Gabriel-Christophe Guérin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Guérin.
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec Gabriel Guérin.

Gabriel-Christophe Guérin, né à Kehl le 9 novembre 1790 et décédé accidentellement à Hornbach (Bavière rhénane) le 20 septembre 1846, est un peintre français d'histoire et de portraits, issu d'une grande famille d'artistes.

Biographie[modifier | modifier le code]

Gabriel-Christophe est le petit-fils de Jean Guérin et le fils de Christophe Guérin, tous deux graveurs, et le neveu du miniaturiste Jean Urbain Guérin. Il est le frère de Jean-Baptiste Guérin, né en 1798, également peintre.

Il fut l'élève de Jean-Baptiste Regnault et le maître d'Hippolyte Pradelles.

Monument sculpté par André Friederich

Il est inhumé au cimetière Sainte-Hélène de Strasbourg auprès de son grand-père (Jean), de son père (Christophe) et de sa fille (Valérie)[1]. Leur monument funéraire en grès rose, financé par souscription, est l'œuvre d'André Friederich.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Postérité[modifier | modifier le code]

Une rue du quartier de l'Esplanade à Strasbourg porte son nom.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Cimetière Sainte-Hélène, Guide des cimetières no 4 de la Ville de Strasbourg, 2009, p. 60

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]