G. D. H. Cole

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cole.

G. D. H. Cole

Nom de naissance George Douglas Howard Cole
Activités Romancier, économiste, historien
Naissance
Cambridge, Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Décès (à 69 ans)
Londres, Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Langue d'écriture anglais britannique
Genres Études économiques, pamphlets politiques, roman policier

M. Cole

Nom de naissance Margaret Isabel Cole
Autres noms M. I. Cole
Activités Romancière
Naissance
Cambridge, Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Décès (à 87 ans)
Goring-on-Thames, Oxfordshire, Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Langue d'écriture anglais britannique
Genres Roman policier

George Douglas Howard Cole, né à Cambridge le [1] et mort à Londres, le , est un politique, écrivain, économiste, théoricien et historien anglais. Avec sa femme Margaret Cole, née Postage, à Cambridge, le et morte à Goring-on-Thames, Oxfordshire, le , il signe également une trentaine de romans policiers sous la signature conjointe G. D. H. Cole et M. Cole.

Biographie[modifier | modifier le code]

Cole fait ses études à l'école St-Paul et au Balliol College, à Oxford. Cela le mène à une carrière d'enseignant en économie politique de haut niveau. À ce titre, il publie plus de quatre-vingts ouvrages théorique sur le socialisme où il repousse le capitalisme, mais aussi le marxisme et la social-démocratie. En tant que socialiste libertaire, il est membre de longue date de la Fabian Society et un défenseur du mouvement coopératif. Dès leur plus jeune âge, lui et Margaret Postage, fille du latiniste John Perceval Postgate (1853-1926), participent côte à côte à des manifestations de gauche, participant à la diffusion et au développement de la pensée socialiste. Ils se marient en 1918. Cole est objecteur de conscience pendant la Première Guerre mondiale, alors que sa femme prône d'abord le pacifisme. Le frère de Margaret, Raymond Postgate est d'ailleurs incarcéré pour avoir refusé l'enrôlement militaire. Elle réévalue ses positions politiques à la lumière des suppressions du socialisme de l'Allemagne nazie et des troubles politiques qui vont mener à la Guerre civile espagnole.

Entre 1923 et 1946, en marge de leurs activités militantes, Cole et son épouse Margaret décident de se divertir en écrivant une trentaine de romans policiers, mettant en vedette les quelques enquêteurs récurrents : le surintendant Henry Wilson, Everard Blatchington, Mrs. Elizabeth Warrender et le Dr Tancrède. Dans Murder at the Munition Work (1940), leur maître ouvrage, ils mettent à contribution leurs connaissances du syndicalisme au service d'un solide récit d'énigme.

Les époux Cole sont parmi les membres fondateurs du prestigieux Detection Club en 1930.

George Cole meurt en 1959. Sa femme lui survit jusqu'en 1980.

Œuvre[modifier | modifier le code]

Textes académiques[modifier | modifier le code]

  • Trade Unionism on the Railways (avec R. Page Arnot, 1917)
  • Self-Government in Industry (1917)
  • The Payment of Wages (1918)
  • The Regulation of Wages During and After the War (1918)
  • Guild Socialism Restated (1920)
  • The World of Labour (1923)
  • The Life of William Cobbett (1925)
  • Robert Owen (1923)
  • The Intelligent Man's Guide Through World Chaos (1932)
  • The Condition of Britain (with his wife, Margaret Cole, 1937) LBC
  • The People's Front (1937) LBC
  • War Aims (1939) LBC
  • Europe, Russia and the Future (1941) LBC
  • Great Britain in the Post-War World (1942) LBC
  • Monetary Systems and Theories (1943)
  • The Means to Full Employment (1943) LBC
  • A Century of Cooperation (1944)
  • Persons & Periods (1945)
  • The Common People, 1746-1946 (with Raymond Postgate, 1946)
  • A Short History of the British Working Class Movement, 1789-1947 (1947) ISBN 0415265649
  • A History of the Labour Party from 1914, (London: Routledge & K. Paul, 1948)
  • The Meaning of Marxism, (1950) LBC
  • The British Co-operative Movement in a Socialist Society, (London, G. Allen & Unwin 1951)
  • Introduction to Economic History 1750-1950, (London: Macmillan 1952)
  • A History of Socialist Thought: 7 Volumes, (London: Palgrave Macmillan (2003) ISBN 1-4039-0264-X)

Romans policiers[modifier | modifier le code]

Roman signé G. D. H. Cole seul[modifier | modifier le code]

  • The Brooklyn Murders (1923)

Romans signés G. D. H. Cole et M. Cole[modifier | modifier le code]

  • The Death of a Millionaire (1925)
  • The Blatchington Tangle (1926)
  • The Murder at Crome House (1927)
  • The Man from the River (1928)
  • Superintendent Wilson's Holiday (1928)
  • Poison in the Garden Suburb ou Poison in a Garden Suburb (1929)
  • Burglars in Bucks ou The Berkshire Mystery (1930)
  • Corpse in Canonicals ou The Corpse in the Constable's Garden (1930)
    Publié en français sous le titre Le Voyageur et la Mort, Paris, Nouvelle Revue Critique, L'Empreinte no 145, 1938
  • The Great Southern Mystery ou The Walking Corpse (1931)
  • Dead Man's Watch (1931)
  • Death of a Star (1932)
  • A Lesson in Crime (1933), recueil de nouvelles
  • The Affair at Aliquid (1933)
  • End of an Ancient Mariner (1933)
  • Death in the Quarry (1934)
  • Big Business Murder (1935)
  • Dr Tancred Begins (1935)
  • Scandal at School ou The Sleeping Death (1935)
  • Last Will and Testament (1936)
  • The Brothers Sackville (1936)
    Publié en français sous le titre Meurtre dans la famille Sackville, Paris, Nouvelle Revue Critique, L'Empreinte no 134, 1938
  • Disgrace to the College (1937)
  • The Missing Aunt (1937)
  • Mrs Warrender's Profession (1938)
  • Off with her Head! (1938)
  • Double Blackmail (1939)
  • Greek Tragedy (1939)
  • Wilson and Some Others (1940)
  • Murder at the Munition Works (1940)
  • Counterpoint Murder (1940)
    Publié en français sous le titre Meurtre en contrepoint, Paris, Albin Michel, Le Limier no 25, 1950
  • Knife in the Dark (1941)
  • Toper's End (1942)
  • Death of a Bride (1945)
  • Birthday Gifts (1946)

Nouvelles policières[modifier | modifier le code]

  • The Mother of the Detective (1933)
    Publié en français sous le titre La Mère de James, Paris, Fayard, Ric et Rac no 388, 1936
  • A Lesson of Crime (1933)
    Publié en français sous le titre La Leçon, Paris, Fayard, Ric et Rac no 400, 1936
    Publié en français dans une autre traduction sous le titre Démonstration, Paris, Opta, Mystère Magazine no 15, avril 1949
  • Mr. Smith and the Co-op (1933)
  • Mr. Stevens Inurance Policy (1933)
    Publié en français sous le titre La Police d'assurance, Paris, Fayard, Ric et Rac no 405, 1936
  • The Cliff Path Ghost (1934)
  • The Toy of Death (1938)
  • Bring Me an Ax and Spade (1945)
  • Death of a Bride (1945)
  • Death on a Holiday (1953)

Références[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]