GNU Radio

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
GNU Radio
Image illustrative de l'article GNU Radio
Logo

organigramme produit par GNU Radio Companion.
organigramme produit par GNU Radio Companion.

Développeur Projet GNU
Dernière version 3.7.5.1 (le 21 octobre 2014,
il y a 37 jours
[1]
)
[+/-]
Écrit en C++, Python
Environnement GNU/Linux, FreeBSD, NetBSD, OpenBSD, GNU, Mac OS X, Microsoft Windows
Type radio logicielle
Licence GPLv3
Site web (en) Site officiel

GNU Radio est une suite logicielle dédiée à l’implémentation de radios logicielles et de systèmes de traitement du signal. Equipé de ce logiciel libre, un groupe de scientifiques a rétabli le contact avec un satellite des années 1970 pour le piloter et le replacer sur orbite terrestre[2].

Vue d’ensemble[modifier | modifier le code]

Les fonctions de traitement du signal sont implémentées en C++ et les modules complémentaires sont en Python.

GNU Radio Companion[modifier | modifier le code]

Une interface graphique (GNU Radio Companion) permet d’assembler les modules graphiquement. Cet ensemble d’outils permet d’effectuer des simulations ou de fonctionner sur des signaux réels[3].

La conquête spatiale du logiciel libre[modifier | modifier le code]

La sonde spatiale ISEE3-ICE pilotée par GNU Radio.

GNU Radio contrôle aujourd’hui la sonde spatiale International Cometary Explorer. Il s’agit du satellite International Sun-Earth Explorer-3 (ISEE-3) lancé en 1978 par la NASA pour surveiller l’activité du Soleil. La mission s’était terminée en 1999 quand la NASA abandonna ISEE-3 sur l’orbite du Soleil bien qu’elle fût encore opérationnelle. On découvrit en 2008 que le satellite émettait toujours un signal et qu’il devait repasser près de la Terre en août 2014. La NASA réalisa qu’elle n’avait ni le budget, ni les équipements nécessaires pour réinitialiser le contact. La sonde était pourtant bien opérationnelle et contenait encore du carburant. Un groupe de scientifiques, de programmeurs et d’ingénieurs volontaires s’organisèrent alors autour du projet ISEE-3 Reboot pour rétablir le contact et diriger la sonde sur une orbite stable afin de reprendre la mission. Ils utilisèrent pour cela GNU Radio. Les membres du projet ont repris le contrôle de la sonde spatiale en adaptant GNU Radio au protocole de communication usité par le satellite dans les années 1970 et réussirent ainsi à réactiver les propulseurs en juillet 2014. Ils tenteront prochainement de déplacer le satellite sur orbite terrestre[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Johnathan Corgan (21-10-2014), « GNU Radio 3.7.5.1 and live DVD released », discuss-gnuradio.
  2. a et b (en) « Free Software on the final frontier: GNU Radio controls the ISEE-3 Spacecraft », sur fsf.org,‎ 8 août 2014 (consulté le 21 octobre 2014)
  3. En utilisant des cartes d'acquisition ou d’émission spécialisées (comme l’USRP), certaines clés TNT ou même des cartes son.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :