GNU Libtool

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
GNU Libtool
Image illustrative de l'article GNU Libtool
Logo

Développeur Projet GNU
Dernière version 2.4.2 () [+/-]
Environnement Multiplate-forme
Type Moteur de production
Licence GNU GPL
Site web (en) Site officiel

GNU Libtool est un logiciel libre du projet GNU qui sert à créer des bibliothèques portables.

Contexte[modifier | modifier le code]

Dans le passé, si un programmeur voulait profiter des avantages des bibliothèques dynamiques, il devait écrire du code spécifique à chacune des plateformes sur lesquelles la bibliothèque était compilée. Il devait aussi écrire un système de configuration permettant à l'utilisateur qui installe le logiciel de décider quel type de bibliothèque compiler.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Libtool simplifie la tâche du programmeur en encapsulant à la fois les dépendances par rapport à chaque plateforme, ainsi que l'interface utilisateur, dans un seul script. Cet outil est conçu de façon que toute la fonctionnalité de chaque plateforme soit accessible via une interface générique, tout en cachant les détails obscurs au programmeur.

L'interface de Libtool vise à être cohérente. Les utilisateurs ne sont pas supposés devoir lire de la documentation de bas niveau pour réussir à faire compiler des bibliothèques dynamiques. Ils devraient n'avoir qu'à exécuter le script configure (ou un équivalent), et Libtool devrait se charger des détails.

On utilise typiquement Libtool avec Autoconf et Automake, deux autres outils du système de compilation GNU.

Problèmes liés à libtool[modifier | modifier le code]

  • libtool s'utilise très mal dans les environnements de compilation croisée, le fait qu'il enregistre des informations en dur dans les fichiers .la (chemin vers les bibliothèques...) peut poser plus de problèmes que cet outil n'en résout.
  • libtool peut entraîner des erreurs de liaison toujours à cause des fameux .la
  • créer une bibliothèque dynamique est souvent plus facile en faisant un man ld qu'en essayant d'utiliser libtool, avec gnu ld, -shared -Bdynamic -soname suffisent à créer une bibliothèque dynamique.

Historique des versions[modifier | modifier le code]

Version Date de sortie Principaux changements
2.4
  • Utilisation simplifiée en environnement de compilation croisée avec le support ""Sysroot"" (mêmes préfixes utilisés sur machines hôte et distante, il trouve les dépendances dans le "sysroot » du compilateur. Des erreurs de liaison peuvent intervenir sans le support sysroot[1].
2.4.2[2]
  • Support natif du langage Go en utilisant une compilation gccgo.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) « A Practitioner's Guide to GNU Autoconf, Automake, and Libtool » (par John Calcote - ISBN 978-1-59327-206-7).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. L'option Sysroot n'est pas activée par défaut (voir documentation).
  2. (en) « GNU Libtool 2.4.2 released », lists.gnu.org, 18 octobre 2011.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]