Gabriel Andral

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Andral.
Gabriel Andral

Gabriel Andral (né le 6 novembre 1797 à Paris et mort le 13 février 1876 dans la même ville) était un médecin pathologiste français et professeur à l'Université de Paris.

Biographie[modifier | modifier le code]

En 1823, il devint membre de l'Académie nationale de médecine.

En 1828, Andral fut nommé professeur d' hygiène, et en 1839 il succéda à François Broussais en tant que titulaire de la chaire de pathologie générale et de thérapie à l'école de médecine, un poste qu'il conserva pendant 27 ans. Il fut élu membre étranger honoraire de l'Académie américaine des arts et des sciences en 1849.

Il fut l'un des pionniers de la recherche sur la chimie du sang. Il est considéré comme le fondateur de l'hématologie et est responsable de son intégration dans la médecine analytique et clinique. Il procéda à des recherches approfondies de la composition du sang avec l'aide de son collègue Louis Denis Jules Gavarret. Ils ont ainsi prouvé que la composition du sang variait en fonction des conditions pathologiques et leurs résultats ont montré l'importance de la chimie du sang comme un moyen de confirmer des diagnostics.

Le couronnement d'Andral fut la publication, en 1823, d'une œuvre en cinq volumes appelée clinique médicale qui examinait presque toutes les facettes de la médecine connue à l'époque. C'était un résumé détaillé de la médecine française et de son développement au début du XIXe siècle.

On lui attribue également la description de la lymphangite carcinomateuse, une maladie qui est d'habitude associée avec des cancers du poumon, du sein, de l'estomac et du col de l'utérus. Son père, Guillaume Andral, était également un médecin distingué.

Il est le gendre de Pierre-Paul Royer-Collard. Son fils, Paul Andral, né en 1828, après s'être distingué comme avocat, est devenu vice-président du Conseil d'État entre 1874 et 1879.

Bibliographie sélective[modifier | modifier le code]

  • Précis d'anatomie pathologique, (1829)
  • Projet d'un essai sur la vitalité, (1835)
  • Cours de pathologie interne (1836–1837)
  • Réédition augmentée du traité De l'auscultation médiate ou traité du diagnostic des maladies des poumons et du cœur de Laennec(1837)
  • Sur le traitement de la fièvre typhoïde par les purgatifs (1837)
  • Sur les modifications de properties de quelques principes du sang (fibrine, globules, matériaux solides du sérum, et eau) dans les maladies, (avec Jules Gavarret); (1840)
  • Recherches sur la composition du sang de quelques animaux domestiques, dans l’état de santé et de maladie, (avec Jules Gavarret et Onésime Delafond ) (1842)
  • Traité élémentaire de pathologie et de thérapeutique générale (1843)
  • Essai d'hématologie pathologique (1843)

Références[modifier | modifier le code]