Gaël (prénom)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Gaël (avec un tréma sur la lettre e) est l'écriture francisée du prénom masculin breton Gael.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Gaël vient du nom d'un peuple celte, les Gaels, établi Irlande et en Écosse à partir du VIe siècle av. J.-C.[1].

On a par ailleurs pu penser que Gaël était un diminutif de Judicaël, les contractions de prénom étant courantes en breton, et saint Judicaël s'étant retiré dans un monastère situé sur la commune de Gaël en Ille-et-Vilaine[1].

Variantes[modifier | modifier le code]

Il a pour diminutifs masculins Gaëlic et Gaëlig, et pour formes féminines Gaëla, Gaëlane, Gaële, Gaëll, Gaëlla, Gaëllane et Gaëlle[1].

Date de fête[modifier | modifier le code]

Il est principalement fêté le 17 décembre comme Judicaël[2].

Il est parfois lié aux noms des saints bretons Gwenaël, fêté le 3 novembre, et Judicaël, fêté le 16 décembre dans le calendrier breton.

Popularité du prénom[modifier | modifier le code]

Au début de 2010, plus de 30 000 personnes étaient prénommées Gaël en France. C'est le 193e prénom le plus attribué au siècle dernier dans ce pays, et l'année où il a été attribué le plus est 1981, avec un nombre de 1 103 naissances[3].

Pour le prénom Gaëlle, ce sont près de 59 000 personnes qui étaient prénommées ainsi en France. C'est le 170e prénom le plus attribué au siècle dernier dans ce pays, et l'année où il a été attribué le plus est 1982, avec un nombre de 3 232 naissances[4].

Personnes portant ce prénom[modifier | modifier le code]

Pour voir tous les articles concernant les personnes portant les prénoms Gaël et Gaëlle, consulter les pages commençant par Gaël et Gaëlle.

Gaël[modifier | modifier le code]

Gaëla[modifier | modifier le code]

Gaëlle[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Chantal Tanet et Tristan Hordé, Dictionnaire des prénoms, Paris, Larousse,‎ 16 septembre 2009, 675 p. (ISBN 978-2-03-583728-8), p. 260.
  2. Voir saint Judicaël sur Nominis.
  3. MeilleursPrénoms.com
  4. MeilleursPrénoms.com