GENCI

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

GENCI est l'acronyme de Grand Équipement National de Calcul Intensif. C'est une société civile détenue à 50 % par l’État représenté par le Ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, 20 % par le CEA, 20 % par le CNRS et 10 % par les universités.

Créée en janvier 2007, la société GENCI a pour mission de :

  • promouvoir l’utilisation de la modélisation, de la simulation et du calcul intensif dans la recherche fondamentale et dans la recherche industrielle ;
  • promouvoir l’organisation d’un espace européen du calcul intensif et participer à ses réalisations ;
  • mettre en place et assurer la coordination des principaux équipements des grands centres nationaux civils dont elle assure le financement et dont elle est propriétaire ;
  • faire exécuter tous travaux de recherche nécessaires au développement et à l’optimisation de leurs moyens de calcul ;
  • ouvrir ses équipements à toutes les communautés scientifiques intéressées, académiques ou industrielles, nationales, européennes ou internationales.

GENCI est le représentant français au sein du projet européen PRACE. GENCI porte la politique nationale dans le domaine du calcul intensif / simulation numérique auprès des chercheurs académiques mais aussi des industriels. GENCi finance tous les investissements en simulation numérique en France. Ainsi, GENCI porte seul la politique nationale du calcul intensif en France et en Europe.

Les acquisitions de la société[modifier | modifier le code]

Le calculateur Titane du CCRT[modifier | modifier le code]

Une des premières acquisition de GENCI a été un superordinateur commandé à Bull le 22 avril 2008. Il s'agit d'un cluster Novascale hybride qui a la particularité d'utiliser en complément de processeurs de calcul Intel des processeurs graphiques (GPU) fournis par Nvidia.

Cette configuration installée au centre de calcul recherche et technologie (CCRT) début 2009 comporte 1 068 nœuds de calcul doté chacun de 2 processeurs Intel Nehalem quadricœurs et de 48 serveurs graphiques Nvidia Tesla S1070 (chaque serveur disposant de 4 processeurs T10P, 4 fois 4 Go de mémoire), qui ont accès à 25 TByte de mémoire et à 0,5 PByte d'espace disque attaché[1]. L'architecture logicielle du système est à base d'une distribution Linux et de logiciels open source.

Sa puissance est de 100 Tflops pour les processeurs Intel, et de 200 Tflops pour les processeurs Nvidia[1].

Le calculateur Jade du CINES[modifier | modifier le code]

GENCI a aussi installé en octobre 2008 un supercalculateur SGI ICE 8200 EX au CINES de 147 TFlops.

Il est composé de 24 racks de calcul hébergeant 1 536 lames de calcul (chaque lame est dotée de 2 sockets quadricœurs Intel Harpertown 3,0 GHz, 4 Go de mémoire par cœur) interconnectées par deux réseaux haut débit de calcul Infiniband 4X DDR. Au total 12 288 cœurs de calcul, 48 To de mémoire distribuée et 0,5 Po de disque attaché sous Lustre composent l'ensemble.

L'architecture logicielle du système est à base d'une distribution Linux et de logiciels open source.

Cette configuration est classée en 28e position du TOP500 de novembre 2009, et en seconde au niveau européen derrière la machine de Julich.

La configuration a évolué début 2010 et place le calculateur en 18e position mondiale, 3e européenne et en première position française du classement TOP500 de juin 2010.

Les calculateurs Ada et Turing[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Ada et Turing.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Titane sur le site officiel du CCRT

Liens externes[modifier | modifier le code]