Charles-Marie Widor. Créé le 26 mars 1911 par Maurice Dumesnil et le Quatuor Willaume
1911 Les Caresses
  1. La rencontre
  2. Le Baiser
Mélodies Poèmes de Jean Richepin
1912 Crépuscule d'été Mélodie Poème de Cécile Périn
1912 Chanson des petits oiseaux Mélodie Poème de Jean Richepin
1914 Antar Opéra Conte héroïque en quatre actes et cinq tableaux sur un livret de Chekri Ganem - Création en 1921 à l'Opéra de Paris, repris en 1946

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Hommage à Gabriel Dupont, par Robert Jardillier, Revue de Bourgogne, Vol. 12, p.635-646, Dijon (1924).

GABRIEL DUPONT (1878-1914). DU VERISME A L'IMPRESSIONNISME, PARCOURS D'UN MUSICIEN FRANCAIS A L'ENTRE-DEUX SIECLES, par Emmanuel Sauvlet, Villeneuve d'Ascq : Presses universitaires du Septentrion, 2000

Les mélodies de Gabriel Dupont, pour une approche de la mélodie française entre 1900 et 1914, par Thibaut Quilliatre, Université Lyon 2 Lumière, Mémoire de Master, 2006

Discographie[modifier | modifier le code]

La farce du cuvier, enregistrement de 1932 par l’Orchestre des Concerts Lamoureux, disque TIMPANI 4C 4024.

Les heures dolentes, Daniel Blumenthal (piano).

La Maison dans les dunes, Marie-Catherine Girod (piano), Editeur 3D Classics, Enregistrement en public, Jan. 1997, paru Juillet 1997.

La Maison dans les dunes, Poème pour piano et quatuor à cordes (sombre et douloureux, clair et calme, joyeux et ensoleillé), François Kerdoncuff (Piano), Quatuor de Louvigny, Editeur Timpani 1C1072, paru Mai 2003.

La Cabrera, Marco Berdondini (Chef d'orchestre), Rossella Rédoglia, Renzo Zulian, Giovanna Lanza, Chœur Mezio Agostini, Orchestre Philharmonique Forum Livii, Editeur Bongiovanni GB 2314-2, paru Décembre 2002.

Les Mélodies, Florence Katz (Mezzo Soprano), Lionel Peintre (Baryton) et Marie-Catherine Girod (Piano), Ed. Timpani ED8876,UPC: 675754839321, June 07, 2005, .

Les Heures Dolentes, La Maison dans les dunes Bernard PAUL-REYNIER (piano). Editeur Passavant Music PAS 225043 (distrib. CODAEX) enregistré en 2008 au Studio Acoustique de Passavant, publié en 2012. Ecoute critique dans Classica de septembre 2012.

Liens externes[modifier | modifier le code]