GNU MPFR

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
GNU MPFR
Image illustrative de l'article GNU MPFR
Logo

Développeur Projet GNU (INRIA et autres)
Dernière version 3.1.2 (13 mars 2013) [+/-]
Écrit en C
Environnement Multiplate-forme
Type Mathématiques
Licence GNU LGPL
Site web (en) Site officiel

GNU MPFR est une bibliothèque portable C de calcul arithmétique multiprécision en virgule flottante avec arrondi correct. C'est un logiciel libre basé sur GNU MP et maintenu pour le projet GNU par Inria et la communauté hacker[1],[2].

MPFR constitue une brique de base essentielle pouvant servir à la construction d'un système de calcul formel.

Historique[modifier | modifier le code]

La première version publique de MPFR est distribuée le 4 février 2000[1]. Cette bibliothèque logicielle est à l'origine développée par Paul Zimmermann, lequel a par ailleurs contribué au développement de la bibliothèque GMP[3]. Les droits d'auteurs sont assignés à la Free Software Foundation dès juin 2000[1].

MPFR devient officiellement un projet GNU le 26 janvier 2009 pour la réalisation de la version 2.4.0[4].

Caractéristiques techniques[modifier | modifier le code]

La bibliothèque est dédiée au calcul de flottants multiprécision en base 2 avec arrondi exact. Les calculs sont à la fois efficaces et bien définis sémantiquement. MPFR reprend les bonnes idées de la norme ANSI/IEEE-754 sur l'arithmétique flottante en précision fixe. Plus précisément, ses caractéristiques principales sont :

Toutes ces fonctions sont arrondies correctement sur l'ensemble de leur domaine de définition.

Les dénormalisés ne sont pas supportés, mais peuvent être émulés avec la fonction mpfr_subnormalize.

MPFR n'est pas capable de suivre la précision des nombres sur l'ensemble d'un programme ou expression : ce n'est pas son but. Les logiciels d'arithmétique des intervalles, comme MPFI, ou des implémentations de Real RAM, comme iRRAM, dont certaines sont basées sur MPFR, sont capables de cela.

Communauté GNU[modifier | modifier le code]

  • Présentation des bibliothèques MPFR et MPC à l'occasion de la rencontre des hackers GNU organisée par le laboratoire de recherche IRILL à Paris en août 2011[5],[note 1]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c (en) « History of MPFR and Past Events », mpfr.org, 21 juillet 2011.
  2. (en) « The MPFR Library: Credit », mpfr.org, 21 juillet 2011.
  3. (en) « Contributors - GNU MP », gmplib.org, 21 juillet 2011.
  4. (en) « GNU MPFR version 2.4.0 », mpfr.org, 26 janvier 2009.
  5. (en) « GNU Hackers Meeting in Paris, 2011 », gnu.org, juillet 2011.
  6. (en) « MPFR-MPC Developers Meeting 2011 », mpfr.org, 13 et 14 janvier 2011.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. La question de faire de MPC un paquet GNU avait été soulevée à l'occasion de la rencontre entre développeurs MPFR et MPC de janvier 2011[6].

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]