GBU-57 A/B

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Test d'une MOP le 18 juin 2009
Une Massive Ordnance Penetrator du Defense Threat Reduction Agency (DTRA) est déchargée au White Sands Missile Range, Nouveau-Mexique. (Photo prise avant le 15 mars 2007)

La GBU-57 A/B est le résultat du projet Massive Ordnance Penetrator GBU-57A/B (MOP), de l'US Air Force, qui visait à développer une bombe massive (13 600 kg) anti-bunker guidée avec précision[1]. Livrée à partir de 2011, elle est presque 6 fois plus lourde que les munitions anti-bunker de la génération précédente, comme la GBU-28 (2 270 kg).

Développement[modifier | modifier le code]

Une maquette de Massive Ordnance Penetrator dans la soute d'un B-2 en 2007.

En 2002, Northrop Grumman et Lockheed Martin travaillaient au développement d'une bombe à fort pouvoir pénétrant de 13 600 kg appelée « Big BLU », mais des problèmes techniques et de financement mirent fin aux études. En 2003, à la suite de l'invasion de l'Irak, l'analyse des sites touchés par des bombes anti-bunker révéla que les bombes pénétrantes en service à cette époque, étaient parfois incapables de détruire complètement certaines structures profondément enfouies. Il en résulta la relance du développement d'une bombe anti-bunker lourde et le lancement du projet Massive Ordnance Penetrator.

L'US Air Force n'avait pas d'exigences spécifiques vis-à-vis d'une bombe de très grande taille, mais a une collection d'armes dotées de pénétrateurs ou à effet de souffle de grande taille regroupée sous l'appellation « Big BLU » et dont fait partie la bombe Massive Ordnance Air Burst (MOAB). La MOP est développée dans le département munition du laboratoire de recherche de l'US Air Force situé sur l'Eglin Air Force Base, en Floride. Les travaux de conception et les tests sont effectués par Boeing. La bombe est prévue pour être utilisée par les bombardiers B-52 et les B-2[2], le guidage de précision se faisant par GPS.

Le 19 septembre 2007, Northrop Grumman a annoncé un contrat de 2,5 millions de dollars américain portant sur l'adaptation des bombardiers furtifs. Un nombre non dévoilé des 20 bombardiers de l'US Air Force est donc capable d'emporter deux bombes MOP de 13,6 tonnes[3] depuis décembre 2010.

État du programme[modifier | modifier le code]

Largage d'une Massive Ordnance Penetrator par un B-52 lors d'un essai le 18 juin 2009.

Le premier test avec charge explosive d'une bombe MOP eut lieu le dans un tunnel appartenant à la Defense Threat Reduction Agency sur le champ de tir de White Sands, au Nouveau-Mexique. La localisation exacte du tunnel n'a pas été communiquée, mais des comparaisons de photographies aériennes du site semblent indiquer qu'il s'agit du DTRA Capitol Peak Tunnel Complex près du point 33° 26′ 24″ N 106° 27′ 18″ O / 33.44, -106.455 ().

Huit bombes MOP ont été commandées pour 28,2 millions de dollars en avril 2011 et 8 autres pour 32,1 millions de dollars en août 2011[4]. Le Air Force Global Strike Command a commencé à les réceptionner en septembre 2011[5].

En 2013, pour pouvoir percer la protection des installation du programme nucléaire iranien, ces munitions voient leurs amorces ajustées pour maximiser leurs pouvoirs de forage et leurs systèmes de guidage perfectionnés pour améliorer leur précision. L'amorce du détonateur a été réglée spécialement pour résister aux chocs induits par les couches de granit et d'acier. Environ 400 millions de dollars (306 millions d'euros) ont été utilisés pour l'achat et la modernisation de 20 de ces bombes[6].

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

  • Longueur : 6,25 m[7]
  • Diamètre : 800 mm[8]
  • Masse : 13,6 tonnes[8]
  • Charge militaire : 2,7 tonnes d'explosif à fort pouvoir détonant[8]
  • Pénétration[8] :
    • 60 m de béton armé doté d'une résistance mécanique de 35 MPa
    • 8 m de béton armé doté d'une résistance mécanique de 69 MPa
    • 40 m de roche modérément dure.
  • Guidage : système de navigation inertielle assisté par GPS[8]

Sources[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. (en) Michael Cooney, « 15-ton bomb would move aside "The Mother" and become "The Father Of All Bombs" », Network World, Inc,‎ 2 août 2009 (lire en ligne)
  2. (en) Force ready to deploy 30,000-pound 'super bomb' on stealthy B-2 jet bomber
  3. (en) 30,000-pound bomb reaches milestone
  4. Philippe Chapleau, « "2 MOP par B2": de quoi casser les murs quand frapper à la porte ne donne rien », sur Lignes de défense,‎ 17 novembre 2011 (consulté le 17 novembre 2011)
  5. (en) Tony Capaccio, « B-2 Bomber Gets Boeing’s New 30,000-Pound Bunker-Buster Bomb », sur Lignes de défense,‎ 15 novembre 2011 (consulté le 17 novembre 2011)
  6. « La "super-bombe" anti-bunker du Pentagone contre l'Iran », sur Le Monde,‎ 3 mai 2013 (consulté le 5 mai 2013)
  7. (en) Kennedy-Feinstein Amendment to the Defense Authorization Bill on the Robust Nuclear Earth Penetrator (RNEP)
  8. a, b, c, d et e « Massive Ordnance Penetrator (MOP) Direct Strike Hard Target Weapon / Big BLU », Globalsecurity.org (consulté en 05/04/2009)