Gabriel Badea-Päun

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Gabriel Badea-Päun

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Gabriel Badea-Päun, 2011

Activités historien d'art, historien
Naissance 20 janvier 1973
Sinaia, Roumanie
Langue d'écriture Français

Gabriel Badea-Päun, né le 20 janvier 1973 à Sinaia (Roumanie), est un historien d'art français d'origine roumaine.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après une formation à la Faculté d'Histoire à l'Université de Bucarest, il a fait une thèse de doctorat à Paris IV Sorbonne avec une thèse sur Antonio de La Gandara (1861-1917), un portraitiste de la Belle Époque[1],[2], (2005); sanctionné par le jury composé par : M. le Professeur Eric Darragon (Paris I), M. le Professeur Barthélémy Jobert (Paris IV), M. Richard Ormond (Directeur honoraire du National Maritime Museum, Londres), M. le Professeur Javier Perez Rojas (Université de Valencia) et M. le Professeur Bruno Foucart (Paris IV) avec ses félicitations à l'unanimité.

Gabriel Badea-Päun collabore à divers titres de presse dans le domaine artistique comme Bulletin de la Société de l'Histoire de l'Art Français[3], Revue de la Bibliothèque Nationale de France[4], Nouvelles de l'Estampe[5], Revue roumaine de l'histoire de l'art.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Livres[modifier | modifier le code]

  • Pictori români în Franța (1834-1939), (Peintres roumains en France, 1834-1939), Bucarest, Noi Media Print, 2012. ISBN 978-606-572-014-5
  • Carmen Sylva, reine Elisabeth de Roumanie, Versailles, Via Romana, 2011 (ISBN 978-2-916727-95-0).
    • Carmen Sylva, uimitoarea Reginǎ Elisabeta a României, traduit en roumain par Irina-Margareta Nistor, Bucarest, Humanitas, 2003. Nouvelle édition augmentée et révisée, 2007. (ISBN 978-9-73501-101-7) ; troisième édition 2008 ; quatrième édition 2010; cinquième édition 2012[6],[7],[8],
    • Carmen Sylva. Königin Elisabeth von Rumänien - eine rheinische Prinzessin auf Rumäniens Thron, avec une préface de S.A.S. le Prince Carl zu Wied, traduit en allemand par Silvia Irina Zimmermann, Stuttgart, Ibidem Verlag, 2011, ISBN 978-3-8382-0245-7
  • Le style Second Empire. Architecture, décors et art de vivre, Paris, Citadelles et Mazenod, 2009. (ISBN 978-2-850882975) (Avant-propos par Daniel Alcouffe)[9]. Prix Second Empire de la Fondation Napoléon 2010.
  • Mecena și comanditari. Artă și mesaj politic, (Mécènes et commanditaires. Art et message politique), Bucarest, Noi Media Print, 2009. ISBN 978-973-1805-45-0 (en roumain). Prix Alexandru Tzigara-Samurcaș de la Fondation Magazin Istoric, 2010.
  • Portraits de Société XIXeXXe siècle, Paris, Citadelles et Mazenod, 2007. (Préface par Richard Ormond) (ISBN 9782850882463)[10]. Prix du cercle Montherlant-Académie des Beaux-Arts 2008.
    • The Society Portrait from David to Warhol, traduit du français par Barbara Mellor, New York, Vendome Press, 2007. (ISBN 978-0865651838)[11]
    • The Society Portrait; Painting, Prestige And The Pursuit Of Elegance, traduit du français par Barbara Mellor, Londres, Thames & Hudson, 2007. (ISBN 0500238421)[12],[13],[14]
  • Monarhi europeni. Marile modele. 1848-1914, (Les monarques européens. Les grands modèles), Bucarest, Silex, 1997. (en collaboration avec Ion Bulei) (ISBN 973-979278-2)

Préfaces, éditions, articles scientifiques[modifier | modifier le code]

