GAZ Pobieda

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La Pobieda (en russe : Победа) est la première voiture d’après-guerre du constructeur automobile russe GAZ. Son nom signifie « victoire ». Produite de 1946 à 1957 en URSS, elle continuera sa carrière en Pologne jusqu’en 1973, avec une carrosserie quelque peu modernisée, sous le nom de FSO Warszawa.

GAZ Pobieda
GAZ Pobieda
GAZ Pobieda

Marque Drapeau : Russie GAZ
Années de production 1946 - 1957
Production 240 676 exemplaires
Usine(s) d’assemblage Nijni Novgorod
Moteur et transmission
Énergie Essence
Moteur(s) 4 cylindres
Cylindrée 2112 cm3
Puissance maximale 50 et 52 ch (36 et 37 kW)
Boîte de vitesses 3 rapports
Poids et performances
Poids à vide 1 360 kg
Vitesse maximale 105 puis 110 km/h
Consommation mixte 11 L/100 km
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) Berline 5 portes, berline découvrable et pick-up
Dimensions
Longueur 4665 mm
Largeur 1695 mm
Hauteur 1590 mm
Empattement 2 700 mm
Chronologie des modèles
Précédent GAZ 11/73 GAZ Volga M21 Suivant


La GAZ d’après guerre[modifier | modifier le code]

En décembre 1941, le bureau d’études de la marque de Gorki reçoit l’ordre de concevoir un nouveau modèle, pouvant répondre aux besoins de l’URSS, c'est-à-dire de pouvoir être entretenu facilement et affronter les mauvaises routes du pays. L’étude de ce modèle se poursuit pendant la guerre et le premier prototype est terminé en novembre 1944. A quelques détails près (portes, finition…) la voiture est presque conforme au modèle de série. Sous le capot, on trouve un moteur 4 cylindres de 50 ch et d’une cylindrée de 2112 cm³.

Les déboires[modifier | modifier le code]

Le prototype est présenté à Staline le 19 juin 1945. Il est prévu que les premières voitures soient livrées le 28 juin 1946, soit 10 mois après la décision de la fabriquer en série ; le délai est donc excessivement court, mais à l’époque, pas question de discuter… Les toutes premières Pobieda M20, c’est son nom, sortent à la date prévue mais en très petit nombre. Cependant, le manque de temps consacré à l’élaboration du modèle est flagrant et les premiers acheteurs doivent vite déchanter : problèmes techniques à répétition, train avant peu solide, manque de rigidité et d’étanchéité… En octobre 1948, le gouvernement ordonne de suspendre la production, alors que 1700 modèles sont déjà sortis de l’usine. Au total, 346 modifications sont apportées à la M20. Pour tester la résistance de la carrosserie, GAZ profite de la première explosion atomique soviétique, le 29 août 1949, dans le désert kazakh, et dispose plusieurs Pobieda à des distances variables du lieu de l’explosion !

Les autres versions et la fabrication chez FSO[modifier | modifier le code]

La première Pobieda phase II sort de l’usine le 1er novembre 1949. Elle sera la voiture la plus répandue dans le pays dans les années 1950. L’immense majorité des soviétiques n’ayant pas les moyens de s’acheter une voiture (ou seulement une petite Moskvitch pour certains, à l’époque), la Pobieda est surtout utilisée par les administrations, les entreprises et les taxis. En novembre 1949, une version découvrable est même proposée, elle sera produite jusqu’en 1953. Quelques pick-up et de très rares breaks ont également existé. En 1952, le moteur gagne 2ch, portant sa puissance à 52ch et sa vitesse de pointe à 110 km/h (contre 105 auparavant), la consommation s’établissant à 11L au 100 km. En 1955, la Pobieda 20V adopte une nouvelle calandre et un tableau de bord modifié. La même année, un modèle totalement original apparaît, il s’agit d’une carrosserie de Pobieda montée sur un châssis de GAZ 69 ! Ce modèle, le type M72, a été conçu à la demande de Nikita Khrouchtchev en personne.

La nouvelle Volga étant entrée en production, la fabrication de la Pobieda est arrêtée en Russie en décembre 1957. Le constructeur polonais FSO, qui commercialise la berline russe depuis 1951 sous le nom de Warszawa, va la faire évoluer jusqu’en 1973.

Au total, 240 676 Pobieda ont été assemblées à Gorki entre 1946 et 1957, dont 37 492 taxis, 14 222 berlines découvrables et 4677 4x4 type M72.

Galerie[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

  • Bernard Vermeylen, Voitures des pays de l'Est, Boulogne-Billancourt, ETAI,‎ 2008, 239 p. (ISBN 9782726888087, lien OCLC?)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

GAZ (entreprise)

Sur les autres projets Wikimedia :