  • Marie, reine de Roumanie, Histoire de ma Vie, avec un avant-propos par S.A.R. la Princesse Marie de Roumanie, préface, édition et notes par Gabriel Badea-Päun, Paris, Éditions Lacurne, 2014. ISBN 978-2-35603-016-0
  • « A la recherche d'une collection perdue - la collection de Mihail Kogălniceanu », dans Mihai Dim. Sturdza la 80 de ani. Omagiu, Iași, Universitatea Alexandru Ioan Cuza, 2014, p. 529-570; version électronique révisée et augmentée en roumain à paraître dans Studii Şi Cercet. Ist.Art., ARTĂ PLASTICĂ, serie nouă, Bucarest, 2014.
  • « Portretul monden, un gen pictural de de redescoperit » [Le portrait mondain, un genre pictural à redécouvrir], essai dans le catalogue de l'exposition Constantin Isachie (1888-1967), pictor al mondenitătii bucureștene, Musée d'Histoire et de l'Art de la Ville de Bucarest, juillet-septembre, 2014, p. 11-18. ISBN 978-973-7620-46-0.
  • Carmen Sylva, Fluturi sărutându-se. Din Cugetările și Poeziile unei Regine [Les pensées et poèmes d'une Reine], avec une préface par S.A.R. le Prince Radu de Roumanie, édition et chronolgie par Gabriel Badea-Päun, Bucarest, Editura Curtea Veche, 2013. ISBN 978-606-588-606-3
  • Carmen Sylva, Sagesse d'une Reine. [Les pensées d’une Reine], Versailles, Via Romana, avec une préface par S.A.R. le Prince Radu de Roumanie et une postface par Gabriel Badea-Päun, 2013. ISBN 979-10-90029-46-0 [15]
  • « Antonio de La Gandara (1861-1917), un portraitiste mondain oublié, un parcours, un réseau, une mode », dans Studii Şi Cercet. Ist. Art., ARTĂ PLASTICĂ, serie nouă, tom 2 (46), p. 87–119, Bucarest, 2012 Texte intégral
  • « Le prince Georges B. Stirbey, mécène et collectionneur de Carpeaux », dans Bulletin de la Société de l’Histoire de l’Art français, Paris, 2010, p. 375-387.
  • « Les peintres whistlériens aux Salons de la Société Nationale des Beaux-Arts, 1890-1903 », dans Bulletin de la Société de l’Histoire de l’Art français, Paris, 2009, p. 303-322.
  • « Entre mondanité et mécénat – les avatars d’une relation, Robert de Montesquiou et Antonio de La Gandara », dans la Revue de la Bibliothèque Nationale, Paris, no 25/2007 (La presse du XXe siècle), p. 54-62.
  • « L'exposition Antonio de La Gandara chez Durand-Ruel en mars 1893 : la naissance d’un portraitiste mondain », dans Bulletin de la Société de l’Histoire de l’Art Français, Paris, 2007, p. 315-334 + planches XII-XVI.
  • « Un intermezzo lithographique- les estampes d’Antonio de La Gandara », dans Nouvelles de l’Estampe, Paris, no 207, juillet-septembre 2006, p. 23-36.
  • « Jean-Jules-Antoine Lecomte du Nouÿ (1842-1923) à la cour royale de Roumanie », dans Bulletin de la Société de l’Histoire de l’art français, Paris, 2006, p. 257-281.
  • « De l’atelier de Gérôme au Cabaret du Chat Noir. Les années de formation d’Antonio de La Gandara (1861-1917) », dans Le Vieux Montmartre, Bulletin de la Société d’Histoire et d’Archéologie Le Vieux Montmartre, Paris, Nouvelle série, fascicule no 75, octobre 2005, p. 12-36.
  • « La chapelle Bibesco-Brancovan du cimetière Père Lachaise », dans la Revue Roumaine d'Histoire de l'Art, série Beaux-Arts, Bucarest, tomes XXXIX-XL, 2004-2005, p. 7-19.
  • Eugen Wolbe, Regele Ferdinand al României, (Le roi Ferdinand de Roumanie), préface par Gabriel Badea-Päun, Humanitas, 2004, nouvelles éditions en 2004, 2006, 2008, 2011, p. 7-14. ISBN 973-50-0755-X
  • Carmen Sylva, Versuri alese (Vers choisis), édition, préface et chronologie par Gabriel Badea-Päun, Bucarest, Eminescu, 1998.ISBN 97322-0655-1
  • « Organizarea administrativ-teritorialǎ a României, 1859-2001 », (L’organisation administrative et territoriale de la Roumanie 1859-2001), dans Enciclopedia Istorică a României, (Encyclopédie historique de la Roumanie), sous la direction de Ioan Scurtu, Ion Alexandrescu, Ion Bulei, Ion Mamina, Bucarest, Meronia, 2001, vol.I, p. 490-509.

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

  • Prix Second Empire de la Fondation Napoléon, 2010.
  • Medalia "Regele Mihai I pentru Loialitate", (Médaille pour la Loyauté Roi Michel I de Roumanie), 2010.
  • Premiul "Alexandru Tzigara-Samurcaș" al Fundației Magazin Istoric, (Prix Alexandru Tzigara-Samurcaș-Fondation Magazine Historique), 2010.
  • Chevalier de l'Ordre du Mérite Culturel roumain (2009).
  • Prix du Cercle Montherlant-Académie des Beaux-Arts (2008)[16],[17]

Notes et références[modifier | modifier le code]